Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Maciej Gąsienica Giewont, tournage sur bois et art

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 15/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 15/05/2019 à 09:06
Maciej Gasienica Giewont

C’est dans un atelier situé au fond d’une cour à Sadyba que naissent les sculptures en bois de Maciej Gąsienica Giewont, sculpteur et tourneur polonais. Dans le cadre d’une rencontre artistique de Varsovie Accueil cet artiste discret, talentueux et passionné nous a présenté ses œuvres empreintes de délicatesse et d’harmonie.

 

Maciej voit le jour en 1974 à Zakopane dans une famille de menuisier. Il grandit au contact de la nature et de la forêt. Suivant les traces de son père et de son grand-père, il commence à exercer son métier de menuisier après des études au Lycée des Beaux-Arts de Zakopane. Dans les années 90 il se découvre une passion pour le tournage sur bois et les œuvres de James Prestini.  Inspiré par son travail et  influencé par Bauhaus il fait partie des quelques élus à obtenir une bourse en  2005 pour le projet Tribute to Tony Boase. Ce tourneur sur bois, également photographe et journaliste, auteur du livre « woodturning masterclass » est mort en 2002 laissant derrière lui des œuvres inachevées. Elles ont été terminées par des tourneurs sur bois reconnus pour être ensuite vendues. Le profit dégagé a ainsi servi à l’attribution de bourses. Maciej part alors effectuer un stage à Londres au studio de tournage sur bois Mike Scott. Cette formation va lui permettre d’acquérir un savoir-faire qu’il n’aurait pas pu trouver en Pologne où il n’y existe pas d’école de tournage artistique. Le désir de cet artisan est en effet de pratiquer cette technique de manière artistique et il est  le seul en Pologne, à créer de telles œuvres. Maciej a exposé dans plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Israël et à Pékin. Son travail est exposé également dans des foires de design en Pologne. 

 

Maciej vasePour Macjej le bois raconte une histoire et reflète les traces du temps. Les intempéries, les attaques d’insectes, les maladies, se retrouvent dans les fissures et les colorations du bois. Il tient à conserver ces témoignages du passé dans son travail qui combine la technique du tournage sur bois traditionnelle avec  une approche minimaliste de l’objet. Il transpose la philosophie japonaise wabi sabi dans la réalité polonaise. Cette philosophie millénaire que les Japonais ont adoptée dans leur vie au quotidien et dans les arts est un concept esthétique qui recherche la beauté dans l’imperfection, l’irrégulier. Il ne s’agit pas de le faire volontairement mais simplement ne pas rechercher à être parfait. Le respect de l’environnement occupe une place centrale et au lieu d’enfermer la nature dans sa propre vision Maciej dialogue avec elle. 

 

Dans la mesure du possible  Maciej évite d’acheter le bois et n’utilise que du bois provenant de Pologne, obtenu d’arbres tombés naturellement et qu’il récupère. Cette recherche demande beaucoup de temps. Feuillus, noyer, chêne, frêne, cerisier sont les principales espèces utilisées. L’arbre est la base de son travail qu’il ne démarre jamais à partir de planche préparées. Les formes simples de ses sculptures ont pour but de faire ressortir les caractéristiques inhérentes du bois et l’absence d’innombrables couches de vernis protégeant l’objet est également une manifestation d’acceptation du passage du temps et de l’aspect temporaire des choses.

 

Ses idées naissent des morceaux de bois qu’il trouve mais peuvent évoluer en cours de réalisation. Il ne travaille pas à la commande et chaque pièce est unique. 

Une fois la pièce terminée il la nettoie, la polit et enduit l’intérieur d’huile. S’il veut les noircir il les brûle au chalumeau.

Maciej atelier

 

Pour contacter Maciej : giewontstudio@gmail.com

Site https://www.giewont.studio

 

giewont Maciej bol noir

Maciejsphère

 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

fbinsta

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Votre édition de Varsovie cherche un repreneur !

Cet été, l’équipe de Lepetitjournal.com/Varsovie va se renouveler. Suite au départ d’une de ses associées l’édition cherche à renforcer son équipe. Intéressé.e ? Contactez-nous vite.