Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2285

La Peluqueria Francesa, 153 ans de présence française au sein du Barrio Yungay

Par Édouard Maury | Publié le 22/06/2021 à 00:10 | Mis à jour le 22/06/2021 à 19:44
Photo : Édouard Maury
peluqueria francesa chili salon coiffure restaurant

Installé en plein cœur du Barrio Yungay depuis 1868, le salon de coiffure la Peluqueria Francesa, fête ses 153 ans d’existence ce lundi. Pour cette occasion, son propriétaire Cristian Lavaud nous a ouvert les portes de son établissement qui fait également restaurant.

Les nappes sont pliées, les tables entassées dans un coin et les couverts sont rangés dans leurs placards. En ce jour de semaine, la partie restaurant de la Peluqueria Francesa (le salon de coiffure français, NDLR) aurait dû être bondée. Mais lors de notre visite, le centre de Santiago se trouvait en confinement, obligeant les restaurateurs à livrer leurs plats à domicile. Mais en temps normal, "il n’y a pas de cheveux dans nos assiettes", plaisante Cristian Lavaud, le propriétaire du salon de coiffure qui fait aussi restaurant. Cristian est le petit-fils d’Emilio Lavaud, celui qui fut le premier propriétaire de la Peluqueria Francesa. En ce temps, l'établissement n'était qu'un salon de coiffure. C'est par la suite, lorsqu’il reprit l’affaire de son grand-père, que Cristian installa un restaurant de gastronomie française, non loin des ciseaux et des sèches cheveux. Il le nomma Boulevard Lavaud.

 

peluqueria francesa chili restaurant
Édouard Maury.

 

"À l’origine c’était plus une passion, raconte Cristian. J’avais un autre métier à côté. Mais en parallèle, j’ai décidé d’installer un endroit dans le salon de coiffure où les clients pourraient prendre un café ou déguster une pâtisserie en attendant leur tour." Le coin pâtisserie s’est développé au fil des années jusqu’à devenir le Boulevard Lavaud que l’on connaît aujourd’hui. Cristian est comptable de formation. Mais dans les années 90 il décide de quitter son métier pour se consacrer pleinement à la Peluqueria Francesa. Lors de la décennie 2000, il fait l’acquisition des maisons voisines. L’endroit garde son charme d’antan avec des murs qui n’ont pas changé d’un poil. La décoration est d’époque avec des objets très rares, mélangeant histoire du salon de coiffure, et pièces de collection à la française. Sur les murs sont accrochés cette affiche vintage d’Air France invitant les voyageurs à découvrir le Chili, ou encore cette carte des propriétés viticoles de Lalande-de-Pomerol, village du domaine de Saint-Emilion, où l’on peut retrouver un domaine du nom de "au champ Lavaud".

 

peluqueria francesa chili restaurant
Édouard Maury.

 

Pour comprendre l’histoire de la Peluqueria Francesa, il faut remonter jusqu’à la moitié du XIXe siècle dans la région du bordelais. Julio Lavaud, exploitant viticole dans le domaine de Saint-Emilion, décide de partir à la conquête du nouveau monde, où il sait que le vin se vend à tour de bras. Il embarque ainsi avec son épouse et son fils, Emilio. Mais à peine arrivé au Chili, Julio meurt d’une pneumonie. Sa veuve et son fils sont prit sous la protection du consulat français qui les installe place Yungay, au deuxième étage d’un édifice dont le rez-de-chaussée n’est autre que… la Peluqueria Francesa. Cristian nous raconte : "Le barrio Yungay abritait une forte communauté étrangère, ainsi que le consulat français, dont les membres étaient des clients réguliers du salon. Le quartier était connu à l'époque pour sa défense des valeurs républicaines. La présence de français défendant les idées des Lumières était alors appréciée" Effectivement, le salon de coiffure fut fondé quelques années plus tôt, en 1868, par trois barbiers français qui vivaient à Santiago. Victorino Lauzan, l’un des trois créateurs, s'éprit de la veuve Lavaud, et ils se marièrent quelques années plus tard. Emilio commença alors à passer de plus en plus de temps au salon de coiffure et reprit l’établissement à la mort de Victorino Lauzan.

 

peluqueria francesa chili restaurant
Édouard Maury. À gauche : Cristian Lavaud - à gauche : le chef cuisinier de la partie restaurant.

 

Lorsque Cristian nous ouvrit ensuite les portes du salon de coiffure, l’aura d’années d’histoire nous envahit instantanément. Des fauteuils au miroir, en passant par la décoration, tout est conservé dans son état d’origine. Le matériel de coiffure a bien évidemment évolué, mais au-delà de ce détail, on se sent comme en 1925. C’est cette année-là qu’Emilio Lavaud est venu s’installer Avenida Compañia de Jesus. Un tremblement de terre en 1908 eu d’abord raison du premier local tandis qu’un incendie emporta le second salon. De cette année jusque 1988, Emilio Lavaud dirigea l'établissement d'une main de fer, traversant les époques et les régimes politiques, tout en continuant d’accueillir fidèlement ses clients. Emilio passa le flambeau en 1988 à Manuel Cerda, un de ses employés. Mais le salon repassa dans les mains d’un Lavaud, au début des années 2000 : Cristian Lavaud, le petit-fils d’Emilio. Après 153 ans d'existence, la Peluqueria Francesa est toujours en activité. Cristian Lavaud dit même qu'il est "le second salon de coiffure le plus vieux au monde."  Selon ses recherches le plus vieux se trouverait à Londres. 

 

peluqueria francesa chili salon de coiffure
Édouard Maury.
peluqueria francesa chili salon de coiffure
Édouard Maury.

 

Cristian Lavaud a également installé un musée dans le bâtiment qui se trouve en face de la Peluqueria Francesa. On y retrouve des ustensiles de coiffure ainsi que des photos et des archives d’époque. La Peluqueria Francesa est aujourd’hui classée centre de conservation historique par le ministère des Biens Nationaux et le Conseil des monuments du Chili. Le salon a également deux nouvelles antennes : une fondée à Las Condes en 2018, et une autre située à Nuñoa qui a été inaugurée l’an dernier. La Peluqueria célèbre aujourd’hui, lundi 21 juin, ses 153 ans. Ses propriétaires souhaitaient célébrer l’évènement comme il se doit, mais l’épidémie de Coronavirus et le nouveau confinement imposé dans la Région Métropolitaine sont venus perturber leur plan. C’est donc en ligne, sur la page Instagram de l'établissement, que vous pourrez retrouver un concert de la chanteuse Annie Murath qui interprètera, à partir de 20 heures, ce lundi 21 juin, des chansons d’Edith Piaf, ainsi que d’autres morceaux de variétés françaises. L’occasion de voir ce monument d’histoire revivre l’espace d’une nuit.

 

Édouard Maury

Étudiant à Sciences Po Aix, j'effectue un stage au sein de la rédaction de lepetitjournal.com Santiago. Passionné de sport, et de nature, je découvre le Chili pour la première fois.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Santiago

Miguel Bonnefoy : "J’ai dans mes veines du sang chilien, c’est mon héritage"

Dans son livre "Héritage", publié aux éditions Rivages, Miguel Bonnefoy, auteur franco-vénézuélien, d’un père chilien exilé en France dans les années 1970, raconte l’exil, la guerre et la dictature.