TEST: 2298

POLITIQUE - Décomposition de Nowoczesna.

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 07/12/2018 à 00:00 | Mis à jour le 07/12/2018 à 00:00
actualité

Gazeta Wyborcza fait savoir que sept députés de Nowoczesna, dont Kamila Gasiuk-Pihowicz qui était la présidente du groupe parlementaire, ont décidé de quitter le parti et de rejoindre le groupe parlementaire de la Plateforme civique (PO). Celui-ci a simultanément changé de nom en « Plateforme civique - Coalition civique » et la députée Gasiuk-Pihowicz a été nommée sa vice-présidente. « C’est un pas en avant afin d’éloigner le PiS du pouvoir » - a-t-elle déclaré. 

 

Selon le quotidien, juste après le succès remporté aux récentes élections régionales et municipales, les hommes politiques de la PO ont proposé une coopération plus étroite aux dirigeants de Nowoczesna. Ces dernières semaines, ils étaient témoins du conflit au sein de Nowoczesna lié à la composition des listes électorales communes de la PO et Nowoczesna pour les élections européennes. Le quotidien précise qu’actuellement Nowoczesna compte seulement 15 députés et a perdu ainsi son statut de groupe parlementaire. Le parti risque de perdre la fonction du vice-président de la Diète assumée par sa députée Barbara Dolniak, ses représentants ne pourront plus présider les commissions parlementaires et ses subventions seront réduites. 

 

Pour sa part, Katarzyna Lubnauer, présidente de Nowoczesna, déclare dans un entretien accordé à Rzeczpospolita  que la majorité des députés de son parti n’est pas encline à former un groupe parlementaire commun avec la PO. « Nous voulons une coopération étroite entre Nowoczesna et la PO mais nous ne voulons pas perdre notre identité parlementaire. La variété doit être la force de la Coalition civique, et non pas la subordination. De plus, nous devons être attrayants pour différents électeurs » - souligne-t-elle. Selon elle, Kamila Gasiuk-Pihowicz a pris une décision erronée, privée de réalisme et déloyale affaiblissant Nowoczesna. 

 

Dans son commentaire, Gazeta Wyborcza écrit que cette manœuvre pourrait désorienter ses électeurs qui y verront la preuve du fait que la faible Nowoczesna a été engloutie par la forte PO que les ambitions et la carrière politique sont plus importantes que la lutte contre le PiS et pour la démocratie.  

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale