Samedi 31 juillet 2021

Françoise Deschamps tête de liste pour l'UNION DES FRANÇAIS de Grèce

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 20/05/2021 à 13:00 | Mis à jour le 23/05/2021 à 21:55
Photo : D.R
Frncoise Deschamps

Françoise Deschamps est tête de liste pour UNION DES FRANÇAIS DE GRECE aux élections consulaires 2021 en Grèce. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Je suis agent de voyages à Athènes depuis plusieurs décennies, spécialisée dans les voyages sur-mesure et je m’adresse surtout à une clientèle francophone.

Je suis aussi, depuis 2005, au service des Français de l’Etranger, date à laquelle j’ai été élue Présidente de l’Union des Français de l’Etranger en Grèce (U.F.E.), et j’en reste la Présidente d’Honneur.

Je suis très fière d’appartenir à cette grande famille qui, depuis presque un siècle (précisément depuis 1927), a tant œuvré à travers le monde pour les droits des Français de l’Etranger.

Cette année, j’ai décidé de me présenter à l’élection des conseiller des Français de l’étranger le 30 mai prochain, (mission que j’occupe déjà depuis 3 ans) et de conduire la liste « Union des Français de Grèce ». Je continuerai avec passion et dévouement à être le relai attentif et efficace des préoccupations de mes compatriotes auprès des autorités françaises (consulat et ambassade), afin de les soutenir et de les assister dans les domaines de l’aide sociale, de la scolarité, des bourses, de la santé, de la sécurité ou encore des questions fiscales.

Il s’agit d’une vraie mission de proximité au service des Français de Grèce d’autant importante que les conseillers sont également des grands électeurs qui élisent les sénateurs des Français de l’étranger.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Je suis entourée d’une équipe de personnes résidant en Grèce depuis longtemps, proches et toutes impliquées dans le tissu associatif français. Dévouées et désintéressées, elles sont à l’écoute de chacun, ayant fortement le sens de l’entraide et de la solidarité.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Grèce ?

Si je considère la situation sanitaire actuelle et le chaos qui règne actuellement en Europe (et dont la Grèce n’est pas, ces dernières semaines, épargnée) le défi est de taille car l’économie en subit grandement les conséquences surtout dans les domaines du tourisme, du commerce, de la restauration.

Quelle sera donc la situation de mes compatriotes dans quelques mois ? Je crains qu’elle ne soit difficile et que beaucoup d’entre eux ne connaissent hélas le chômage, avec le risque de ne pas retrouver un emploi stable (question d’âge ou de secteur d’activité) et correctement rémunéré.

Il me semble qu’il nous faudra de l’imagination, avec un vrai sens de l’innovation pour faire face à la crise qui se prépare. Mais je fais confiance à mes compatriotes pour relever le défi !

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l’étranger ?

Pour moi, la mission principale d’un conseiller est une mission de proximité et de relai, sorte de passeur entre mes compatriotes et les autorités françaises en Grèce et en France.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Plutôt que de parler d’un programme, je parlerai d’engagement auprès des institutions et des autorités consulaires en Grèce, soutenu par nos élus au Sénat, engagement à défendre et soutenir des questions primordiales pour une grande majorité d’entre nous.

- l’action sociale : soutien et solidarité aux programmes mis en œuvre par les autorités consulaires dont

les secours occasionnels de solidarité (SOS), la prestation d’assistance consulaire pour les personnes en attente d’allocations à percevoir en Grèce (PAC) , l’allocation pour les enfants et les adultes handicapés, les conseils consulaires pour la protection et les aides sociales (CCPAS) et tout un réseau d’aide aux personnes à revenus faibles, personnes au chômage ou malades et sans ressources que l’Association Française d’Entraide anime et défend.

- la santé : désir de voir la reconnaissance et la prise en charge par la sécurité sociale française ou par l’équivalent grec AMKA de soins dispensés d’urgence en France ou en Grèce, particulièrement pour les personnes retraitées.

- la scolarité : l’aide aux familles françaises (bourse) désireuses de voir leur(s) enfant(s)scolarisé dans une école française (agrée par le réseau AEFE) mais dont les faibles revenus ne leur permettent pas cette scolarisation.

Depuis plus de quinze ans, en tant que Présidente de l’Union des Français de l’Etranger et plus récemment comme conseillère des Français de l’étranger, j’apporte mon expertise et mon soutien (voix délibératrice) aux familles afin que soit pris en charge une partie ou la totalité des frais de scolarité, suivant les revenus de chacun.

- la sécurité : avec le renforcement des ilotages, des moyens d’information individuels, et des points de rassemblement en cas de nécessité d’évacuation ou de sécurisation de la communauté française lors de sinistres naturels (séismes-feux-inondations) ou autres cas comme des évènements sociaux à risques.

- l’obtention du vote par correspondance autorisé et sécurisé aux prochaines élections des conseillers des Français de l’étranger (dans 5 ans).

En effet, certaines personnes, âgées ou éloignées, ou sans accès internet, et ne pouvant se déplacer auront incontestablement cette année des difficultés à voter.

- la fiscalité avec en particulier la facilité d’obtention de documents officiels dématérialisés.

- le rayonnement de la France à l’étranger : la culture française et les valeurs de la France auprès de nos concitoyens grecs et auprès de nos compatriotes est aussi un enjeu .

 

« A votre écoute, à vos côtés, ensemble, vous et nous les Français de Grèce »

 

 

 

 

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.