Vendredi 20 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Immigration salariale des étrangers, inefficacité des procédures

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 13/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 13/06/2019 à 00:00
presse unsplash

D’après Rzeczpospolita, en 2018 1,5 million d’étrangers, principalement des Ukrainiens, ont reçu un permis de séjour en Pologne de six mois et 329 000 étrangers un permis de travail de trois ans. Les employeurs polonais, qui  ont recours aux travailleurs étrangers à cause d’une pénurie de main d’œuvre sur le marché national, dénoncent l’inefficacité des offices d'immigration qui entraîne des délais de plusieurs mois dans la procédure de légalisation du séjour et celle de délivrance de l'autorisation de travail alors qu’elles devraientt durer 30 jours comme le prévoit la règlementation. Selon les informations du journal, la principale cause de ce problème est le manque d’employés administratifs et la mauvaise organisation de leur travail. Les employeurs mettent en garde que la Pologne n’est pas le seul pays de la zone ayant besoin de travailleurs de l’Est et que « si le gouvernement ne change pas vite les procédures d’embauche des salariés étrangers, il perdra la course à la main d’œuvre bon marché au profit des Tchèques et des Allemands ».

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Votre édition de Varsovie cherche un repreneur !

Cet été, l’équipe de Lepetitjournal.com/Varsovie va se renouveler. Suite au départ d’une de ses associées l’édition cherche à renforcer son équipe. Intéressé.e ? Contactez-nous vite. 

Vivre à Varsovie

Séoul Appercu
LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant en Pologne

Vous aimez écrire ? Vous voulez découvrir la Pologne autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l