Mercredi 30 septembre 2020
Wellington
Wellington

Nouvelle-Zélande : Jacinda Ardern vers un nouveau mandat en 2020 ?

Par Valérie Thomas | Publié le 29/07/2020 à 01:53 | Mis à jour le 29/07/2020 à 11:12
jacinda ardern nouvelle zélande élections

Une conférence sera tenue par la cheffe du Gouvernement néo zélandais qui fera le point sur la relance économique post covid ce jeudi 30 juillet au musée Te Papa de Wellington.

Femme politique moderne, Jacinda Ardern, tout juste 40 ans, jouit d’une popularité bien au delà des frontières de son pays à faire pâlir bon nombre de ses homologues dans le monde. La leader travailliste étant admirée pour son altruisme, la qualité de sa communication mais aussi sa fermeté dans la gouvernance de son pays.

Ses principaux faits d'arme pendant son 1er mandat

En 2019 et 2020 Jacinda Ardern s’est distinguée à maintes reprises par la rapidité de ses décisions. Ainsi, 10  jours après l’attentat de Christchurch en mars 2019, elle change les lois sur les ventes d’armes avec l'interdiction de la vente des fusils d'assaut et armes semi-automatiques en Nouvelle-Zélande.

Elle est aussi l'un des premiers dirigeants à prendre des mesures de restriction et à imposer le niveau d’alerte maximal au début de la pandémie. Sa politique déterminée et volontariste de la crise du coronavirus a été unanimement saluée dans le monde entier avec seulement 1556 cas et 22 décès déplorés à ce jour.

Son gouvernement est prié de donner l’exemple : le ministre de la santé David Clark a été contraint de démissionner en avril après avoir enfreint les règles du confinement (sortie familiale à la plage). Elle obtient des membres du gouvernement d'accepter une baisse de salaire de 20 % pendant 6 mois par solidarité avec les travailleurs touchés par l’épidémie.

 

 

Récemment et à moins de 2 mois des élections, le 22 juillet, elle limoge le ministre de l’immigration Iain Lees-Galloway, un des poids lourds du gouvernement, pour une liaison extra conjugale avec une ex subordonnée.

Jacinda Ardern est également reconnue comme une excellente communicante, très active sur les réseaux sociaux. Elle a été notamment très présente dans les médias suite à l'éruption en décembre 2019 du volcan de White Island (20 morts) où elle s’est impliquée en encourageant elle même les équipes de secours et de récupération.

Pendant le confinement, elle apparaissait régulièrement en live sur Facebook pour informer ses concitoyens de l’évolution de l’épidémie.

Son programme et ses objectifs pour 2020

Les principaux objectifs du gouvernement en 2020 comprennent la diminution de son empreinte carbone, la réduction de l'écart de rémunération entre les sexes et la garantie d'un accès à une énergie abordable et propre. La Première Ministre présentera son programme de relance post covid lors de la conférence de jeudi. Deux échéances se profilent pour le parti de Jacinda Ardern

Des élections législatives décisives

Le parti Travailliste gouvernemental centre gauche va affronter le parti National conservateur dans les urnes. Les élections législatives auront lieu le 19 septembre 2020 afin d'élire un minimum de 120 députés de la cinquante-troisième législature de la Chambre des représentants Pāremata Aotearoa.

Sa principale adversaire “Crusher Collins”

Jacinda qui espère renouveler son mandat aura comme adversaire Judith Collins élue le 15 juillet chef de file du parti national.

 

 

Judith Collins a été la ministre de la  justice dans le gouvernement du Premier ministre John Key (2008-2016). Elle a été surnommée « la broyeuse Collins » (crusher Collins) après avoir fait adopter une loi autorisant la police à détruire les voitures appartenant aux personnes “boys racers” qui participaient à des courses illégales dans le pays.  Elle a récemment déclaré à  la presse : « J'espère que le Parti national pourra écraser l'autre camp le 19 septembre », confirmant son image de femme intransigeante qui veut représenter un parti qui adoptera des mesures fortes dans un contexte économique fragilisé  par la crise post covid. La lutte contre les gangs sera en bonne place dans le programme du parti National.

Deux référendums sensibles

Ces référendums sont organisés simultanément sur proposition du gouvernement, l'un sur la légalisation de l'euthanasie et l'autre sur celle du cannabis à usage médicinal et récréatif.

Jacinda : un nouveau mandat en 2020 ?

Jacinda  Ardern a été en début d’année critiquée pour son programme coûteux de rachat d’armes en circulation lancé après le massacre de Christchurch ainsi que  sur sa politique KiwiBuild, un plan de construction de 100 000 logements sociaux permettant l'accès à la propriété à prix plus abordables qui a été un échec. Le plan de réforme de l’impôt sur les gains en capital de manière à rehausser l’équité et la viabilité du régime fiscal a finalement été abandonné.

En fermant ses frontières et en imposant le confinement, le gouvernement a sacrifié l’économie et les revenus du pays pour la protection de ses concitoyens. On reproche aussi à la Première ministre son manque de vision pour la Nouvelle-Zélande et la mise en œuvre de politiques clés.

La dirigeante travailliste bénéficie d’une haute popularité depuis sa gestion de la crise du covid mais Judith Collins la “broyeuse” n’entend pas s’en laisser conter lors des élections législatives.

Pour rappel, la Nouvelle-Zélande est une démocratie multipartite et une monarchie parlementaire appartenant au Commonwealth : le chef de l'État est la reine Élisabeth II mais le gouvernement est conduit par le Premier ministre et son cabinet issu de l'élection du Parlement.

 

Nous vous recommandons

Valérie Thomas Le Petit journal Wellington

Valérie Thomas

Après avoir passé 14 ans à Hong Kong à diriger des bureaux d’achats dans le textile, je viens d’emménager à Wellington. Je m’intéresse à l’actualité, la mode, les arts et la rando et j’ai pratiqué la boxe thaï.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet