Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DOSSIER - Entretien avec le Consul Général de Cracovie

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 29/03/2010 à 00:00 | Mis à jour le 22/04/2010 à 15:41

Pascal Vagogne, consul général de Cracovie, nous parle du rôle du consulat général dans un pays de l'Union européenne. La circonscription de Cracovie regroupe les communautés françaises du quart sud du pays de Wroclaw à Rzeszow

lepetitjournal.com de Varsovie - Avant de commencer, pourriez-vous présenter à nos lecteurs en quelques mots votre parcours?

M. Pascal Vagogne, Consul Général de France à Cracovie

Je suis entré au ministère des Affaires étrangères en 1984, après avoir fait des études de droit, de sciences politiques et de langues orientales. J'y ai suivi un parcours classique, marqué par la variété des activités, propre à la carrière diplomatique. A l'étranger, j'ai été secrétaire d'ambassade à Athènes (à deux reprises, car je parle le grec moderne) et à Budapest, puis conseiller de coopération et d'action culturelle à Sofia. A l'administration centrale, j'ai été chargé du dossier « droit international de l'environnement », à la direction des affaires juridiques, et plus tard, de la coordination des affaires culturelles et de coopération pour l'Europe centrale et orientale, ainsi que pour la CEI, à la direction générale de la coopération internationale et du développement. Enfin, avant d'être nommé à Cracovie, j'ai rempli mon obligation statutaire de mobilité en passant deux ans à l'Ecole Nationale d'Administration, en qualité de directeur adjoint des relations internationales.

- Parlez-nous du consulat général de France à Cracovie et de son organisation?

Le consulat général de France à Cracovie a vu ses fonctions évoluer après l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne et s'est adapté à sa nouvelle situation en se transformant en consulat général à gestion simplifiée, dit « d'influence », le 1er janvier 2005. Un consul d'influence est un observateur à 360° de sa circonscription (en l'occurrence, les six voïvodies du sud, Piémont des Carpates, Sainte-Croix, Petite-Pologne, Silésie, Basse-Silésie, Opole).

Précieux relais local pour l'ambassade, il maintient une présence politique et consulaire avec une équipe réduite. Il est en effet désormais libéré de la plus grande part de ses tâches administratives (immatriculation, délivrance des passeports, de cartes d'identité et de cartes consulaires, questions de nationalité et d'état civil), qui ont été transférées à la section consulaire de l'Ambassade de France à Varsovie.

Ainsi, vis à vis de ses ressortissants, son rôle est aujourd'hui limité aux formalités les plus légères (signature de certificats de vie, légalisations, délivrance de laissez-passer, de procurations de vote) ainsi qu'à l'organisation des opérations de vote et à la protection des français de passage. En revanche, il consacre la majeure partie de son temps aux « activités d'influence » qui, au-delà du suivi de la communauté française, l'amène à assurer les contacts avec les politiques, les entreprises et les milieux de décision et de réflexion, dans les domaines les plus variés.

Enfin, on soulignera que le Consulat général de France fonctionne depuis 2000 sur le mode d'un poste « mixte » incluant l'Institut Français de Cracovie, dont le Consul général est également le directeur.

- Il existe plusieurs autres représentations consulaires dans toute la Pologne. Quelle est leur fonction ?

Cracovie est la seule ville de Pologne qui abrite un consulat général de France, dont dépend le consulat honoraire de France à Wroclaw. Par ailleurs, il convient de mentionner les consulats honoraires de France à Gdansk, Lodz et Poznan, qui dépendent de la circonscription de Varsovie. Les consuls honoraires, qui sont généralement français ou résidents de longue durée, sont considérés comme fonctionnaires consulaires avec un statut particulier : ils sont autorisés à exercer une activité professionnelle rémunérée et accomplissent, en principe, leur mission bénévolement. Leur principale fonction est d'assurer la protection des Français de passage et de représenter la France dans leur ville de résidence.

- Est-il nécessaire pour un expatrié de s'inscrire au consulat?

L'inscription de nos compatriotes au registre des Français établis hors de France est gratuite et non-obligatoire. Elle permet de bénéficier de la protection consulaire.

Dans la pratique, elle demeure un acte nécessaire car elle permet à l'autorité consulaire de connaître la communauté française et de pouvoir la localiser aisément. En cas de crise grave, la connaissance et la localisation géographique précise des Français dans un pays peuvent permettre d'envisager, le cas échéant, le rapatriement de nos compatriotes et de leur famille.

Au quotidien, dès qu'un compatriote s'est inscrit, il voit ses démarches administratives facilitées, comme pour les renouvellements de passeport ou carte d'identité, l'inscription sur les listes électorales consulaires, mais aussi les démarches liées à l'état-civil. Il se voit transmettre par courrier des informations par l'autorité consulaire.

Enfin, les démarches administratives bénéficient d'un tarif moins onéreux pour un Français inscrit.

- Quels documents faut-il apporter ?

Les documents à présenter lors de l'inscription sont :

      • Un passeport ou une carte d'identité
      • Un justificatif de domicile
      • Une photographie d'identité.

    Nos compatriotes peuvent éventuellement donner copie de documents qui éclaireront l'autorité consulaire sur leur situation (un certificat de nationalité française, une copie du livret de famille, d'un permis de conduire, un jugement de divorce ou de garde d'enfants).

    L'entrée du Consulat général et de l'Institut Français à Cracovie

    Plus l'autorité consulaire connaît ses ressortissants, plus elle peut réagir efficacement à leurs demandes, par exemple dans le domaine social (demande de bourses scolaires ou d'aide sociale).

    - A titre indicatif, quels sont les délais de renouvellement d'un passeport ou d'une carte d'identité ?

    Les passeports biométriques sont renouvelables en deux semaines en moyenne. Ils transitent vers la France par un flux informatique rapide. Pour le renouvellement des cartes d'identité, il faut compter 6 semaines, car il s'agit de dossiers papier qui transitent par la valise diplomatique. Jusqu'à présent, toutes les démarches prévues pour ces renouvellements se font à la section consulaire de l'ambassade de France à Varsovie.

    - Quels sont les chiffres de la présence française à Cracovie?

    Dans la circonscription du Consulat général de France à Cracovie, on compte 2010 Français inscrits. (chiffre de février 2010)

    La circonscription se partage en 8 îlots :

    • Katowice : 278 inscrits
    • Rybnik : 153 inscrits
    • Walbrzych : 539 inscrits
    • Kielce : 35 inscrits
    • Cracovie : 551 inscrits
    • Rzeszow : 49 inscrits
    • Wroclaw : 287 inscrits
    • Opole : 127 inscrits

    La Circonscription consulaire compte également environ près de 300 étudiants français du programme ERASMUS, dont plus de 200 résident à Cracovie.

    Le nombre des inscrits est en augmentation. En effet, les employés du Consulat général de France à Cracovie s'emploient à sensibiliser les Français qu'ils rencontrent à l'inscription consulaire. On observe que de nombreux Français qui viennent s'installer à Cracovie passent au Consulat général afin de s'informer des démarches de leur installation. C'est à ce moment que l'inscription leur est proposée.

    De même, à notre demande, les universités polonaises recommandent à leurs étudiants français de s'enregistrer.

    La qualité de vie à Cracovie incite un nombre croissant de nos compatriotes à s'installer en Pologne. Ainsi, en mai 2009, on comptait 488 inscrits sur l'ilot de Cracovie et 551 en février 2010, soit une augmentation de 13%.

    - Quelles sont les actions menées par le consulat auprès de ses ressortissants?

    Les actions entreprises auprès de nos compatriotes tant par le Consulat général que par l'Institut français aussi bien au travers de campagne de vaccination de cet hiver ou encore des soirées organisées pour les étudiants français ont pour but d'instaurer des relations de confiance régulières avec la communauté française. Par ailleurs, le nombre important des délégations françaises qui se rendent à Auschwitz et à Cracovie, siège choisi pour de nombreuses rencontres internationales, nécessitent l'intervention du consulat général. Enfin, la présence de très nombreux touristes français impose de nombreuses interventions, liées surtout aux vols et disparitions de documents.

    Propos recueillis par Laurence Drier de Laforte (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) lundi 29 mars 2010

    (photos: Consulat général de Cracovie)

    0 Commentaire (s)Réagir

    Actualités

    Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

    Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...

    Sur le même sujet