Lundi 25 mars 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

10 choses à savoir avant de s’installer en Espagne

Par Léa Surugue | Publié le 16/12/2018 à 12:33 | Mis à jour le 16/12/2018 à 15:01
Photo : Photo by JESHOOTS.COM on Unsplash
installation espagne

Entre petites différences culturelles amusantes et démarches administratives indispensables à connaître, comme l’obtention du NIE, vous devez garder en tête un certain nombre de choses si vous venez vous installer en Espagne.

 

Prêt(e) à quitter l’Hexagone pour vous installer en Espagne? De ce côté-ci des Pyrénées, le mode de vie généralement plus détendu, et le climat parfois plus clément peut rendre la vie bien douce.

Mais avant de vous embarquer dans cette aventure, il est bon de garder à l’esprit certains aspects de la vie espagnole. Etes-vous sûr de bien connaître toutes les subtilités de votre nouveau pays d’accueil ?

 

1.    Obtenir son NIE peut être un parcours du combattant


En tant que citoyen européen, pas besoin de visa. Mais pour pouvoir travailler officiellement en Espagne dans une entreprise implantée sur le territoire ou à votre compte, et pour réaliser la plupart de vos démarches administratives dans le pays, il vous faudra décrocher un précieux sésame : le NIE. Ce numéro d’identification personnel et exclusif est délivré aux résidents étrangers par la Direction Générale de la Police.

Votre premier pas en vous installant en Espagne doit donc être d’aller obtenir un NIE dit “provisoire”. Il s’agit d’un document valable trois mois contenant votre numéro personnel définitif à utiliser dans toutes les démarches bureaucratiques futures. L'étape suivante sera, dans les trois mois, d'obtenir un document définitif, une petite carte verte nommee “Certificado de registro de ciudadano de la Unión” contenant votre NIE. Tout un processus faisable mais pas toujours évident quand on débarque en Espagne et qu’on ne s’y attend pas. L’aide d’un expert peut être une bonne idée si les matinées passées en démarches administratives vous rebutent. Attention les délais sont parfois long dans les grandes métropoles notamment.

 

2. Il vous faudra certainement ouvrir un nouveau compte bancaire


Si vous pouvez certes utiliser votre carte française en Espagne, de nombreux distributeurs prennent une commission au moment du retrait d’argent liquide. Ouvrir un compte bancaire est parfois la meilleure option si vous comptez rester en Espagne sur le long terme. La plupart des banques demandent le NIE pour le faire, donc pensez à vous renseigner et a commencer d’abord par cette étape.


3. Oui il fait beau en Espagne… mais pas partout


Peu de pays en Europe sont autant associés au soleil et au beau temps que l’Espagne. Si cela peut être un facteur pour vous pousser à déménager, mieux vaut aussi tenir les clichés à l'écart, et se souvenir qu’il s’agit d’un grand pays, avec des climats très divers d’une région à l’autre. Si vous cherchez à échapper à la pluie, à la grisaille et au froid pour la majeure partie de l'année, rendez-vous plutôt au sud de l’Espagne! Les hivers à Madrid peuvent être froids, humides à Barcelone, et certaines villes françaises n’ont rien à leur envier.

 

4. Il va falloir vous adapter aux horaires


Ah les horaires espagnols… Entre des heures de repas plus tardives ou les fermetures des magasins l’après-midi hors des grandes villes, il est possible d'être un peu déconcerté au début, lorsque l’on est pas encore habitué. Rien à faire, il va falloir vous y mettre si vous voulez éviter les frustrations de tomber sur un restaurant fermé quand vous sortez dîner en ville de bonne heure... Dans la même veine, préparez-vous d’ores et déjà à subir les retards de certains de vos amis espagnols. Sans tomber dans le cliché, la ponctualité risque de ne pas être la caractéristique première de nombreux de vos nouveaux amis.
Si vous êtes employé par une entreprise espagnole, vous bénéficierez probablement des “horarios intensivos” en été, et le vendredi. Cela suppose de commencer plus tôt, de travailler sans vraie pause le matin, et de décaler à plus tard l’heure du déjeuner, mais tout cela pour sortir plus tôt du travail afin pouvoir profiter d’une après-midi ensoleillée. Une habitude toute espagnole fort appréciable quand vous démarrez dans le pays.

 

5. Les enfants sont rois


Les Espagnols aiment généralement beaucoup les enfants, et il n’est pas rare de voir des inconnus engager la conversation, proposer un bonbon, laisser leur siège dans le métro avec empressement et faire preuve de beaucoup de gentillesse si vous êtes accompagné d’un bambin. En contrepartie, certaines personnes pourraient aussi être tentés de vous donner quelques conseils éducatifs ou de vous faire des remarques sur votre manière de vêtir ou de vous occuper du petit. A prendre à la légère, en remerciant d’un sourire poli.

 

6. Le logement


Dans certaines villes, comme Barcelone, la pression touristique a rendu l'accès au logement plus onéreux. Plus on ira vers le sud, plus le logement perdra certaines caractéristiques "cosy" de l'Europe du nord. Les immeubles peuvent contenir un très grand nombre d’appartements, pas toujours bien insonorisés. Si vous avez du mal à supporter la cohabitation avec les voisins et le bruit, il s’agit d’un facteur important à prendre en compte et à garder en tête au moment de visiter de potentiels futurs logements.

 

7. Sans parler un mot d’espagnol, l’adaptation ne sera pas facile


De plus en plus d’Espagnols parlent bien anglais, surtout dans les grandes villes, mais le niveau global de la population dans cette langue laisse encore à désirer. Ne vous attendez pas à vous faire comprendre partout simplement avec le français et l’anglais. Alors, si vous ne faites que baragouiner quelques mots d’espagnol à votre arrivée, prendre quelques cours peut être une bonne idée afin de mieux vous adapter, de rencontrer des locaux et de pouvoir mieux gérer les aspects logistiques de votre déménagement.

 

8. Le marché de l'emploi n'est pas celui de la France


L'Espagne a été touchée de plein fouet par la crise économique. Le chômage a affecté près d'un quart de la population active et le taux de personne sans emploi reste fin 2018 élevé (%). Certes le travail au noir est une caractéristique encore assez prégnante du pays. Certes la solidarité familiale a joué le rôle d'amortisseur de cette crise. Il n'empêche que le marché de l'emploi reste encore assez morose dans plusieurs secteurs et que le niveau des salaires est largement inférieur à celui de la France.

 

9) Apprendre la patience


En Espagne on repère les Français dans la rue assez facilement : ce sont ceux qui marchent à toute vitesse et zigzaguent entre les piétons qui déambulent nonchalamment. Même chose dans les escalators du métro : ceux qui prennent la peine de monter les escaliers mécaniques de 4 en 4 sont rarement les autochtones. Autre petite anecdote amusante à garder en tête lorsque vous arrivez pour la première fois en Espagne :  sachez que lorsque vous montez dans le bus, mieux vaut respecter l’ordre d’arrivée à l’arrêt. Si vous avez le malheur de doubler la queue et les personnes qui attendaient le bus en premier, vous aurez droit à des regards noirs, voire des réflexions désobligeantes. A vos risques et périls… Bref, en Espagne on prend le temps de vivre, il va falloir souvent prendre votre mal en patience.

 

10) Tisser des liens avec les Espagnols


Les Espagnols sont globalement très accueillants et chaleureux et il est facile de rencontrer des personnes ouvertes et sympathiques. Mais pour créer de vrais liens d'amitié, cela risque de prendre un peu plus de temps. Soyez patients, et continuez de demander de l’aide et de proposer des bons plans et de sorties à vos connaissances locales, pour bâtir des relations durables.

Nous vous recommandons

Photo Lea surugue

Léa Surugue

Léa Surugue est une journaliste freelance vivant à Madrid. Elle a collaboré avec des médias basés en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, et traite surtout de thèmes liés à l'économie, la santé et la société.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Vic lun 17/12/2018 - 15:27

N'importe quoi.... Je suis espagnol et j'ai habité pendant 7 ans en France, et je peux vous dire que sauf la langue, il n'y a rien de structurellement différent entre les français et les espagnols. Commençons pour dire que ce genre des comparaisons sont toujours fausses car elles comparent des groupes très hétérogènes. Mais si vous voulez comparer la vitesse de déplacement en ville, le bruit dans les collocations et d'autres critères inutiles et subjectives, commencez pour dire quel est votre français type: un parisien en cravate ou un agriculteur de province? Ou tous au même temps... bref, n'importe quoi

Répondre

Que faire à Barcelone ?

CONCERT

Yann Tiersen en tournée en Espagne

Yann Tiersen, célèbre compositeur, auteur notamment de Comptine D’un Autre été, La Valse d’Amélie ou encore Porz Goret, sera en tournée dans toute l’Espagne du 25 septembre au 2 octobre. 

Expat Mag

Athènes Appercu
LITTERATURE

Raphaël Jérusalmy sauve Mozart

De passage à Athènes, Raphaël Jérusalmy a présenté son roman Sauver Mozart. L'occasion pour le Petit Journal d'écouter cet ancien agent des services secrets israéliens, aujourd'hui libraire à Tel-Aviv

Sur le même sujet