Les scooters Lime suspendus pour des raisons de sécurité

Par Sarah Nicoud | Publié le 25/02/2019 à 01:51 | Mis à jour le 25/02/2019 à 04:51
Photo : stuff
Scooters Lime Auckland Nouvelle-Zélande

Les scooters électriques Lime qui ont récemment envahi les rues d’Auckland et de Dunedin ont été retiré de la circulation vendredi dernier en raison d'inquiétudes persistantes sur la sécurité des usagers. Cette décision a été prise à la suite de plusieurs incidents récents dont certains ont entraîné des blessures graves.

Les représentants d'Auckland Council et Dunedin City Council ont suspendu temporairement la licence des scooters Lime ce vendredi 22 février, à la suite de nombreux accidents causés notamment par le blocage des roues à haute vitesse. Le Council a demandé à l’entreprise de remédier à ce problème de sécurité au risque de perdre définitivement le marché.

En effet, 155 incidents de freinage irréguliers ont été signalés ces derniers temps.  92 d'entre eux ont été signalés à Auckland dont 30 ont entraîné des blessures aux usagers poussant Auckland Council à réagir : 

Même si nous apprécions les avantages offerts par les scooters électroniques en tant que solution de transport innovante, la sécurité n'est pas négociable

La société Lime a annoncé la mise en œuvre d’une mise à niveau du micrologiciel, pour résoudre le problème de blocage des roues de ses scooters.  Un rapport est attendu ce lundi pour valider ou non une éventuelle levée de suspension.

 

(source : NZherald.co.nz)

 

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale