Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2298

DIRIGEANTS FRANÇAIS EN POLOGNE - Frédéric Amoudru, BNP Paribas Bank Polska

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 21/10/2013 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

 

Frédéric Amoudru est Président de BNP Paribas Bank Polska et Directeur de Territoire pour le Groupe. Expatrié depuis 1989, il a occupé différentes fonctions à l'étranger au sein du groupe BNP, en commençant par le Royaume-Uni avant de passer 17 ans en Asie dont 6 en Inde. Il est arrivé en Pologne depuis 2009 et nous présente la banque, ses enjeux et perspectives pour le pays. Rencontre.

Lepetitjournal.com/Varsovie - Quelle place occupe la BNP sur le marché polonais et quel poids a la Pologne au sein du groupe?

Frédéric Amoudru - Parmi les acteurs bancaires français présents en Pologne, BNP Paribas couvre un spectre d'activités très large (banque, assurance, leasing, factoring, immobilier). La filiale bancaire –BNP Paribas Bank Polska - est cotée sur la bourse de Varsovie et est présente sur le marché des entreprises où elle détient une importante part de marché dans les filiales des multinationales et est en croissance forte dans le segment des entreprises polonaises. Elle exerce aussi une activité de banque de détail s'adressant aux PME, micro entreprises et particuliers. 

Notre part de marché aujourd'hui est de l'ordre de 2%. C'est faible mais cela s'explique par le fait que le marché est très fragmenté : les 5 premières banques en Pologne représentent 40 a 45 % du marché et de nombreux acteurs se partagent le reste.

La Pologne est néanmoins un pays important pour le groupe BNP Paribas car nous sommes le seul pays, en dehors des marchés "domestiques" européens que sont la France, l'Italie, la Belgique et le Luxembourg, à pouvoir compter sur une banque "universelle" (banque d'entreprise et de particulier).

Comment expliquez-vous que la présence des banques françaises en Pologne soit moins forte que celle d'autres concurrents étrangers?

Il est vrai que les groupes français représentent moins de 5-6% du marché. Ils sont pourtant arrivés sur le marché polonais dès les années 1990 mais ont été moins dynamiques en matière d'acquisition que certains concurrents qui ont acheté et fusionné des banques locales et se sont aussi développés par croissance organique. A l'époque, la valorisation de ces banques locales était jugée élevée par les banques françaises. Résultat, les banques françaises sont aujourd'hui moins fortement implantées en Pologne. Toutefois, elles sont très présentes dans l'activité de banque d'investissement et de marchés.

Avez-vous des objectifs de développement concrets pour rattraper ce retard ?

Nous avons indiqué, à l'occasion de l'annonce de notre offre d'émission d'actions nouvelles sur la bourse de Varsovie, prévue pour le 4eme trimestre 2013, que la stratégie à long terme de BNP est de devenir une des 10 premières banques du pays avec une part de marché qui devrait avoisiner les 5%. Nous parlons  de long terme car la conquête de part de marché n'est pas aisée dans un contexte très concurrentiel. C'est un processus qui peut s'accélérer en cas d'acquisition dans un marché qui se consolide.

A court et moyen terme, nous souhaitons garder un spectre d'intervention large sur le marché des entreprises grandes, moyennes et petites. Sur celui des particuliers,  nous nous concentrons sur une de nos forces qui est le crédit à la consommation (prêt personnel et crédit auto). 

"La Pologne un eldorado pour les entrepreneurs", mythe ou réalité selon vous ?

La Pologne offre, il est vrai, de réelles facilités pour la création de  micro-entrepreneurs. Mais pour les entreprises de taille plus importante, la Pologne reste un grand  pays où il y a une bureaucratie et une administration rigoureuses. On n'y fait pas n'importe quoi n'importe comment !

Ce que j'aime bien dire c'est que la Pologne est assez grande pour attirer tout le monde mais pas vraiment assez grande pour "bien nourrir" tout le monde. En effet comme c'est le plus gros pays de la zone CEE (Central Eastern Europe), il est très attractif pour de nombreux groupes Européens et Internationaux mais, de ce fait là, c'est un marché ultra concurrentiel avec par ailleurs une croissance qui s'est fortement ralentie.  Aujourd'hui, quand vous échangez avec les entrepreneurs, tous s'accordent à dire que la vie des affaires est plus difficile en raison du ralentissement économique.

Quel serait votre secret pour faire fortune en Pologne ? Dans quoi investir ?

Il y a certainement des opportunités de rachat d'entreprises polonaises pour des entreprises françaises qui souhaiteraient se développer en Pologne. Le développement par acquisition est un réel moteur de croissance sur des marchés déjà concurrentiels comme c'est le cas en Pologne dans bien des secteurs.

Parlez-vous polonais ?

Pour devenir Président d'une Banque en Pologne, parler polonais est une obligation légale car il faut passer un examen devant la KNF (commission nationale des finances). C'est après cet examen que vous êtes confirmé dans votre poste. Et bien que ce soit une langue difficile, l'absence de choix donne des ressources insoupçonnées !

Quel est votre premier souvenir de Varsovie

Nous sommes arrivés un 9 novembre, donc week-end du 11 novembre. Nous étions dans un logement temporaire vers Ursynow. La première fois que nous sommes sortis dans la rue avec ma femme, nous avons eu une impression de ville morte, un peu sinistre. Une première impression rude, surtout quand on arrive d'Inde où il y a 9 mois de soleil ! Ceci dit nous avons fini par découvrir une ville pleine de richesse culturelle et d'histoire.

Qu'est ce qui vous agace le plus chez les Polonais ou en Pologne ?

Un peu d'agressivité au volant ! A part ce petit détail nous trouvons, avec mon épouse, que c'est un pays très attachant peuplé de gens droits, attachés à leurs valeurs. Après 17 ans en Asie que nous avons adorés, nous voulions nous rapprocher de nos racines européennes et, à cet égard, la Pologne nous a fait beaucoup de bien. 

Quels sont vos lieux de prédilection à Varsovie ?

Le café Freda, le parc Lazienky et le restaurant  Bélvédère, le magnifique Théâtre National, la forêt de Kabaty pour le vélo, le parc de Konstancin et bien d'autres lieux ou villes comme Cracovie et Wroclaw. 

Sybille Billiard (www.leptitjournal.com/varsovie) - mardi 22 octobre 2013

Photo : BNP Paribas

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet