Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le folklore de la Pologne des années 90 – La contrebande en Maluch

Par Cédric Tavernier | Publié le 27/01/2020 à 12:54 | Mis à jour le 27/01/2020 à 22:56
maluch contrebande

La photo de cet article est celle de la Fiat Polski 126p ou « Maluch ». Cette voiture mythique a été utilisée par un contrebandier que j'ai rencontré lors de mes pérégrinations dans l’est de la Pologne en 1998.

Je vous ai parlé lors de mon premier article sur le folklore de la Pologne des années 90 de mes voyages en 1995 et 1996. C’était l’occasion d’y évoquer les anciens zlotys et la transition monétaire chaotique. Vous le trouverez en recommandations à la fin de cet article.

 

La Pologne B en 1998...

Durant l’été 1998, avec un ami, nous avons décidé de revenir et d’aller explorer ce que l’on appelle la Polska B (Pologne B en français), expression un peu péjorative définissant la partie de la Pologne avec un niveau de développement inférieur, bref l’est du pays. Déjà que lorsque je partis de Marseille pour Varsovie, beaucoup de mes compatriotes me demandèrent pourquoi j’allais là-bas, l’étonnement des Varsoviens fut identique lorsque j’évoquai mon départ pour Białystok… Et même étonnement des habitants de Bialystok lorsque je partis pour Suwałki.

Bref, finalement j’atterris à Krynki, un village de 3.000 habitants – sûrement moins aujourd’hui - à la frontière biélorusse. L’expression « rideau de fer » se matérialisa lors d’une balade en forêt avec des autochtones, lorsque notre escapade fut subitement bloquée par un gigantesque grillage qui s’étalait à perte de vue. C’était la frontière biélorusse.

 

Des cigarettes pour les sportifs...

En effet, la contrebande de cigarettes et d’alcool était à l’époque ultra répandue. En ce qui concerne l’alcool de contrebande, il fallait plutôt éviter d’en acheter. En effet, certaines personnes étaient devenues aveugles car il était parfois frelaté. Et pour les cigarettes, si certes le premier prix pour un paquet de cigarettes en Pologne était à l’époque aux environs de 2 zlotys (50 centimes d’euros) et que les cigarettes les plus chères ne valaient guère plus du double, en Ukraine et en Biélorussie, c’était encore moins cher. Les cigarettes polonaises les moins chères de l’époque étaient au moins deux fois plus fortes que les Marlboro rouges actuelles et même si vous fumiez 2 paquets de gitanes sans filtre par jour en France, vous n’étiez pas préparé à fumer ce genre de choses…

En revanche, des cigarettes avaient été conçues spécialement pour les sportifs : les cigarettes « Sport ». Pour vous donner un petit boost lors de votre jogging matinal…

cigarettes sport

 

Un contrebandier en Maluch, fier de son métier !

Lorsque nous avons demandé à un de nos acolytes quel était son métier, il nous annonça de but en blanc qu’il était contrebandier, non sans une certaine fierté.

Il nous sortit le texte suivant : « Ici, il y a trois catégories de gens. Les très pauvres, ceux qui n’ont pas de travail. Les pauvres, ceux qui ont un travail et les contrebandiers comme moi, et pour eux, ça va plutôt bien. » Puis il s’empressa de nous montrer son outil de travail : une Fiat Polski 126p flambant neuve. Avec un lecteur de DVD dedans, signe extérieur de richesse fondamental.

 

Une voiture neuve pour 2.500 euros !

La photo de l’article est la photo de cette voiture. La fameuse Fiat Polski 126p est également appelée "Maluch", ce qu’on pourrait traduire en français par « la pitchounette ». Elle est en effet très petite. Et elle était encore produite jusqu’à l’an 2000.

Je me rappelle de la publicité radio suivante :

  • Oh, j’en ai marre du bus, j’ai encore mis 2 heures ce matin pour aller au travail.
  • Ah, moi avec ma nouvelle voiture, je n’ai mis qu’une demi-heure.
  • Toi, t’as pu t’acheter une nouvelle voiture, avec ton salaire de misère ?
  • Oui, car j’ai acheté la nouvelle Fiat Polski 126p. Seulement 11.000 zlotys !

Eh oui, dans la Pologne de la fin des années 90, on pouvait acheter une voiture neuve pour 2.500 euros ! Certes, sans les options… Mais du coup, on pouvait s’acheter le lecteur de DVD pour se la péter…

Mardi prochain, je vous ferai part d’autres anecdotes sur la Pologne des années 90.

 

Nous vous recommandons

cedric tavernier

Cédric Tavernier

Arrivé en Pologne en 2003, double diplôme franco-allemand en Affaires et Finance Internationales, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.