Vendredi 14 août 2020

Nouvelle loi sur l'avortement en Nouvelle-Zélande

Par Luana Le Stir | Publié le 13/07/2020 à 08:27 | Mis à jour le 15/07/2020 à 01:14
Photo : By @artemkovalev on Unsplash
avortement nouvelle zélande

Le 18 mars 2020 marque une date historique en Nouvelle-Zélande, le Parlement ayant (enfin) voté la dépénalisation de l’avortement. La dernière loi à ce sujet datait de 1977 et proclamait jusqu'à cette année l’avortement comme un acte pouvant être passible de 14 ans d’emprisonnement.

Fortement critiquée puisqu’il fallait notamment l’approbation de 2 médecins avant toute procédure, l’ONU avait ainsi dénoncé l'aspect confus de cette loi où les femmes, pourtant principales concernées, étaient dépendantes du choix des médecins.

Votée à 61 voix contre 51, la réforme pour l'avortement s'inscrit dans la continuité des promesses électorale de Jacinda Ardren. L’actuelle première ministre néo-zélandaise avait en effet déclaré à l'époque :  « Les gens devraient être en mesure d'exercer leurs propres droits et moi, en tant que parlementaire, je ne devrais pas faire obstacle à cela».

En Nouvelle-Zélande, les femmes peuvent désormais avorter jusqu’à 20 semaines après le début de la grossesse, sur conseil (et non plus approbation d’un médecin) puis examen de deux praticiens une fois ce délai dépassé.

  

Nous vous recommandons

14711243_611013709071682_8838692451879813716_o

Luana Le Stir

Étudiante en 2ème année à Sciences Po Aix. Je parcours le monde depuis mon plus jeune âge en emmenant avec moi ma passion pour l’écriture, la culture sous toutes ses formes et le rugby.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet