Vendredi 14 août 2020
Wellington
Wellington

Lueur d'espoir pour les non-résidents Français bloqués en dehors de NZ

Par Claire Tehari | Publié le 10/06/2020 à 04:08 | Mis à jour le 10/06/2020 à 12:35
Français bloqués Nouvelle-Zélande

En raison de la fermeture des frontières liée à la pandémie de Covid-19, de nombreux détenteurs d'un visa de travail temporaire se sont retrouvés bloqués à l'étranger sans pouvoir revenir en Nouvelle-Zélande. Maison, travail, partenaire, et vie toute entière les attendent pourtant. Fort heureusement, une lueur d'espoir semble apparaître.

La Première Ministre, Jacinda Ardern, a en effet affirmé dans une interview à Radio Tarana, que le gouvernement Néo-Zélandais cherchait sérieusement des moyens de laisser revenir en sécurité "des gens qui ont été séparés de leurs vies en Nouvelle -Zélande" :

Nous devons nous assurer que nous pourrons gérer ce retour parce que nous avons des exigences de quarantaine, et nous avons besoin de mettre en place cela à un rythme qui nous permettra de garder ces strictes exigences de quarantaine.

La Première Ministre a également indiqué que le Ministre de l’immigration, Lees-Galooway, était en train de travailler sur des propositions qui devraient être bientôt présentées au Cabinet.

Kiwis dans leurs cœurs

Quelques semaines seulement après la fermeture des frontières, de nombreux migrants ne recevant aucune information de la part du gouvernement ont décidé d'utiliser les réseaux sociaux pour faire entendre leur voix. Connectés entre eux, leur groupe s'est élargi et ils ont même fini par créer une vidéo collective afin de faire prendre conscience de leur détresse.

 

 

Dans cette vidéo, plusieurs dizaines de migrants expliquent qu'ils ont simplement dû quitter la Nouvelle-Zélande pour partir en vacances et rendre visite à de la famille ou même assister à des funérailles pour enterrer des êtres chers. Or "nous n'avons actuellement pas la permission de retourner à nos vies en Nouvelle-Zélande. Ni de savoir quand cela pourrait changer", disent-ils collectivement.

"Nous ne sommes pas résidents ou citoyens sur papier, cependant nous sommes Kiwis dans nos cœurs".

Un groupe de citoyens Néo-Zélandais et de résidents permanents ont d'ailleurs écrit une lettre ouverte à la Première Ministre Jacinda Ardern et au Ministre de l’immigration Lees-Galooway, écrivant qu'ils veulent "que leurs familles rentrent à la maison".

« Home is where the heart is »...

 

Claire Tehari le petit journal auckland

Claire Tehari

Claire aime à considérer la vie comme un voyage. Elle a elle-même vogué entre les sciences, l’histoire et le journalisme, mais c’est ce dernier qui l’a emporté. Après un voyage initiatique, elle est heureuse d'écrire sur la NZ en attendant d’y retourner.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

Referendums : la NZ s’apprête à vivre un mois de septembre historique

Les Néo-Zélandais devront se prononcer à la fois, par référendum sur les deux sujets majeurs que sont l’euthanasie et la légalisation du cannabis récréatif et son usage, et aux élections législatives.

Sur le même sujet