Lundi 25 juin 2018
Athènes
Athènes
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GRECE ANTIQUE - Les femmes qui ont changé l'Histoire

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 08/03/2018 à 00:00 | Mis à jour le 08/03/2018 à 00:00
Photo : Athéna Déesse de la sagesse
Athena
Quelques femmes audacieuses ont changé le cours de l'histoire grecque. Les connaissez-vous ?
 
Phryné de Thespies (370-316 avant JC )
 
Connue pour sa beauté, Phryné était une courtisane célèbre d'Athènes. Les auteurs anciens ont loué sa beauté extraordinaire et elle était modèle pour les artistes et sculpteurs à Athènes. Elle a même posé pour le sculpteur Cnide, et l'Aphrodite en est sa fidèle reproduction. 
Au cours d'un jugement d'une célèbre affaire de l'époque, Hypereides déshabilla Phryné et les juges frappés par sa beauté, prononcèrent l'acquittement.
Après son acquittement, Phryné a vécu luxueusement et a été l'une des femmes les plus recherchées d'Athènes.
 
Telesilla d'Argos (5ème siècle avant JC)
 
Elle a défendu sa ville natale, avec une armée composée de femmes, contre l'invasion des Spartiates en 494 avant JC.
 
Hydna de Scione (480 BC)
 
Hydna de Scione, formée à la natation par son père Scyllis,  instructeur de plongée et expert en natation, est devenue célèbre grâce à ses performances de nageuse hors pair, capable de plonger à des profondeurs impressionnantes et de nager sur de longues distances.
Pendant l'invasion des Perses à Salamine, Hydna et son père ont nagé plus de 16 kms afin de plonger sous les navires perses et d'en couper les amarres, ce qui provoqua la dérive des navires. La Grèce a vaincu les Perses à Salamine grâce à Hydna et son père.

Arete de Cyrène

Arete de Cyrène (4e siècle avant JC) était la fille du  philosophe hédoniste Aristippe  et a grandi , influencée par ses enseignements.

Elle a écrit plus de 40 livres, fût mère célibataire d'Aristippe.

Hipparchia de Marneia

Une autre femme philosophe Hipparchia, dont la vie austère et les enseignements se trouvaient en contraste complet avec l'hédonisme de Arete de Cyrène. Hipparchia vint à Athènes, adolescente avec sa famille et est tombée amoureuse de Cynic,  philosophe, Cratès de Thèbes. Hipparchia a été attirée par la simplicité du style de vie  de Cynic, qui soulignait l'honnêteté, l'indépendance, le rejet de luxe et de plaisir, et la vie en adéquation  avec la nature.

Hipparchia est devenu si profondément attachée à lui qu'elle a rejeté les prétendants de ses parents voulant épouser Cynic ou se suicider. Crates était un homme âgé, et les parents de la jeune fille lui ont demandé de la convaincre d'épouser quelqu'un de son âge et de vivre une vie plus conventionnelle.

Les deux amoureux ont consommé leur union en public, sous le porche d'un immeuble dans le centre d'Athènes . C'était en accord avec la philosophie de  Cynic " l'on doit faire sans vergogne en public ce que l'on fait en privé parce que, s'il n'y a rien de mal à ce que l'on fait, il ne  devrait y avoir aucune honte à l'exécuter devant les autres".

Quand elle s'est retrouvée veuve, elle a repris en charge l'enseignement du philosophe aux étudiants d'Athènes et fût la seule femme philosophe active dans le travail de Diogène Laërce Les Vies,  aux côtés de Socrate et Platon.

Agnodice d'Athènes

 Premier médecin féminin dans l'Athènes antique et dont le défi fût de changer les lois concernant les femmes pratiquant la médecine.

Les femmes étaient autorisées à exécuter les gestes de sage-femme . Agnodice s'est coupé les cheveux, déguisée en homme pour pouvoir étudier la médecine en Egypte. Toujours sous son apparence d'homme, elle est revenue à Athènes et à commencé à soigner ses premiers patients.

Elle est devenue si populaire parmi ses patients de sexe féminin (qui savaient  qu'elle était une femme) qu'elle a été accusée par un groupe d'hommes (pensant que c'était un homme) de les séduire. Elle a été mise à l'essai dans l'Aréopage, et en se défendant contre l'accusation, a révélé qu'elle était une femme. Les hommes ont alors menacé de l'exécuter pour avoir enfreint la loi en pratiquant la médecine tout en faisant semblant d'être un homme.

Elle a été sauvée par ses patients féminines qui ont souligné, lors du jugement au tribunal,  comment Agnodice pratiquait avec succès la médecine depuis un certain temps et que les médecins de sexe masculin étaient tout simplement jaloux. Après son procès, les lois ont été modifiées de sorte que les femmes puissent exercer la médecine à égalité avec les hommes.

Aspasie de Milet

Aspasia est né vers 470 avant JC à Milet en Asie Mineure, dans une famille aisée. Elle était connue pour avoir été très instruite. Son arrivée à Athènes est la source d'un débat parmi les historiens. Quelques uns suggèrent qu'elle est venue dans la capitale quand sa soeur aînée a épousé Alcibiade, rencontré lors de son exil à Milet, puis rentré à Athènes.

Lorsque Aspasia est devenu un peu plus âgée, elle a participé activement à la vie publique d'Athènes ; Périclès en est tombé fou amoureux, divorça de sa première épouse et lui donna un fils. L'influence d'Aspasia sur Périclès fût la cible de rumeurs scandaleuses et d'attaques personnelles, mais certains athéniens dont Socrate, lui réservaient une grande estime. Quelques hommes athéniens lui présentaient leurs épouses dans l'espoir qu'elle leur inculque une certaine intelligence...
 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Thierry410 lun 12/03/2018 - 10:01

Merci, intéressant, et je n'avais jamais entendu parler de ces dames... 😉

Répondre
Commentaire avatar

Angeliquqek jeu 08/03/2018 - 09:56

Merci dir cet article. . j'ignorai. absolument. tout .....

Répondre

Vivre à Athènes

SANTÉ

Comment protéger sa santé ? En s'alimentant comme les Grecs !

Le "régime" méditerranéen est considéré et reconnu par les meilleurs spécialistes mondiaux en nutrition, comme très sain, voire comme LA plus saine alimentation au monde. Il a prouvé ses bénéfices...

Sur le même sujet