Jeudi 28 octobre 2021
TEST: 2299

Au premier café à chats de Suisse à Zurich, les félins sont rois

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 18/06/2021 à 22:15 | Mis à jour le 24/06/2021 à 17:48
Photo : Prise sur la page Facebook du café «casa del gato»
café à chats Suisse Zurich

Cinq félins vivent à la «Casa del Gato» Ce café a ouvert ses portes à Zurich au mois de janvier.

en janvier dernier, le premier café à chats de Suisse a ouvert ses portes à Zurich. Cinq félins y vivent. Les hôtes n’ont toutefois pas le droit de les nourrir, ni de les soulever ou de les réveiller lorsqu’ils dorment. Les chats ont accès à l’ensemble des espaces de l’établissement, sauf à la cuisine.

Les «maîtres des lieux» s’appellent Juan, Leonardo, Tiego, Cesar et Pedro. «Nous sommes tous des hôtes dans leur demeure» confie jeudi la gérante de la «Casa del Gato» («maison du chat») Simge Aglamaz à Keystone-ATS.

Espace interdit aux clients

Pandémie oblige, le café a ouvert en janvier comme lieu de restauration à l’emporter uniquement. Installé dans le quartier de Wiedikon, il est désormais entièrement accessible et compte une terrasse dans un jardin.

Les chats disposent aussi d’un espace privé, interdit aux clients.  Tels des seigneurs, les félins peuvent se balader sur une passerelle suspendue au plafond afin d’y traverser la pièce tout en la dominant, ou de s’y arrêter pour observer la clientèle.

Les tables sont nettoyées plusieurs fois par jour. Néanmoins, la gérante n’y garantit pas l’absence de poils de chat. Les félins ont en effet tout loisir de monter sur les tables et d’y inspecter les tasses et les assiettes des hôtes. En cas de griffure, l’établissement offre le sparadrap.

café chats suisse zurich
Photo prise sur la page Facebook du «café casa del gato», intérieur du café

Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Nous vous recommandons
logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir