Dimanche 17 octobre 2021
TEST: 2235

Tassadit Radya RAHAL : « Etablir une relation gagnante/gagnante »

Par Hadia Beghoura | Publié le 17/05/2021 à 15:00 | Mis à jour le 23/05/2021 à 23:26
Photo : Tassadit Radya Rahal - Tête de liste « En Marche pour de nouveaux défis avec l'Union des Français en Algérie une équipe à votre écoute pour vous servir, vous défendre, vous informer ».
Radya Rahal conseillère des français de l'étranger

Tassadit Radya RAHAL est tête de liste pour « En Marche pour de nouveaux défis avec l'Union des Français en Algérie une équipe à votre écoute pour vous servir, vous défendre, vous informer » pour les prochaines élections des Conseillers des Français de l’étranger du 30 mai 2021, circonscription d'Alger. 

Lepetitjournal.com Alger : Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Tassadit Radya RAHAL : Je fais du conseil en entreprise et suis en charge de la direction de l'administration et des finances d'une PME.

Impliquée dès mon arrivée en Algérie en 2000 dans le milieu associatif, j'ai été élue pour la première fois en 2003 au CSFE, puis régulièrement à chaque renouvellement.

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Très facilement en sollicitant des amis et des personnes qui se sentaient impliqués pour trouver des solutions aux problèmes que rencontrent la communauté française en Algérie et voulant relever des défis.

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français présents en Algérie ?

On ne peut pas parler d'un défi malheureusement, ils sont très nombreux

Vous avez le côté politique : établir une relation gagnante/gagnante, avec le pays hôte, bien que cela relève plus de la diplomatie, il est temps que l'Algérie comprenne qu'elle a plus à gagner à avoir des relations franches et sincères avec la France que des relations stigmatisantes à consommation interne. Cela passe notamment par quatre volets majeurs :

Economique : faciliter l’entrée en Algérie des PME/PMI.

Culturel : faciliter les agréments aux associations.

Social : faciliter le transfert des retraites et permettre aux non-salariés de le faire également, la circulation des ressortissants français et améliorer le service public et de proximité notamment par la facilitation d’accès aux plus de 75 ans sans prise de rendez-vous.

Enseignement : faire en sorte que les jeunes compatriotes soient scolarisés à l'école française, faciliter l'homologation des écoles algériennes publiques ou privées qui en feraient la demande...

 La chance d'avoir cette communauté mono- nationale et binationale prêtes à faire avancer les défis en matières économique, culturelle, politique est une chance qu'il faut saisir.

Rêvons d'une relation apaisée à l'instar de celle entre la France et l'Allemagne. Tous les ingrédients sont là pour que nous avancions la main dans la main.

Que représente pour vous la mission principale de Conseiller des Français à l'étranger ?

Il se résume à servir, défendre, informer !

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ? 

C'est un programme articulé autour des axes suivants :

Service public : dématérialisation des procurations, mise en place de visio-conférences pour l'établissement du certificat de vie, assurer une assistance dans les démarches administratives pour nos aînés, améliorer le statut des ADL, réduire les délais d'obtention des CNF, alléger la procédure d'acquisition de la nationalité pour les enfants recueillis par kafala ...

Enseignement et Culture : améliorer et anonymiser les demandes d'aide à la scolarité, améliorer la prise en charge des enfants en difficulté, augmenter le nombre d'enfants scolarisés dans nos écoles françaises, redonner à l'OUCFA sa mission originaire ; faire en sorte que des IFA soient créés à Tizi-Ouzou, Béjaia et dans toutes les wilayas en exprimant le besoin...

Santé et Retraite : pérenniser la catégorie aidée de la CFE, favoriser la mise en place de l'AME lors du retour en France pour les plus démunis, permettre le transfert des retraites à tous les français sans distinction, mettre en place le transfert des retraites pour les professions libérales (CASNOS)...

Fiscalité et coopération : que les FDE ne soient plus stigmatisés comme étant des exilés fiscaux, assimiler la résidence en France comme une résidence principale ; amélioration de l'information aux TPE et PME/PMI, améliorer le système des aides...

Relations bilatérales : agir auprès des autorités politiques et diplomatiques françaises : réciprocité en matière de circulation des personnes, d'achat et vente de biens, respect des conventions internationales, mettre fin aux spoliations des biens (protection des personnes et des biens)...

Nous vous recommandons
Hadia Beghoura

Hadia Beghoura

Après 3 années passées à Pékin, un diplôme de Master en Commerce International de l’université UIBE en poche, je suis revenue en Algérie pour y travailler. Mes passions sont l’équitation, les voyages et l’art
4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Radia Hail mar 18/05/2021 - 21:31

J'ai eu l'occasion de rencontrer radia rahal il y a quelques années. Elle m'a aidé à inscrire mon fils qui malgré la fratrie et français , avait du mal à intégrer l' epiad. Une guerrière ! Bon courage

Répondre
Commentaire avatar

Vous mar 18/05/2021 - 20:33

Personne intègre, toujours à l'écoute et avec de grandes quantités humaines.

Répondre
Commentaire avatar

Mali Bel lun 17/05/2021 - 23:28

Madame Rahal est une personne motivée, impliquée depuis plusieurs années dans la poursuite et la réalisation de ses convictions. C’est une personne intègre. Mes salutations distinguées .

Répondre
Commentaire avatar

Lila lun 17/05/2021 - 19:55

Très bien

Répondre

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne