Mercredi 22 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pâques en Grèce - Qu'est-ce que la Megali Evdomada ?

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 16/04/2019 à 07:15 | Mis à jour le 20/04/2019 à 14:49
Photo : @ Klearchos Kapoutsi / wikimedia commons
paques grèce megali bdomada grande semaine

La Megali Evdomada, que l'on peut traduire par la Grande Semaine pour les Orthodoxes est la Semaine Sainte, la dernière semaine de la vie de Jésus, du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques.

La Grande Semaine se déroule cette année du 21 au 29 avril, une semaine après la semaine Sainte catholique. Bien que ce soit une semaine de travail ordinaire, les magasins ouvrent à des heures spécifiques et des offices religieux sont célébrés tous les soirs. La Pâque orthodoxe est une fête très importante pour les Grecs et ils prennent grand soin à préparer leur maison, nettoyer, en prévision de la grande fête familiale du dimanche de Pâques.

Le jeudi, le tsoureki est cuit au four et les traditionnels oeufs sont teints en rouge.

Le vendredi Saint, les cloches retentissent toute la journée pour les funérailles du Christ.

Le samedi se remplit de préparatifs pour le repas de minuit, avec la soupe traditionnelle appelée magirista. Juste avant minuit, tout le monde se rassemble à l'église avec les cierges pascals. Les églises sont pleines à craquer, les fidèles se rassemblent également à l'extérieur.

Puis le grand moment arrive. Juste avant minuit, toutes les lumières sont éteintes, comme un symbole de Jésus descendant au royaume de la mort, et un instant plus tard, le prêtre annonce « Christos Anesti » (= le Christ est ressuscité). Les fidèles commencent à applaudir, saluer et s'embrassent en échangeant ces quelques mots : « Christos Anesti / Alithos Anesti » ( le Christ est ressuscité / Il est ressuscité pour de vrai). De nombreux feux d'artifice sont tirés, pas toujours de façon très sécurisée...

Tout le monde tient son cierge allumé par celui du Pope, représentant la « flamme sacrée ». Il est dit que cette flamme éternelle a été allumée à l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, ramenée par les représentants de l'Eglise orthodoxe, et que cette flamme se propage de bougie en bougie à travers toute la Grèce.

Chaque fidèle rapporte soigneusement son cierge allumé à la maison pour la bénir en dessinant une croix avec la flamme au-dessus de l'entrée en protection contre tous les maux. Beaucoup de maisons grecques garderont cette flamme dans une traditionnelle « Kandili » (une petite lampe) jusqu'à l'année suivante.

Et puis la fête commence ! Le jeu du « tsougrisma » débute : chance et bonheur pour celui qui conservera son oeuf intact.

Le premier repas après minuit, le samedi soir, propose la soupe traditionnelle 'la magiritsa' (à base d'abats d'agneau) destinée à 'briser' le jeûne. Ce premier repas peut se prolonger jusqu'au petit matin...

Le dimanche, grande fête avec la famille, les amis, et un grand repas avec de l'agneau rôti (méchoui), du kokoretsi (à base de boyaux et d'abats d'agneau), des salades, des mezedakias... la liste n'est pas exhaustive !

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet