Lundi 30 mars 2020
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Premier anniversaire du centre LGBTI de Barcelone

Par Francis Mateo | Publié le 10/02/2020 à 18:57 | Mis à jour le 10/02/2020 à 19:03
Photo : © F. Mateo / Andreu Agustin, directeur du centre LGBTI de Barcelone
lgtbi barcelone

La structure entièrement financée par la Ville est l'aboutissement d'un long projet. Un centre unique en Espagne, voire en Europe.


Pour avoir été le premier maire de Barcelone affichant sa bisexualité, Ada Colau passe parfois pour l’initiatrice du centre LGBTI qu'elle a inauguré le 19 janvier 2019. À tort, puisque le projet a germé bien avant. Sans aller jusqu'aux premières grandes manifestations d'homosexuels en 1977, le processus de création d'un espace public est né en 2006. "C'est en effet une idée qui vient de loin, appuyée par des associations qui ont plus de quarante ans d'histoire, et qui dépasse de loin les frontières idéologiques ou politiques", confirme le directeur du centre LGBTI de Barcelone,  Andreu Agustin. 

Ada Colau a donc repris le flambeau en concrétisant ce centre pionnier en Espagne, voire en Europe, car il n'est pas un simple regroupement d'associations, comme le signale le directeur : "C'est la Ville qui assure le financement à cent pour cent, et nous avons une véritable mission de service public". La structure dispose d'un budget annuel de 500 K€ pour offrir une palette de services gratuits ; à commencer par une assistance sociale et sanitaire, avec une équipe de professionnels, dont une psychologue généraliste, une psychologue spécialisée dans la transsexualité, et un avocat pour l'aide juridique. "Ce mois-ci, nous ouvrons également un espace de rencontre dans le cadre d'un projet à destination des personnes transsexuelles", précise Andreu Agustin : "Au delà du soutien psychologique spécialisé, il s'agit de leur permettre de choisir des itinéraires personnalisés, et de susciter des échanges entre des individus confrontés à des problématiques ou des parcours similaires".


Briser les préjugés

Le centre de Barcelone héberge par ailleurs cinq associations résidentes : Casa Lambda, l'Observatoire contre l'homophobie, les Gays Positifs, l'Association de pères et mères LGTBI, l'association famille GTBI, et depuis peu l'association Ahora Donde (équivalent espagnol de l'association française Le Refuge), dédiée aux personnes rejetées par leur propre famille. 

Le travail de lutte contre les discriminations et évidemment l'un des principaux axes de travail, "pour briser les préjugés et faciliter une visibilité positive". C'est dans ce sens que sont organisées des expositions trimestrielles thématiques. Le bâtiment de 1.300 m² situé dans le quartier du Raval abrite aussi l'un des plus riches centres de documentation LGBTI d'Espagne (faisant également office de bibliothèque spécialisée), en plus d’une salle de conférences pouvant accueillir une centaine de spectateurs et divers espaces pour organiser des ateliers ou assurer un accueil plus individualisé. 

En un an, une cinquantaine d'entités ont ainsi pu développer leurs activités dans le centre LGBTI, et le service d’Information et Dynamisation a répondu à plus de 3.158 sollicitations. Il a fallu également déplorer une attaque contre le bâtiment, peu après son inauguration... Preuve supplémentaire de la nécessité de ce lieu, qui est aussi le reflet d'une ville ouverte. 
 

Nous vous recommandons

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu
TRIBUNE

Demain sera une époque formidable

Depuis des années, de nombreux entrepreneurs adaptent, voire métamorphosent l’économie traditionnelle en associant aux objectifs purement financiers des buts socio-environnementaux. 

Sur le même sujet