Vendredi 15 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rencontre entre les Présidents Trump et Duda

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 14/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 14/06/2019 à 00:00
Coopération militaire pologne Etats-unei

La presse polonaise relate en une mais de façon factuelle et concise les premières retombées de la rencontre du Président Duda et Président Trump. Les deux présidents ont signé un accord sur la coopération militaire prévoyant une augmentation de la présence militaire américaine en Pologne (1 000 soldats de plus). Pendant la signature le Président Trump a ajouté qu’il était possible de redéployer jusqu’à 2 000 soldats. Il s’est en même temps réjouit du futur achat par la Pologne des avions F-35 tandis qu’une décision officielle est encore attendue. Par ailleurs un accord en matière de lutte contre la criminalité a été signé, qui a été présenté comme une avancée vers la levée du régime des visas pour les Polonais. Pendant la conférence de presse Donald Trump a indiqué que cette question pourrait être réglée d’ici 90 jours alors que le Président polonais était plus réservé en indiquant qu’il souhaitait que cela se fasse avant la fin du premier mandat de Trump. Un troisième accord a été signé portant sur la coopération dans le nucléaire civil. Le Président Duda a déclaré qu’il espérait que ce programme serait réalisé ensemble au profit de la protection de l’environnement, du climat et au profit de la sécurité de la Pologne. En marge, un nouveau contrat de livraison de gaz liquéfié américain a été signé. La question d’une éventuelle visite du président Trump en Pologne a été abordée : le président américain a promis de venir, mais n’a pas donné de date précise. Interrogé sur le 1er septembre, il a répondu « on verra le programme que nous prépare le président Duda ». A cette occasion il a évoqué avec chaleur sa précédente visite en Pologne en 2017. Pendant la rencontre avec les médias, les deux présidents ont été interrogés sur l’état la démocratie en Pologne. Trump a déclaré : « Je connais les dirigeants polonais, ils font du bon travail, et il n’y a aucun problème avec la démocratie », alors que le Président polonais a complété en indiquant : « quelqu’un vous a menti, il n’y a pas de problème en Pologne, tout va bien ». Plus tard il a précisé qu’ « en Pologne on respecte la liberté d’expression, on respecte tous les standards constitutionnels, les médias sont libres, on peut s’exprimer librement, manifester librement. Chez nous, on n’attaque pas les gens pendant les manifestations, comme dans d’autres pays de l’Europe de l’Ouest. On ne laisse pas les policiers lancer du gaz lacrymogène et frapper les manifestants avec des matraques, on laisse les gens exprimer leur mécontentement ». Interrogé sur le départ forcé des juges de Cour suprême, il a expliqué que ces juges représentaient l’héritage communiste et « pour que le Pologne soit enfin démocratique, libre et souveraine, il fallait qu’ils partent à la retraite ».

Le chroniqueur de Rzeczpospolita souligne dans son commentaire que « c’est avec Donald Trump que la Pologne a fait un nouveau pas en avant pour renforcer sa sécurité alors que la politique européenne de défense en reste toujours aux discussions. Il constate par ailleurs que l’UE n’essaie même pas d’être une puissance militaire et les grands joueurs européens ne comprennent pas les craintes de certains pays du flanc est à l’égard de la Russie. Il pointe du doigt l’Allemagne qui considère que c’est Trump et les Etats-Unis et non pas Poutine et la Russie qui sont la plus grande menace pour la sécurité. Le journaliste se félicite de ce succès et de la présence militaire américaine sur le sol polonais qu’il espère devenir pérenne.

La télévision publique polonaise a consacré entièrement son journal télévisé d’hier soir à cette visite en la présentant comme « le plus important tournant dans l’histoire de la Pologne depuis son adhésion à l’OTAN », en louant le travail et le succès du gouvernent actuel. Au contraire, l’action du gouvernement précédent PO-PSL a été remise en question, notamment sur le choix de l’équipement militaire et le choix d’une alliance plus rapprochée avec l’Allemagne. Le programme d’information « Wiadomosci » est revenu également à l’achat des Caracals. Selon le journal, « le PiS a réussi au dernier moment à annuler le contrat et l’achat des machines dont ¾ étaient clouées au sol deux ans après ».          

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

TRAVAIL À L'ÉTRANGER

Les Ukrainiens en Pologne. Où, qui et combien sont-ils ?

Depuis 2014 et la guerre en Ukraine, beaucoup d’Ukrainiens ont afflué en Pologne. L'étude d'une société de profilage des données mobiles nous donne des informations intéressantes.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?