Dimanche 25 février 2018
Lisbonne
Lisbonne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Immobilier touristique 2018 : réveil difficile pour les investisseurs

Par Lisbonne Collection | Publié le 01/02/2018 à 00:20 | Mis à jour le 02/02/2018 à 00:49
Immobilier touristique

PUBLI-INFO

L’activité de location touristique (alojamento local) au Portugal est actuellement encadrée par un décret loi de 2014, modifié en 2015. Pour être en conformité avec la réglementation, l’activité doit préalablement être déclarée à l´administration fiscale et le bien loué enregistré à la mairie afin d’obtenir un numéro d’enregistrement obligatoire sur les annonces (numéro d'alojamento local).


La fiscalité de cette activité exercée par une personne physique était jusqu’à maintenant très  avantageuse, puisque la législation offrait, depuis 2014 la possibilité d’opter pour un régime simplifié d’imposition sur le revenu, sous réserve de justifier d’un CA annuel inférieur à 200 000 euros. La base d’imposition n’était que de 15% du CA jusqu’en 2017, date à laquelle elle a subi une augmentation et est passée à 35% du CA ; les 65% restant étant considérés comme des dépenses présumées, inhérentes à l’activité, et donc pas imposables.

Le régime simplifié d’imposition vient à nouveau se durcir en 2018. En effet, le nouveau régime prévu par le Budget 2018 prévoit un abattement forfaitaire de 4104 euros, mais également une limitation de la valeur des dépenses présumées. Il devient désormais obligatoire de justifier 15% des dépenses. Si cette condition est remplie, l’assiette imposable de 35% du CA reste inchangée. Mais dans le cas contraire, donc si moins de 15% de charges sont justifiées, le coefficient d’imposition subira une majoration entre 0 et 15%, et pourra donc atteindre de 35 à 50% du CA. L’objectif  recherché est d´identifier les factures liées à l’activité entrepreneuriale de façon claire, et de bien faire la différence entre  les factures d’ordre professionnelles de celles relevant du privé.

Cette nouvelle modification de la loi s’inscrit dans la lignée du boom immobilier que la ville de Lisbonne connaît depuis quelques années, et du souhait du gouvernement de légiférer ce nouveau type d’activité de plus en plus répandu qu’est la location touristique.
 

Trois questions à Alexandra le Falher, associée - gérante de Lisbonne Collection, société de gestion d'appartements touristiques

Quel est le changement majeur de ce régime ?

Le grand changement réside dans le fait qu’il est maintenant obligatoire de justifier dûment, via l’enregistrement des factures sur le site e factura de l´administration fiscale, 15% des dépenses effectuées pour l’activité de location touristique. À défaut, le taux du CA imposable, de 35%, sera majoré et pourra atteindre 50%. Par contre, pour ceux qui justifieront du montant des 15% demandés, le taux reste inchangé
 

Quels types de dépenses pourront être prises en compte dans les 15% de dépenses à justifier obligatoirement ?

Les dépenses qui peuvent être enregistrées par les propriétaires sont les dépenses classiques d’électricité, d’eau, d’assurances, de travaux, de ménages et dépenses afférentes à la lingerie, de comptabilité, de frais de gestion, les dépenses de personnel, de consommation courantes, de contentieux s’il en existe….et à ces dépenses s’ajoute le forfait des 4104 euros introduit par le nouveau régime.

 
Les propriétaires dont l’appartement est en gestion chez Lisbonne Collection pourront-ils déduire les coûts qu’ils ont  dans le contexte référencé ?

Bien sûr ! Cela rendre dans le cadre des frais de gestion, donc c’est déductible ! Par ailleurs, pour aider nos propriétaires à gérer l’alourdissement des déclarations exigées par l’administration en 2018, nous leur proposons des solutions de déclarations comptables intégrées.

 

En savoir plus ici : www.lisbonnecollection.com
Téléphone : +351 218 295 650
E-mail : information@lisbonnecollection.com

1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

lisboa-does-not-love jeu 01/02/2018 - 16:11

Les habitants de Lisbonne disent ici aux touristes et aux autorités locales ce que Lisbonne n'aime pas. Nous espérons du plus profond de nos cœurs que le changement viendra d'eux. http://lisboa-does-not-love.com https://www.facebook.com/lisboadoesnotlove

Répondre

Actualités

Pollution du Tage : le problème persiste

Le Tage est mourant. La pollution s’accumule le long du fleuve de la Péninsule Ibérique et en particulier du côté portugais. Les industries sont mises en cause et une enquête est en cours au Portugal.

Vivre à Lisbonne

PUBLIREPORTAGE

Immobilier touristique 2018 : réveil difficile pour les investisseurs

Le régime simplifié d’imposition au Portugal vient de se durcir en ce début d’année 2018 ayant des conséquences sur la fiscalité de l’activité de location touristique (alojamento local).