Dimanche 16 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ARCHELON sauver les tortues grecques

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 28/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 28/09/2017 à 00:00
Photo : Archelon sauvetage tortues
ARCHELON

L’association Archelon, créée en 1983, se bat, au quotidien, pour la sauvegarde et la protection des tortues caouannes de Grèce. Avec des bénévoles venus des quatre coins du globe, ils soignent les tortues retrouvées blessées sur les plages de la Méditerranée

"Depuis tout jeune, j’aime les tortues. Il y a quelques années, j’ai décidé de participer à leur protection. Aujourd’hui, je suis entièrement dévoué à leur cause". C’est en ces mots qu'un bénévole Franco-Grec installé à Athènes, décrit sa passion et son métier. Ce féru de sports marins a d’abord suivi une formation en tourisme, pour tout quitter et se lancer dans le bénévolat. Il y a une quinzaine d’années, il rejoint Archelon, la plus importante association de protection des tortues dans le pays et son  centre de protection, situé à la troisième marina de Glyfada, sur la ligne du tramway direction Voula. Là, en bout de plage, quelques wagons de train faisant office de roulottes abritent le centre de protection et de soin de ces tortues, essentiellement des caouannes, la principale espèce présente en Grèce. La mission première de l'association est de protéger les nids de tortues qui viennent pondre sur les plages et de sensibiliser la population aux méfaits des comportements humains sur les espèces marines. Chaque année, plus de 700 bénévoles se relaient à Archelon. Ils patrouillent sur les côtes et découvrent, bien souvent, des tortues blessées qu’ils ramènent au centre. Ces tortues sont alors auscultées - des vétérinaires se déplacent une fois par semaine pour les soigner, puis placées dans des bassins où l’équipe d’Archelon va pouvoir s’en occuper : injections de médicaments, perfusions, nourrissages, nettoyages. "On prend le temps qu’il faut. Nous avons, ici, six grands bassins en extérieur et une vingtaine de bassins en intérieur. Certaines tortues restent même cinq ou six mois, le temps d’être totalement remises"...

Protection et sensibilisation
Après 34 ans d’existence, aujourd’hui Archelon est devenue la référence en matière de protection des tortues en Grèce. S’il n’existe qu’un seul centre pour les soigner, celui de Glyfada, les bénévoles patrouillent pourtant sur trois sites de pontes : l’île de Zakynthos, le Péloponnèse et la Crète. Selon les spécialistes, l’humain et le tourisme excessif sont les plus grands ennemis des tortues. Tout leur nuit : le bruit, les constructions, les lumières, les déchets. Les membres d’Archelon tentent, par tous les moyens, d’empêcher l’installation massive de zones touristiques, même si parfois leur combat est perdu d’avance, tellement le tourisme est important en Grèce. L’autre danger de ces tortues caouannes : les renards et les chiens errants. Pendant les mois de juillet et août, elles se trainent, de nuit, sur les plages (il existe en Méditerranée sept lieux de pontes) pour creuser un trou et y déposer leurs œufs. Une fois reparties, les renards et les chiens viennent détruire ces œufs à peine éclos. Les volontaires sont là aussi pour cela : protéger les nids en posant des grillages. Seul un ou deux bébés tortues sur 1.000 a des chances de survivre, jusqu’à l’âge adulte, sans aide de l’humain. Des chiffres qui montrent bien que ces tortues sont une espèce en voie de disparition. Archelon accueille dans ses locaux jusqu'à 6000 élèves grecs par an pour une sensibilisation et une découverte du monde des tortues. Même si le combat semble long et difficile, pour ces passionnés, se battre et communiquer restent les meilleurs moyens de sauver les espèces marines menacées.

Association Archelon
ouvert le week end de 11h à 17h, entrée libre
3è Marina, Glyfada
Tel : 210 8982600
Station de Tram : Palaio Dimarhio
Site web : www.archelon.gr

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

CULTURE

Farniente à la grecque - Et si on jouait au Tavli ?

Le tavli est la version grecque du backgammon. Jeu très apprécié des Grecs, on y joue en famille, entre amis, en soirée, en terrasse, ou au bord de la mer, accompagné d'un ouzo ou d'un café...

Expat Mag

Jakarta Appercu
ÉCHAPPÉE BELLE

Sulawesi - À la découverte du pays Toraja

Des paysages splendides, des rizières somptueuses, une architecture propre à la région, une population accueillante et surtout des rites funéraires uniques font du pays Toraja un endroit à découvrir.

Sur le même sujet