Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTÉ - Le pouvoir des huiles essentielles

Par Natalia Pikna | Publié le 07/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/07/2019 à 11:14
huiles essentielles

Les huiles essentielles  séduisent de plus en plus de personnes qui veulent éviter la prise de médicaments classiques. Maux de ventre, de tête, fatigue, infections, elles soignent une quantité de maux et ont également des propriétés curatives. Mais savez-vous comment les utiliser ? Lepetitjournal.com/Varsovie, vous livre un petit guide de ces huiles en collaboration avec Jola, qui les utilise également lors de ses  massages thérapeutiques et s’intéresse à leurs propriétés curatives.

Huile essentielle - une simple huile ?


Tout d’abord, d’où viennent ces huiles magiques à l’odeur puissante renfermées dans des petits flacons en verre? Il s’agit de substances liquides obtenues par distillation, extraites de plantes, dites “aromatiques”. Ces extraits sont des liquides concentrés, ils ont en conséquence beaucoup de force. Par exemple, une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée équivaut à 28 tasses de tisane de menthe ! L’aromathérapie, elle, est  l’utilisation de ces huiles essentielles afin de guérir des maladies ou améliorer notre état de santé et bien-être.

Ce ne sont donc pas que des simples huiles, et elles font l’objet d’une véritable science qui fait partie de la “phytothérapie”, signifiant la guérison à base de plantes. Les huiles sont cependant plus efficaces que les plantes car leur concentration est plus élevée. Alors qu’en Pologne, la connaissance de ces huiles en est à ses balbutiements, en France, cela fait nombreuses années que l’aromathérapie  est établie. De multiples publications lui sont consacrées dont la plus connue est “La bible des huiles essentielles” de Festy. L’étude des huiles essentielles fait également partie des manuels de médecine et il est possible de réaliser un doctorat sur le sujet. Les naturopathes, qui veulent guérir de manière “naturelle” utilisent de plus en plus souvent une combinaison de naturothérapie et d’aromathérapie.



Quelles huiles pour quel maux ?

 

Si vous êtes intéressés par l’utilisation de ces huiles, mais ne savez pas par où commencer, voici quelques huiles essentielles incontournables et leurs utilisations:

  • La lavande: Une des huiles essentielles de base car elle possède de nombreuses vertus. Elle est notamment anti-inflammatoire, décontractante musculaire ainsi que antidépressive et calmante. Elle peut même servir d’ insecticide.
  • L’arbre à thé: Celle-ci a des vertus anti-fatigue, anti-infectieuse, cicatrisante et tonique. Elle peut être utilisée pour traiter les imperfections de la peau, combattre les infections de la muqueuse buccale, les  maux de gorges ou encore comme traitement anti-pelliculaire.
  • Le citron: Elle est antibactérienne, antiseptique, digestive et tonique. Elle peut être utilisée lors de digestion difficile, d’état grippal, de fatigue, de maux de transports.
  • Ravintsara: Elle est antivirale, anti-infectieuse, anti-douleur, antispasmodique, fortifiante du système immunitaire, équilibrante. Elle est utilisée pour traiter les infections du nez et de la gorge, pour le confort respiratoire, et pour renforcer les défense immunitaires
  • Palmarosa: Elle est antibactérienne, anti-infectieuse ainsi qu’antifongique et antivirale. Elle est capable de réguler la production de sébum, aider à la cicatrisation, et à la régénération cutanée et possède des propriétés hydratantes. 

Mais comment les administrer ? Il existe trois manières principales de les utiliser afin de profiter de leur vertus. La première est par ingestion, en versant une ou deux gouttes sur du pain complet, ou tout autre aliment solide. On peut tout aussi les diluer dans les huiles végétales. La deuxième administration est l’application par un massage corporel, mais jamais sur une zone trop étendue et en diluant l’huile essentielle dans une huile végétale. La dernière méthode est celle de la diffusion, beaucoup de ces huiles peuvent être diffusées de cette manière très simple. Il faut aussi faire attention à ne pas utiliser de diffuseur chauffant, car la chaleur peut dénaturer les huiles.

 

Précautions et dosages

 

Quelques précautions sont à respecter pour l’utilisation des huiles essentielles. Tout d’abord, leur utilisation est déconseillée pour les futures mamans et les bébés. Il faut aussi toujours penser à diluer les huiles essentielles quand elles sont appliquées par massage. Il est également fortement conseillé de choisir des produits de qualité, bio de préférence, comme pour tout élément qui va infiltrer votre corps. Il suffit de bien lire l’étiquette, et pouvoir retrouver le nom du producteur sur le flacon afin de retracer l’origine du produit. Il vaut mieux que l’huile soit certifiée Bio. Le flacon doit toujours être en verre teinté afin d’assurer une bonne conservation et il faut veiller à bien le refermer pour éviter que l’huile ne s’évapore. Afin d’éviter une réaction allergique, pensez à tester les huiles essentielles avant de les utiliser !

Concernant les mélanges et dosages, les informations sont facilement accessibles sur internet ainsi que dans les livres écrit sur ce sujet. Il faut tenir compte des différentes variétés de chaque plante, qui peuvent chacune avoir des propriétés très différentes comme par exemple la lavande ou l’eucalyptus. Au moins 4 variétés d’eucalyptus existent qu’il ne faut pas confondre. L’eucalyptus citronné est lui anti-inflammatoire, anti-spasmodique et il est complètement différent de l’eucalyptus globulus qui est antiseptique aérien, et expectorant respiratoire. De même, la lavande aspic est utilisée pour soigner les piqûres de moustiques, alors que pour un effet calmant on va plutôt utiliser la Lavande Vraie. Jola conseille de se pencher sur l’utilisation de synergies des huiles. En effet en mélangeant les huiles essentielles entre elles, on peut diminuer la dose et garder toujours une très bonne efficacité.

Les huiles essentielles ont une plus grande efficacité si on commence à les utiliser dès les premiers symptômes d’une maladie. Jola nous assure que cela fait 6 ans qu’elle n’a plus pris d’antibiotiques !

En utilisant les huiles anti-inflammatoires comme l'eucalyptus citronné ou le romarin pendant un massage on arrive plus rapidement à atténuer les contractures musculaires. L’huile essentielle de la lavande ou de mandarine ou encore l’ylang-ylang va favoriser la détente et la relaxation.
Avec cette petite introduction sur les huiles essentielles, vous pourrez dorénavant les tester (en respectant les règles de posologie).

Page facebook dédié aux huiles essentielles de Jola.



 
 

fullsizeoutput_a2a

Natalia Pikna

Etudiante à Sciences Po Paris et interessée par le journalisme, j'ai décidé de rejoindre la rédaction du PetitJournal.com à Varsovie pour un stage.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jean-Pierre. mar 08/01/2019 - 13:23

Bon résumé. Attention toutefois en ce qui concerne les enfants de moins de 6 ans et les personnes ayant souffert de cancer hormono dépendants, les HE ne sont guère conseillées. Il est bon aussi de rappeler que les prescriptions ne se substituent pas à un avis médical.

Répondre