Samedi 15 mai 2021
Athènes
Athènes

Eleusis : quatrième capitale européenne de la culture en 2023

Par Hélène Decaestecker | Publié le 14/04/2021 à 05:30 | Mis à jour le 14/04/2021 à 12:31
Photo : Elevsis D.R
Logo d'Eleusis capitale européenne de la culture

Depuis des mois, le monde de la culture est à l’agonie, relégué au rang de “non essentiel” en ces temps de pandémie mondiale. Eleusis, ville Grecque proche d’Athènes, n’a pas été épargnée. Elle devra attendre 2023 pour prétendre à son titre de capitale européenne de la culture. Mais les préparatifs se poursuivent.

 

Capitale culturelle 2023

Prendre son mal en patience

En 2021, Eleusis, devait être la quatrième ville de Grèce à obtenir le titre de capitale européenne de la culture après Athènes, Thessalonique et Patras. Ville sacrée parmi les plus importantes du pays dans l’antiquité, elle se situe à 20 km à l'Ouest d’Athènes et se distingue par sa richesse culturelle et historique, ce qui en fait une candidate idéale pour prétendre à ce titre. L’année 2021 était d’autant plus symbolique qu’elle correspondait aux 200 ans du début de la Révolution grecque.

En raison de la pandémie qui a anéanti toute activité culturelle, la commission européenne a prolongé jusqu’au 30 avril 2021 la détention de ce statut, attribué en 2020 aux villes de Galway (Irlande) et de Rijeka (Croatie).

Novi Sad (Serbie), Timisaora (Roumanie) et Eleusis, qui devaient prendre le relai en 2021 vont donc devoir prendre leur mal en patience.

Ce laps de temps n’est pas qu’une mauvaise nouvelle pour Eleusis qui avait pris du retard dans ses préparatifs, avant la crise sanitaire. Début février, les acteurs impliqués dans ce projet en ont dévoilé les nouvelles lignes directrices.

 

Une ville au patrimoine historique et culturel très riche

En 1985 la ministre grec de la Culture de l'époque, Melina Mercouri crée le concept de capitale européenne de la culture dans l’idée de donner aux Européens l'occasion de découvrir d’autres cultures. Les villes sélectionnées promeuvent leur patrimoine à travers l’organisation de divers évènements artistiques et culturels. (Expositions, festivals, sculptures...)

Capitale culturelle 2023
Crédit photo : ministère de la culture Grèce

Trente ans plus tard, c’est Eleusis qui, parmi 14 villes candidates, a su convaincre les autorités grecques en charge de la sélection. Pour cause, la richesse culturelle et historique de cette ville antique sacrée vaut le détour !

C’est en son sein qu’est né Eschyle (525-456 av JC), père du théâtre et de la tragédie. La ville est aussi attribuée aux mystères Eleusiniens, cultes agraires célèbres destinés à Déméter, déesse de l’agriculture et des moissons et à sa fille Perséphone, épouse d’Hadès. Ces figures mythologiques incontournables ont marqué l’histoire de la ville et des traces y subsistent encore aujourd’hui.

Depuis le 19e siècle, le visage de la ville s’est transformé, pour faire d’elle le principal centre industriel de la Grèce. Entre mystères, contrastes et contradictions, le défi pour Eleusis sera de composer avec ces différentes facettes pour se réinventer, à travers l’art et la culture.

 

2023 ELEVSIS : Mystères de la transition

Les 3 axes autour desquels s’articulera le programme sont les suivants : l’homme/la société, l’environnement et le travail.

Lors d’une conférence de présentation en ligne qui s’est déroulée le 1er février, le directeur artistique du programme, Michael Marmarinos, a également dévoilé la nouvelle identité de l’événement, qui devient “2023 ELEVSIS Mysteries of transition”. Le U latin d’Eleusis a été troqué contre un V, d’une part pour éviter les confusions et difficultés de prononciation soulevées par différents pays et créer ainsi une identité sonore universelle.

Pour l’heure, un appel international a été lancé, envers des artistes indépendants, des groupes artistiques, des institutions et organisations de Grèce et de l'étranger, qui ont jusqu'au 31 mars pour soumettre leurs projets, liés aux thématiques choisies.

2023 sera donc l’occasion pour Eleusis de faire rayonner son histoire et sa culture dans le monde entier, à travers l’art. Patience !

 

 

Nous vous recommandons

Hélène Decaestecker

Hélène Decaestecker

Après une licence de sociologie-ethnologie, je me suis tournée vers le journalisme et suis actuellement étudiante en master. Je suis passionnée d'écriture et de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir