Mercredi 1 avril 2020
Wellington
Wellington
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Wellington, 1ère ville de NZ à intégrer le Kapasa dans sa politique

Par Alexandra Jaegy | Publié le 20/12/2018 à 22:51 | Mis à jour le 09/03/2019 à 09:00
Le Petit Journal Wellington

Appelé Kapasa, ce projet réunit toutes les valeurs, idées et moyens utiles pour représenter au mieux les minorités du Pacifique. Il a été mis au point par le ministère des Peuples du Pacifique. 

Wellington est la première ville néo-zélandaise a prendre en compte cette liste d’outils qui survient 6 mois après l’adoption du Te Reo comme deuxième langue municipale. Le but étant que Wellington devienne la capitale Māori de Nouvelle-Zélande.

Son conseiller municipal Brian Dawson de déclarer : "Le Pacific Advisory Group, avec l'aide du ministère, a pris note de cette initiative et nous l'a transmise de façon très simple et claire. Ce fût très facile pour nous de l’appliquer à Wellington. "

Le dossier est en libre consultation ici

 

47384050_520622831768997_2784234621468934144_n

Alexandra Jaegy

Catalane de Paris, Alexandra vit en colocation avec Didier, son cochon d’inde. Elle essaye d’écrire autant qu’elle sourit, en passant par plusieurs rédacs : web, papier, carton, peu importe tant qu’il y a de la passion.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Coronavirus

Message à la communauté française de Mme l'Ambassadrice Carta-Le Vert

Madame Sylvaine Carta-Le-Vert, Ambassadrice de France en Nouvelle-Zélande, s'est exprimée ce jeudi 1er avril par le biais d'une lettre adressée à la communauté française de Nouvelle-Zélande.

Vivre à Wellington

Auckland Appercu
SANTÉ

Les médecins francophones en Nouvelle-Zélande

En ces temps de crise sanitaire mondiale, il est importante de noter les médecins généralistes francophones dans le pays où vous êtes.

Expat Mag

Bucarest Appercu

CONFINEMENT - La culture pour vaincre l’ennui: le cinéma

Rester confiné à la maison ne veut pas dire tourner le dos à la culture. Depuis l’épidémie du Covid-19, plusieurs institutions offrent des alternatives virtuelles aux amoureux de la culture. Le Petit

Sur le même sujet