Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2298

SOIN ET APPARENCE #1 – La Pologne, terreau inattendu du grooming

Par Hervé Lemeunier | Publié le 08/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 09/05/2018 à 11:24
barber

- L’homme en Pologne, s’il différencie une jupe et une robe, c’est déjà un homme qui s’y connaît en mode ! 

- De même que je vous disais qu'une Polonaise sur 100 était laide, un Polonais sur 100 en vaut la peine. *

Les proportions tirées à l’extrême, les statistiques officieuses et les vilains préjugés risquent d’avoir la vie dure. Les hommes polonais vont bien et prennent soin d’eux, parce qu’ils le valent bien. Loin, bien loin de l’image que l’on se fait de la Pologne au pays des 365 fromages, qui supposerait une femme polonaise aussi magnifique que son mari serait bourru et peu soigné. Il est donc temps de tordre le cou à plusieurs vilains mythes. Et d’en profiter pour remettre la Pologne à la place qu’elle occupe : celle d’un pays où l’apparence physique ne se décline pas qu’au féminin.


 

A l’aune de la Start-up Nation, difficile de ne pas tomber sur un anglicisme planqué dans les lignes d’un article. Désormais introduit, il reste encore à définir le grooming. Le grooming est, pour les hommes, l’art de prendre soin de soi et de son apparence générale, ce qui prend en compte le soin du visage, des dents, de la bouche, des cheveux, du corps ou encore de la barbe. Si le concept prend doucement ses racines en France, il a déjà laissé éclater de jolis bourgeons en Pologne, en ce printemps 2018. « Ils sont assez pointilleux en ce qui concerne la mode, assure avec malice Enrico Schiavone, perché sur un tabouret de son luxueux salon de coiffure, près de Nowy Świat. Les hommes ont un style bien à eux ici, ils suivent beaucoup la mode sur les réseaux sociaux et la télévision ! » Si la Pologne n’était pas une destination à but professionnel, Enrico y a néanmoins trouvé une audace certaine en terme de style capillaire : « Dans des pays qui émergent, comme c’était le cas de la Pologne ces dernières années, on voit beaucoup de changements, de nouvelles choses. Les Polonais apprécient particulièrement l’undercut, le rasé dans la nuque, ce qui est très beau quand c’est bien réalisé ! Ils ont vraiment leur style à eux. »


 

La barbe, l’élément historique de l’élégance masculine polonaise 


 

Mais le plus grand soin accordé à leur apparence, les Polonais ne l’offrent pas à leur chevelure. Non, l’élément central se situe une quinzaine de centimètres plus bas, entre les narines et deux doigts au-dessus de la pomme d’Adam. « Les Polonais sont toujours rasés très propres, très nets, affirme Enrico Schiavone. C’est très important ici, en ce qui concerne la barbe. » Plus qu’une simple passade hipster, la barbe en Pologne s’est hissée au rang de must-have à-travers les âges, portée par les plus grands héros du pays. Citons, en vrac, Jan Matejko, éminent peintre polonais auteur de la célèbre Bataille de Gründenwald ; Aleksander Świętochowski, leader du courant positiviste polonais et porte étendard de l’égalité des droits dans la seconde moitié du XIXe siècle ; Krzysztof Penderecki, compositeur des thèmes de Shining et L’exorciste; Stefan Czarniecki, le Vercingétorix polonais capable de lutter à armes égales avec les Suédois lors du Déluge du XVIIe siècle. Tous ont une pilosité faciale plus touffue que la forêt de Białowieża. Un adage polonais dit même : « l’amour sans jalousie est comme un Polonais sans moustache ». S’il n’incite guère à l’optimisme concernant les affaires de coeur, ce dicton a au moins le mérite de confirmer la place attribuée à la taille de la barbe en Pologne. « La barbe fait certainement partie de leur Histoire, tout à fait, songe Enrico Schiavone. « Ils portent très bien ce style bûcheron d’hommes « mastocks » barbus. » Les très nombreux et récents barber-shops, portés par la tendance hipster, dont le milieu artistique polonais est à l’origine - comme le groupe de death metal Behemoth qui a lancé son propre salon à Varsovie -, ne s’y sont pas trompés. Alors que la tendance mondiale est également à la barbe, les hommes du pays semblent avoir pris un peu d’avance en matière de grooming. Et ce sont bien les barbiers qui en profitent. « Les barbiers marchent très fort s’enthousiasme encore Enrico. Ceux qui ont les moyens y vont au moins une fois par mois. De plus, aujourd’hui, ils taillent même les sourcils : les Polonais sont également très portés sur l’épilation. » Le constat est sans appel : là-dessus, c’est bien la France qui a un wagon de retard. Pologne : 1, France : 0. Et voilà que l’image des Polonais reprend du poil de la bête.

 

Deux barbiers intéressants à Varsovie :

Warszawska Izba Lordów, Wspólna 63B/1, 00-001 Warszawa

Barberian Academy & Barber Shop, Emilii Plater 25, 00-688 Warszawa

* : citations de blogs/articles consultables sur Internet

0 Commentaire (s) Réagir

Communauté

COACHING

COACHING - Affronter la peur de changer

« Fini la lune de miel, rien ne va plus à Shanghai ! ». Marie, 32 ans, voit tout en noir et à la voir et à l’entendre sur Facetime, il n’y a aucun aspect de sa vie qui semble prometteur...

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision