Dimanche 25 octobre 2020

Elena Zhenatova : « Artiste peintre, je vis enfin ma passion ! »

Par Cédric Tavernier | Publié le 31/08/2020 à 19:14 | Mis à jour le 01/09/2020 à 21:54
Elena Zhenatova

Elena Zhenatova, une jeune peintre Franco-Russe, vit depuis octobre 2019 à Varsovie et depuis février 2020 elle se consacre à plein temps à son art. Découvrez ses peintures et qui elle est !

 

Lepetitjournal.com : Depuis quand êtes-vous en Pologne, que pensez-vous du pays ?

Elena Zhenatova : Je suis en Pologne depuis octobre 2019 et je m’y sens très bien. Durant mon enfance, nous visitions régulièrement Gdansk, Sopot et sa région, pour la culture et le shopping. Pour le moment, j’ai quelques bases de polonais et j’apprécie beaucoup la culture polonaise et sa cuisine.

 

Lepetitjournal.com : Parlons un peu de votre art. Depuis quand peignez-vous ?

Elena Zhenatova : Lorsque j’avais 11 ans, mes parents m’ont mise à l’école des beaux-arts pour les enfants. J’y suis restée 4 ans. J’ai continué à peindre en parallèle de mes études d’économie. Je voulais faire l’université des beaux arts de Saint-Petersbourg mais mon père fit tout pour me décourager, m’incitant à faire un « vrai métier » et en insistant sur le fait qu’en Russie, les artistes étaient pauvres. Comme vous le comprenez, je suis autodidacte dans l’art.

 

Lepetitjournal.com : Vous ne faites que de la peinture ou vous vous êtes essayée à d’autres arts ?

Elena Zhenatova : Principalement, je fais de la peinture, mais je me suis aussi essayée à la sculpture notamment lors d’un stage à Fréjus, en France.

Lors d’un séjour à Fréjus, je me suis essayée à la sculpture durant un atelier.

Et c’est d’ailleurs là-bas, lorsque j’ai montré mes toiles, que les professeurs m’ont encouragée à en faire ma profession. Je n’avais jamais osé le faire avant. J’estimais que pour être expert dans un domaine, il fallait avoir suivi les études adéquates. Les conseils et compliments que me firent mes professeurs m’ont encouragée à trouver mon chemin dans l’art et en faire ma profession.

Je m’efforce au quotidien de mettre en pratique les conseils de Arnold Schwarzenegger qui est un modèle de travail et de résilience. Ses principes sont: se dépasser, s'accrocher, ne jamais baisser les bras.

Elena Zhenatova

 

Lepetitjournal.com : Et vous en avez fait votre profession depuis quand ? Comment ça se passe ?

Elena Zhenatova : C’est assez récent, j’ai commencé à vendre quelques toiles et à donner des cours de peinture, depuis février 2020. En fait, quand j’ai commencé à mettre mes toiles sur les réseaux sociaux, je me suis rendu compte que beaucoup de proches et d’amis ne savaient tout simplement pas que je peignais et me voyaient toujours comme une personne ayant une “vie de bureau” typique.
Petit à petit, je trouve mon public, ceux qui apprécient mes oeuvres et mon style.

En effet, j’estime qu’il est impossible de se consacrer vraiment à son art en travaillant 40 heures par semaine dans une entreprise. Depuis février, ma vie a changé, j’ai repris ma carrière en main afin de devenir artiste à plein temps. Je ne me suis jamais sentie aussi vivante. J’ai dit récemment à mon père : « Tu peux me féliciter, une nouvelle personne est née ».

De plus, j’anime des ateliers d’art, durant lesquels je partage mes connaissances et mon plaisir pour la peinture. C’est très convivial et en petit groupe. Chacun s’exprime à travers la peinture, différentes thématiques, techniques. Des évènements privés et business sont possibles. Parfois, j’anime ces ateliers dans une cave à vins. Le vin peut avoir un impact positif sur l’inspiration...

 

Lepetitjournal.com : Vous êtes Franco-Russe, c’est à dire ?

Elena Zhenatova : Je suis d’origine russe, née à Kaliningrad et j’ai acquis la nationalité française en 2016. Le statut particulier de l’enclave de Kaliningrad fait que j’ai passé beaucoup de temps en Europe, notamment en Pologne, près de Gdansk. Je me sens comme une citoyenne du monde.

Mon mari et moi nous sommes rencontrés à Kaliningrad, il était en déplacement professionnel. Nous nous sommes mariés en France, en 2010, puis avons vécus à Grenoble où j’ai appris le français à “l’alliance française” et à l’université Stendhal.

 

Lepetitjournal.com : Qu’avez-vous fait comme études ?

Elena Zhenatova : Je suis diplômée d’un master d’économie et de commerce, j’ai pu pratiquer mon métier en Pologne et à mon arrivée en France. En 2015, j’ai également obtenu un diplôme qui me permet d’enseigner l’anglais en tant que professeur. Comme vous le comprenez, mon parcours n’a rien d’artistique. 

 

Lepetitjournal.com : Vous avez beaucoup voyagé. Quels sont les éléments culturels que vous trouvez particulièrement bien marqués en France, en Pologne et en Russie ?

Elena Zhenatova : Soyons honnêtes, en France, l’argent et la politique sont des sujets délicats, j’ai appris à les éviter. Ensuite, la “séduction à la française” est intéressante mais parfois pesante. Les femmes françaises connaissent leur valeur et leurs droits, c’est ce que j’ai remarqué.

Pour la Pologne, je dirais que les Polonais sont de grands patriotes et aiment leur pays. Les Polonaises savent mettre en valeur leur apparence et sont très dynamiques.

Il faut savoir qu’en Russie, notamment pour les hommes, le sourire est assez mal vu : “Un homme fort ne sourit pas” . La franchise des Russes peut surprendre, l’accueil est froid pour un étranger, mais ils sont très chaleureux lorsque vous avez leur confiance.

Le choc des cultures est parfois frappant, il faut donc savoir d’adapter.

 

Lepetitjournal.com : Comment sont vos peintures ? Que peignez-vous ?

Elena Zhenatova : De par le métier de mon mari, nous avons habité à différents endroits : de la Bulgarie à l’Allemagne, en passant par Chicago et Barcelone. Je trouve l’inspiration  lors de nos voyages par la découverte d’autres cultures et la diversité des gens.

J’adore l’abstrait figuratif. J’aime beaucoup peindre le corps humain, la nature et les animaux. Je me suis beaucoup inspirée du surréalisme... mais aussi du réalisme. Les artistes qui m’ont inspirée sont Salvador Dali, Émile Friant, Marc Chagall.

Vous pourrez trouver la photo de certaines de mes peintures ci-dessous.

Elena Zhenatova

Elena Zhenatova

Elena Zhenatova

Lepetitjournal.com : Souhaiteriez-vous devenir célèbre ?

Elena Zhenatova : Je mentirais si je disais non. J’exprime beaucoup de moi-même lorsque je peins. Quand je vends mes toiles ou quand je les donne à des associations, je partage beaucoup de moi-même. Je veux laisser une trace de mon passage sur Terre.

En plus, si je parvenais à être célèbre, il y aurait plus de personnes qui voudront apprendre l’art avec moi. J’ai de plus en plus de plaisir à transmettre mes connaissances artistiques. C’est quelque chose que j’ai commencé à beaucoup apprécier.

 

Lepetitjournal.com : Avez-vous des projets dont vous ne nous avez pas encore parlé ?

Elena Zhenatova : Je vous ai déjà parlé de mes ateliers. Le date du prochain reste à définir, vous trouverez plus d’informations sur mon site internet https://artlifelena.com/ et sur ma page facebook

À part ça, je suis en ce moment sur un grand projet de peinture surréaliste. 3 tableaux sur la beauté de la vie. La beauté est un sujet, qui, artistiquement, m’intéresse tout particulièrement en ce moment.

 

cedric tavernier

Cédric Tavernier

En Pologne depuis 2003, diplôme franco-allemand en Commerce International, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne. Réalise des traductions polonais/français.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

TOURISME

PKiN - Un emblème contesté

Après avoir longtemps fait planer l'ombre de l'URSS sur la capitale polonaise, le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki ou PKiN) est aujourd'hui un symbole de Varsovie.