Nouveau programme pour les véhicules électriques en Grèce

Par Stéphanie Bordier | Publié le 01/08/2022 à 10:20 | Mis à jour le 02/08/2022 à 01:30
Une voiture électrique à une borne de recharge

Le Gouvernement incite massivement la population à se tourner vers les VE et propose un second programme intitulé "je me déplace électriquement 2".

Pour dynamiser son marché de voitures électriques, la Grèce s’est alignée sur d’autres systèmes de subventions européens et a lancé il y a environ deux ans son programme « je me déplace électriquement-Κινούμαι Ηλεκτρικά». A cette époque, 100 millions d’euros ont été prévus pour subventionner l’achat de ce type de véhicules, l'objectif étant qu’en 2030 un nouveau véhicule sur 3 soit électrique. Avec ce programme la Grèce fait un effort important pour introduire d’avantages de voitures électriques et ainsi suivre l’exemple des 5 meilleurs dans le domaine : la Suède, la Hollande, la Finlande, le Danemark et l’Allemagne qui possèdent à eux seuls 73 % des véhicules électriques en Europe.

Je me déplace électriquement 2 - Κινούμαι Ηλεκτρικά 2

Mais les efforts ne s’arrêtent pas là, le Gouvernement a lancé la semaine dernière un second tour de subventions pour l’acquisition de ce type de véhicule. Ce nouveau forfait de 50 millions d’euros s’inscrit dans le programme « Je me déplace électriquement 2 » annoncé par le Ministre de l’Energie Kostas Skrekas et la Secrétaire General pour l’Energie Alexandra Sdoukou.

Les grecs n’ont plus qu’à se rendre sur le site du gouvernement et introduire leur demande pour bénéficier d’une subvention et ainsi pouvoir acheter à un prix très avantageux une voiture ou alors un vélo un tricycle ou encore une moto électrique.

Dans ce nouveau programme on remarque que les montants des subventions accordés par le gouvernement s'élèvent entre 30% et 40% et sont parmi les plus forts d'Europe. Voici quelques exemples de ce qui est présenté aux potentiels acheteurs :

  • Subvention de 30% sur le prix hors taxes pour l'achat d'une voiture électrique d'un montant maximum de 8 000 euros.
  • Prime de retrait de 1 000 euros et subvention pour l'achat d'un chargeur de 500 euros.
  • Subvention supplémentaire de 1000 euros pour l'achat d'une voiture pour une personne handicapée.
  • Allocation complémentaire de 1000 euros pour les familles ayant au moins 3 enfants à charge (1000 euros pour 3 enfants à charge, et 1000 euros en plus par enfant supplémentaire).
  • 1000 euros supplémentaires pour l'achat d'une voiture pour les jeunes jusqu'à 29 ans.
  • 4 000 euros supplémentaires par voiture pour les entreprises opérant sur les îles.
  • Subvention aux entreprises de tourisme pour l'achat d'un maximum de 10 vélos électriques.

Le problème reste encore le manque de bornes de recharge qui ne sont pas installés partout dans les villes mais le gouvernement a prévu un fond de subventions propre au système de chargement pour l’année prochaine. La start-up de Thessalonique MC Chargers, s’est déjà fait remarquée et développe dans tout le pays ses chargeurs pour véhicules électriques.

La voiture « made in Greece »

En parallèle Next.e.GO, la marque allemande de voiture électrique, fait également parler d’elle et pourrait connaitre un réel succès ces prochaines années en Grèce. Un accord de collaboration a été mis en place entre le gouvernement grec, plus exactement l’agence publique grecque de promotion des investissements et du commerce, et le constructeur allemand de véhicules électriques. La Grèce construira alors une usine et créera ainsi des emplois pour la fabrication à grande échelle de la nouvelle série appelée e. wave X présentée pour la première fois par le footballeur Neymar en tant qu’Ambassadeur; de quoi stimuler l’industrie automobile grecque et attirer les acheteurs avec un prix de vente estimé à 25 000 euros.

L'Enfield 8000, la voiture électrique des années 70

Nos recherches sur le sujet nous ont fait découvrir une petite anecdote à ne pas sous-estimer. Une des premières voitures électriques a été inventée par un grec et fabriquée en Grèce, plus précisément sur l’ile de Syros en 1960. Le millionnaire grec basé au Royaume-Uni, Giannis Goulandris, a eu cette idée pionnière de créer le modèle électrique l’Enfield 8000. D’abord construit en Angleterre, la production est ensuite transférée en Grèce où la société prend le nom de Neorion-Enfield. Au total 120 voitures seront construites dans les années 70 pendant la crise pétrolière mais la marque n'a pas réussi à se développer d'avantage sur le long terme. 

Voyage en avion électrique sans émission de carbone

Et pour finir sur les exploits électriques on vous partage également qu’Aria Hotels, une des filiales hôtelières du groupe Libra dirigée par Georges Logothetis, se lance dans le projet de voyage en avion électrique en Grèce. Un partenariat a été établi avec LCI Aviation pour offrir d’ici 2026 à ses clients des voyages autour de ses cinquante propriétés qui disposeront d’un accès pour un décollage et atterrissage vertical (eVTOL).

stéphanie bordier

Stéphanie Bordier

Responsable de l’Edition lepetitjournal d’Athènes j’accompagne la communauté francophone basée en Grèce. Née à Genève et après plusieurs années à l’étranger , j'ai choisi la capitale hellénique pour poursuivre ma carrière.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale