Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Centre européen de Solidarité à Gdańsk s’oppose au gouvernement

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 15/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 15/02/2019 à 00:00
Europejskie_Centrum_Solidarności_ECS4

Gazeta Wyborcza fait savoir que la maire de Gdańsk par intérim, Aleksandra Dulkiewicz, et Mieczysław Struk, maréchal de Poméranie, ont informé le ministre de la Culture et du Patrimoine national, Piotr Gliński, que les collectivités locales de Poméranie n’acceptaient pas sa proposition de désigner le vice-directeur de ce Centre ni une grande partie des membres de son conseil et ce contre une augmentation de sa dotation. Dans la lettre, Mme Dulkiewicz et M. Struk soulignent qu’ « ils rejettent l’argument que celui qui contribue plus a plus de pouvoir ». Selon eux, c’est une sorte de censure économique qui a de plus un caractère répressif. 

 

Le ministre Gliński a réduit la dotation du centre à l’automne dernier de 7,14 millions de zlotys à 4 millions de zlotys en raison d’actions « à caractère politique » menées sur son terrain. En contrepartie de l’augmentation de la dotation, M. Gliński aurait demandé de lui donner la possibilité de désigner le vice-directeur du Centre de la Solidarité européenne ainsi qu’une grande partie des membres de son conseil.

 

Suite à cela le Conseil du Centre européen de solidarité (CES) à Gdańsk a adopté samedi 2 février une résolution par laquelle il s’oppose au conditionnement de l’attribution d’une dotation de l’Etat à la possibilité d’exercer par le ministre de la Culture un contrôle d’une partie du Centre, en lui permettant de désigner son vice-directeur et une grande partie des membres de son conseil. Ceci conduirait à « la désintégration de cette institution devenue le monument d’une œuvre collective des Polonais » - informe le document. Bogdan Lis, vice-président du CES a qualifié la proposition du ministre Gliński de tentative de prise de contrôle du CES par le PiS. Gazeta Wyborcza rend compte de la grande mobilisation des internautes sur les réseaux sociaux qui pendant ce même weekend ont réussi à collecter l’argent manquant pour assurer le bon fonctionnement du CES, soit la somme de 3 millions de zlotys. Par ailleurs, les autorités locales ont déclaré mettre à disposition du Centre la somme de 700.000 zlotys. 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles