Mardi 16 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La loi sur la fermeture des commerces à Pâques divise les kiwis

Par Leelou Bourlon | Publié le 30/04/2019 à 06:03 | Mis à jour le 05/06/2019 à 10:17
vivre à auckland

Chaque année, en Nouvelle-Zélande, les commerces ont pour obligation de fermer leurs portes pendant la période de Pâques, le vendredi Saint et le dimanche. Et chaque année, le même problème se pose : certains magasins ont le droit d’ouvrir pendant que d’autres en ont l’interdiction.

Selon la loi, la plupart des magasins doivent fermer pendant trois jours et demi chaque année : la période de Pâques, le jour de Noël et la demi-journée, jusqu’à 13h, pendant l’Anzac Day. Alors pourquoi certains commerces ont-ils une dérogation particulière pour rester ouvert ?

Depuis 2016, cette décision de fermer ou non les commerces à Pâques revient aux municipalités. Il ne s’agit pas d’une décision nationale et unanime et c’est pourquoi de nombreuses villes réclament que la loi change pour permettre aux consommateurs d’effectuer leurs achats chaque jour de l’année. 

Pour de nombreux néo-zélandais, ne pas fermer à Pâques leur permettraient en effet de garder leurs habitudes étant donné que les magasins sont ouvert 7 jours sur 7 le reste de l’année. Au contraire, pour ceux travaillant dans les commerces, ces jours fériés leurs offrent la possibilité d’avoir des congés et ainsi de passer du temps en famille par exemple.

Quelques semaines après la période de Pâques, le débat se poursuit et les néo-zélandais restent néanmoins divisés. Faut-il laisser libre choix aux commerces ou instaurer une loi pour tous qui mettra chaque magasin sur le même pied d’égalité ?

 

21682578_1566187343448669_2053562879_o

Leelou Bourlon

Etudiante en communication événementielle et passionnée de sport et de culture, Leelou partage son expérience à travers l’actualité du pays au long nuage blanc.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MANIFESTATION

Il y aurait 125 "murs de Lennon" à Hong Kong

Moyen d’expression spontané, les “murs de Lennon”, affichage fait de stickers de couleur, fleurissent un peu partout dans Hong Kong

Sur le même sujet