Vendredi 30 octobre 2020
Barcelone
Barcelone

La Diada 2020, au temps du Covid

Par Perrine Laffon | Publié le 02/09/2020 à 18:03 | Mis à jour le 02/09/2020 à 18:09
Photo : Photo archives Francis Mateo
diada 2020

Les grands rassemblements de tous horizons ont dû être annulés ou reconsidérés cette année. La ferveur indépendantiste catalane est elle aussi stoppée par les restrictions sanitaires, et le grand événement du 11 septembre doit être repensé pour éviter les attroupements. 

 

L'année dernière, ils étaient plus de 600.000, et l'année précédente un million de personnes s'étaient rassemblées dans la rue sous la convocation lancée par les organismes culturels indépendantistes, à l'occasion de la journée nationale catalane. Cette fête représente bien plus qu'une simple manifestation en Catalogne. La journée du 11 septembre, appelée la Diada en Catalogne, est très chère au cœur des indépendantistes qui y commémorent le 11 septembre 1714, et la bataille au cours de laquelle les Catalans ont perdu leur indépendance face aux armées coalisées d’Espagne et de France. Depuis 2014, l'événement s'est converti en une immense démonstration populaire rassemblant plusieurs générations pour réclamer l'indépendance.


Des rassemblements décentralisés 

Les organismes indépendantistes ANC et Omnium Cultural, organisateurs des journées de la Diada, savent que l'événement sera soumis à d'importantes restrictions cette année, et que les participants seront observés à la loupe afin de vérifier que la sécurité sanitaire a bien été assurée. Le propre président du gouvernement catalan Quim Torra, indépendantiste convaincu, semble encore peu fixé quant à l'organisation de l'événement : il a d'abord interdit les rassemblements de plus de 10 personnes avant d'autoriser les manifestations si les distances interpersonnelles et le port du masque étaient respectés. À la place du grand rassemblement annuel, les organisateurs de la Diada ont finalement confirmé pour cette année quelques manifestations physiques "décentralisées" et réparties sur tout le territoire catalan, "contrôlées et organisées" dans le respect des règles sanitaires. Ainsi, les manifestants seront répartis en petits groupes dans toute la Catalogne devant des bâtiments stratégiques de l'administration : ils seront réunis dans 65 municipalités de la région, devant les bureaux de la Sécurité Sociale, les impôts, les tribunaux et les bureaux de la SEPE (bureaux pour l'emploi).  


Des soutiens virtuels 

Si les grands rassemblements ne sont pas possibles cette année, les organisateurs ont en revanche créé un espace virtuel dans lequel les militants indépendantistes et les familles catalanes intéressées peuvent participer. Une initiative qui permet de maintenir le lien avec de nombreux participants cette année, mais aussi de collecter des fonds pour les associations indépendantistes. La plateforme xarxaindependencia.cat a été créée afin de fournir un espace virtuel où les participants peuvent interagir et collaborer à des projets solidaires liés à la santé, à l'environnement ou à diverses actions sociales et culturelles pour promouvoir la culture catalane. Sous le slogan "Le devoir de construire un futur meilleur, le droit à être indépendantistes", le site enregistre des dons versés pour contribuer à ces projets, grâce à un système de code QR à scanner pour collaborer. 

L'ANC a diffusé une charte sanitaire détaillant les règles liées à l'épidémie de Coronavirus à respecter pour participer aux manifestations de cette année. Elles sont consultables sur cette page.

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet