Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 3951

l'Alpenverein confirme l'inéluctable fonte des glaciers en Autriche

Par Arnaud Béasse | Publié le 11/04/2021 à 18:00 | Mis à jour le 11/04/2021 à 18:00
Photo : Hornkees et Hornspitzen vers 1920 (ÖAV Museum und Archiv)
Le glacier Hornkees a perdu 104 mètres en 2020

L'état des glaciers dans les massifs alpins autrichiens fait l'objet d'un suivi scientifique permanent sous la supervision de l'Alpenverein. Comme les années précédentes, la fonte des glaces se poursuit à un rythme soutenu, ce qui justifie l'engagement de l'association pour leur protection. 

 

Chaque année à la même époque, l’Alpenverein, le club alpin autrichien présente les résultats de son suivi des glaciers dans la république alpine. Cette association, créée en 1862 dans le but de promouvoir et encadrer les sports de montagne, a depuis étendu sa mission à la conservation de ce patrimoine naturel et culturel primordial pour l’activité touristique du pays.

 

L'Alpenverein est depuis longtemps l'association la plus respectée d'Autriche

 

Dans le paysage associatif autrichien, l’Alpenverein est l’institution de loin la plus respectée et cela depuis très longtemps. Ses travaux sur l’évolution des glaciers sont donc attendus, la qualité de ses données prise très au sérieux et la teneur de son message surveillée de près politiquement.

 

Au cours de la conférence de presse donnée vendredi, la Vice-Présidente de l’Association Dr. Ingrid Hayek, en charge notamment du suivi des glaciers et les scientifiques Gerhard Lieb et Andreas Kellerer-Pirklbauer ont présenté un état en continuelle dégradation des glaciers en Autriche.

 

Le rapport repose sur les mesures effectuées par des équipes de scientifiques traditionnellement à la fin de l’été lorsque les effets de la neige tombée pendant la saison se font le moins sentir. C’est le meilleur moment pour relever les étendues de glace, notamment leur longueur, épaisseur et aspect pour les comparer aux mesures des années précédentes.

 

Depuis plus de 30 ans, les glaciers n'ont pas cessé de reculer

 

Sur les 92 glaciers suivis en permanence par le centre d’observation, 85 d’entre eux ont vu leur surface se réduire de 2019 à 2020. Dans la continuité des années précédentes, la moyenne de la longueur perdue par les glaciers est d’environ 15 mètres.

 

Parmi les données précises livrées par les deux chercheurs de l’Université de Graz, le massif du Venediger et la région du Zillertal montrent globalement les plus forts reculs. Dans cette dernière, le Hornkees marque le record national de repli, rendant plus de 104 mètres cette année. Le plus grand glacier d’Autriche, le Pasterze, situé dans le massif du Grossglockner a lui reculé de plus de 52 mètres.

3000

(Photos du Hornkees en 2000, 2010 et 2020: ÖAV Gletschermessdienst / R. Friedrich)

 

L’Alpenverein insiste une fois de plus sur la sensibilisation de la population et met en avant son statut d’association de protection de la nature pour défendre de strictes mesures de défense des glaciers. L’association dénonce particulièrement les contournements des décrets de protection entrepris par les régions, comme par exemple le Tyrol, afin de poursuivre l’exploitation touristique des glaciers.

 

L'Alpenverein se bat pour une protection plus stricte des glaciers

 

Les experts soulignent que des projets comme l’exploitation intensive de certains glaciers pour étendre la pratique du ski d'été ou les travaux de conservation de la glace pour maintenir une attraction touristique majeure, comme les grottes de glace du Dachstein, ne font qu’aggraver le phénomène de recul. Les sites dépendants des glaciers, tout comme ceux qui connaissent des niveaux d’enneigement toujours plus incertains, seront contraints à l'avenir de convertir leurs infrastructures touristiques pour perdurer. L’Alpenverein justifie ainsi son combat pour exclure strictement les glaciers des zones de développement touristique par la nécessité impérative de protéger ce qu’il en reste.

 

A long terme, les tendances confirment que même en atteignant l’ambitieux objectif de limiter le réchauffement climatique à 1.5°C, tel qu’un grand nombre de pays s’y est engagé en signant l’accord de Paris, les glaciers devraient poursuivre leur déclin et ne consisteront plus dans quelques dizaines d’années que de restes mélangés à la roche.

 

 

arnaud beasse

Arnaud Béasse

Responsable de l’édition lepetitjournal.com/vienne. Mon retour à Vienne après 20 ans d’expatriation accompagnée par lepetitjournal.com m’a conduit à créer cette édition pour rassembler l’actualité francophone en Autriche.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision