Dimanche 25 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Critique - ‘La Favorite’, la course aux faveurs royales

Par Aurore Le Perff | Publié le 12/02/2019 à 07:09 | Mis à jour le 12/02/2019 à 12:47
La Favorite Critique

Le dernier film de Yorgos Lanthimos, ‘La Favorite’, qui a remporté 7 récompenses aux BAFTA awards 2019, est dans les salles de cinéma athéniennes depuis le 7 février. À voir absolument !

Si vous n’avez jamais vu de film de Yorgos Lanthimos, il va falloir y remédier rapidement. Canine (2009), The Lobster (2015) et Mise à mort du cerf sacré (2017) sont trois de ses films qui ont fait sa renommée.

D’habitude, Yorgos Lanthimos écrit et réalise ses films. À chaque fois, une ambiance pesante règne. Le cinéaste grec dénonce la société contemporaine, entre mensonge, dictature de la bien-pensance, crime et sectarisme, il impose des choix cornéliens ou une fatalité certaine à ses personnages. Les silences chez Lanthimos parlent, vous font réfléchir. C’est bien souvent l’incompréhension totale. Une situation à laquelle vous n’auriez jamais pensé, et pourtant, il en a fait un film.

Dans ‘La Favorite’, c’est différent. Il l’a réalisé, mais pas écrit. Le scénario est librement inspiré d’une partie de la vie de la reine Anne d’Angleterre, au 18ème siècle. On oublie la société moderne pour vêtir nos costumes d’époque.

'La Favorite' - L'histoire

La reine Anne d’Angleterre (Olivia Colman) souffre de maux, autant physiques que psychologiques. Elle n’est pas apte à diriger le pays, et surtout, elle n’en a pas envie. Cela permet ainsi à sa favorite, Lady Sarah Churchill (Rachel Weisz), de gouverner le pays dans l’ombre…

Tout se passe bien, jusqu’à ce que la cousine de cette dernière, Abigail Hill (Emma Stone) débarque à la cour. Alors qu’elle est envoyée pour travailler aux cuisines, la jeune femme comprend rapidement que sa cousine ne fait pas qu’assister sa reine. Profitant de l’emploi du temps chargé de Lady Sarah aux affaires politiques qui ne semblent pas intéresser la reine, Abigail parvient à se rapprocher de celle-ci, qui ne sait plus où donner de la tête. Mais Lady Sarah n’est pas prête de laisser sa place si facilement, et les deux femmes se livrent alors une bataille farfelue sans merci pour remporter les faveurs de cette reine capricieuse.

'La Favorite' - Critique

Ce trio féminin est détonnant. Les personnages divaguent entre folie douce, humour pince-sans-rire et manipulation sentimentale. La cour de la reine elle-même paraît vivre hors du temps. Le pays est en guerre (contre la France d’ailleurs), mais les hommes de la cour s’adonnent à des jeux tout aussi loufoques les uns que les autres. Cette légèreté est dérangeante, et pourtant, on en rit.

Grâce à la mise en scène rythmée de Lanthimos, la musique lancinante et la sagacité du scénario, le suspense nous tient jusqu’au bout. Qui va devenir la favorite de la reine ? Tous les coups sont permis, et pour cela, les jeunes femmes ne manquent pas d’imagination. Nous sommes dans de la tragi-comédie pure. Les actrices principales nous offrent une incroyable prestation, et portent les personnages totalement imprévisibles et irrévérencieux jusqu’au bout. Une certaine modernité émane de ce film d’époque, qui met en avant la cruauté de cette noblesse, prête à tout pour conserver ses privilèges. La 'patte' de Lanthimos est bien là ! 

Si vous ne l’avez pas encore compris, ‘La Favorite’ est un film à ne pas manquer. La 72ème cérémonie des BAFTA Awards, qui a eu lieu le 10 février, a d’ailleurs récompensé le film dans 7 catégories différentes : Meilleur film britannique, meilleur scénario original, Meilleur actrice (Olivia Colman), Meilleure actrice secondaire (Rachel Weisz), Meilleur design de production, Meilleurs costumes, Meilleurs maquillages et coiffures. Et la course aux prix n’est pas terminée, puisque la cérémonie des Oscars va avoir lieu le 24 février. Affaire à suivre !

Un film de Yorgos Lanthimos. Avec Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone…

Durée: 2h00.

Langue du film : Anglais.

Sortie Grèce : 7 février – Athinorama

Nous vous recommandons

Aurore Le Perff

Aurore Le Perff

Responsable de l'édition d’Athènes et rédactrice en chef depuis 2018, Aurore définit la ligne éditoriale et propose des publi-reportages, portraits et bannières visant à développer la notoriété et la visibilité de votre entreprise/activité.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour