La Villa La Grange à Genève accueillera le sommet Biden-Poutine

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 11/06/2021 à 20:09 | Mis à jour le 11/06/2021 à 20:43
Photo : Par : Wikimedia Commons
 Villa La Grange sommet Biden Poutine Genève
Le sommet historique entre Joe Biden et Vladimir Poutine en terre genevoise aura bien lieu dans la Villa La Grange, aux Eaux-Vives, a annoncé jeudi la chancellerie d'Etat. Le Conseil administratif s'est dit "très honoré" par le choix de ce site du 18e siècle.
 

Confirmant officiellement les indications qui convergeaient depuis une semaine vers le Parc La Grange, l'exécutif municipal souhaite que le dialogue puisse y être "fructueux" et "constructif". Pas moins de 13 unités de la ville ont oeuvré aux préparatifs. Face aux désagréments attendus, le Conseil administratif appelle à la "compréhension" de la population.

Si le lieu n’a été communiqué officiellement que récemment, l’information circulait déjà parmi les services de la ville, comme l’avoue dans Forum Sami Kanaan, conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du patrimoine culturel.

"En réalité, la Villa La Grange a été évoquée depuis plusieurs semaines avec d’autres lieux. Les délégations russe et américaine sont venues sur place, de même que la Confédération et le Canton, pour analyser la situation et estimer la faisabilité. Honnêtement, nous avons dû commencer à nous préparer sans être sûrs que ça serait là."

Un lieu d'exception

Le Parc La Grange avait été donné à la Ville de Genève au début du 20e siècle par son dernier propriétaire, William Favre. Habitée par plusieurs familles prestigieuses, la villa a accueilli d'importants invités. Mais ça sera la première fois qu’aura lieu une rencontre entre deux figures de cette ampleur, comme le souligne Sami Kanaan.

"Les livres d’or de la villa sont remplis de noms de personnalités majeures, comme Eleanor Roosevelt par exemple, qui y sont venues plutôt pour passer un moment de détente. Cela sera la première fois qu’il y aura un sommet politique et diplomatique sur place."

La Villa La Grange a été rapidement validée par la Russie et les Etats-Unis. "Nous avons vite compris que les deux pays voulaient pour ce sommet un lieu exceptionnel, inspirant. Peut-être pour rappeler la rencontre entre Reagan et Gorbatchev en 1985 à Genève, qui avait également eu lieu dans une maison de maître", poursuit Sami Kanaan.

Véritable défi

Mais rendre fonctionnel ce lieu pour un tel sommet a été un véritable défi. "Une bonne partie des préparatifs a été de trouver un équilibre entre les besoins d’un tel sommet - installer de l’informatique en plus, aménager des cabines de traduction, la sécurité – tout en respectant tout ce qui est patrimonial", insiste-t-il, révélant que quelques demandes particulières des deux pays s’y sont ajoutées, comme l’installation d’une climatisation provisoire.

Concernant le dispositif de sécurité considérable qui sera mis en place, les forces de l'ordre doivent le détailler vendredi. Quoi qu'il en soit, le Conseil d'Etat a déjà appelé la population genevoise à travailler chez elle le 16 juin si possible (voir encadré).

De son côté, s'il comprend les Genevois fâchés de ne plus avoir accès à certains parcs ou certaines zones de la ville, Sami Kannan les appelle à faire preuve de patience. "Remettre Genève sur la carte multilatérale à l’issue de la pandémie a une valeur inestimable."

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Zurich !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale