TEST: 2298

SMOG – Nouvelle ordonnance

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 08/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 08/10/2018 à 00:00
smog

Gazeta Wyborcza  fait savoir que le ministre de l’Energie Krzysztof Tchórzewski a signé une ordonnance sur l’usage du charbon de mauvaise qualité ainsi que des déchets de charbon pour le chauffage individuel. Selon M. Tchórzewski cet arrêté est un « compromis » entre le secteur minier et le programme gouvernemental « Air pur ». Le vice-ministre de l’Energie, Grzegorz Tobiszowski, déclare que dorénavant, la vente des déchets de charbon, en particulier des poussières de charbon, sera interdite et les points de vente seront contrôlés par l’Office de protection de la concurrence et des consommateurs (UOKiK). Toutefois, le quotidien précise que cette disposition fixe des normes élevées de teneur en soufre et en humidité, ce qui permettra de vendre des mélanges de charbon de qualité supérieure et de poussière de charbon : conformément à la nouvelle disposition, une tonne de charbon pourrait contenir jusqu’à 30% des poussières de charbon, et ce pour la période de 2 ans à venir. Le quotidien informe d’un communiqué publié par le syndicat Solidarność, pour qui « le contenu de la disposition sur les normes de combustible est acceptable pour le secteur minier ». 

 

Pour sa part, Andrzej Guła, président de l’association « Alerte au smog » se dit bouleversé par cette nouvelle disposition qui prolonge l’utilisation des poussières de charbon que le programme gouvernemental « Air pur » prévoyait pourtant à l’origine d’interdire dès 2017. Selon M. Guła, à nouveau l’intérêt du secteur minier s’est avéré plus important que la protection de la santé des Polonais. Cependant, conformément à l’accord de Paris, tous les pays doivent limiter le recours au charbon afin de réduire les émissions de CO2. 

 

Sur ce même sujet, Gazeta Wyborcza remarque que l’écologie et la pollution restent un thème majeur de la campagne électorale pour les municipales. Les grandes villes polonaises ne veulent plus être classées parmi celles les plus polluées en Europe. Les candidats aux différentes mairies présentent leurs programmes afin de lutter contre le smog, comme par exemple les bus électriques ou la promotion du vélo au lieu de la voiture. En même temps, le quotidien souligne que la position du parti au pouvoir PiS sur la lutte contre le smog reste vague. D’un côté le gouvernement souligne que la santé des Polonais reste un sujet primordial mais de l’autre côté, il défend le charbon polonais. Par conséquent, les conseillers municipaux du PiS de Basse-Silésie se vantent de la loi anti-smog alors que ceux de Petite-Pologne essayent de convaincre que le charbon pur ne pose pas de problème et veulent alléger l’interdiction d’utilisation du charbon à Cracovie. 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale