Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2298

WALDEMAR SMOLAREK – Enfant de Varsovie et peintre de renommée mondiale

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 19/07/2015 à 22:00 | Mis à jour le 20/07/2015 à 17:21

Jeudi 9 juillet, l'atelier artistique Grzybowska co-organisait le vernissage de l'exposition des ?uvres de l'artiste Polono-canadien, Waldemar Smolarek. Une quinzaine de ses ?uvres y était présentée et commentée par Natalia Cetera, commissaire de l'exposition. Principalement peintre, Smolarek est une personnalité incontournable du paysage artistique polonais d'après-guerre. 

Né le 5 septembre 1937 à Varsovie, Waldemar Smolarek est élevé dans la capitale par sa mère. Son père est déporté par les nazis au camp de Mathausen où il y meurt en 1945. Très vite, le jeune Smolarek s'intéresse à diverses formes artistiques dont la peinture et la metallo-plastique. A partir de ses 16 ans, il étudie à l'académie des Beaux-arts de Varsovie où il y reçoit l'enseignement de peintres prestigieux tel qu'Alexandre Kobzdej ou Vincent Sliwincki.

L'artiste commence à exposer ses toiles à la fin des années 50, principalement sur les remparts de la Vieille Ville, vendant ses ?uvres aux touristes de passage. Il organise avec plusieurs artistes indépendants des expositions à la Barbacane de Varsovie de 1962 à 1967. Passionné par l'art abstrait et le constructivisme russe, il s'inscrit dans la continuité de Jackson Pollock et de Kandisky. Rejetant toute représentation réaliste des choses, il ne peint pas d'objets et s'oppose à l'idée d'imiter la nature, une des thématiques de son ?uvre.

Son ?uvre picturale est caractérisée par une forte présence de lignes, de formes carrées, rectangulaires, de verticalités et de taches dans le pur style de Pollock. L'une de ses figures géométriques de prédilection est la sphère aux couleurs saturées, semblable à un électron. Il ne se limite à aucun support, travaillant tantôt sur le métal, tantôt sur la toile ou le papier. Son moyen d'expression favori reste néanmoins la peinture abstraite. 

En 1968, après la liquidation des expositions d'art indépendant de Varsovie par le gouvernement polonais, Smolarek fuit le pays comme beaucoup d'artistes à cette époque. Il quitte la Pologne pour la Suède. Finalement, il émigre au Canada et s'installe à Vancouver où il y mourra en 2010. L'artiste y mène une vie solitaire mais continue de peindre et de créer jusqu'à la fin de sa vie. Il collabore avec de nombreux artistes dont Salvador Dali. S'il expose peu dans sa terre d'asile et reste pratiquement inconnu des cercles artistiques canadiens, Smolarek jouit d'une certaine popularité à travers le monde. Sa renommée lui permet d'exposer ses ?uvres dans des galeries et musées en Suède, en France, aux Etats-Unis ou encore au Japon, attirant les collectionneurs privés, comme Albert Einstein ou Leopold Infeld.

Son héritage artistique est désormais géré par son fils, Peter, qui a entrepris de reconstituer l'histoire de son père avec l'aide de son ami Paul Chilton, biographe officieux de l'artiste. Si des zones d'ombres sur sa vie subsistent, son ?uvre reste intacte et peut être admirée dans différents musées et galeries du globe comme la Zack Gallery de Vancouver. Pour nous autres Varsoviens, l'exposition aura lieu à différents endroits de la ville au cours des prochains mois.

Vous pouvez admirer les tableaux en contactant Art Capita LTD au 668665605 ou la fondation "Biznes to Sztuka" au 693713960. 

Pour plus d'informations sur l'exposition et les prochaines dates, jetez un oeil à la page facebook d'ART CAPITA ltd.

L'exposition a été organisée avec le concours de Art Capita LTD, la fondation "Biznes to Sztuka" et le groupe Intelidom.

© crédits photos: Anna Ludwica Wojciechowska

Hugo Guyon (lepetitjournal.com/varsovie) - Lundi 20 juillet 2015.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook 

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet