Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INVESTIR EN POLOGNE – Les raisons d’une attractivité

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 07/12/2012 à 00:00 | Mis à jour le 16/01/2013 à 18:25

 

L'économie Polonaise, encore loin de la récession, repose largement sur les investissements étrangers. La France, 3ème investisseur sur le sol polonais, y a son rôle à jouer. Pour attirer l'investissement en temps de crise, la Pologne n'hésite pas à faire valoir ses atouts.

La Pologne représente aujourd'hui la 20ème destination mondiale pour les investissements étrangers. Loin derrière les Etats-Unis, mais devant le Japon. Au niveau européen, quoi qu'étant la première destination d'Europe centrale et orientale, la Pologne ne se classe que 10ème. Cependant, dans une situation économique bien plus favorable que la plupart des autres Etats européens, la Pologne a de nombreux atouts à faire valoir auprès des investisseurs étrangers.


Une économie loin de la récession

Si la Pologne n'est plus l'économie la plus dynamique d'Europe depuis 2011, dépassée par les trois pays Baltes, et si elle affronte encore aujourd'hui de sérieux handicaps, comme un chômage élevé (12,5%) ou des infrastructures de transport défaillantes, elle reste une économie dynamique et attractive. Avec 3% de croissance attendue pour 2012, la Pologne surpasse largement la moyenne européenne (0,9%), et se situe dans la moyenne des pays d'Europe centrale et orientale (2,1%). Une situation de nature à attirer des investisseurs souvent effrayés par la situation économique en Europe occidentale (et ses conséquences politiques, sociales ou fiscales). Cependant en cela la Pologne ne diffère pas d'autres pays comme les pays Baltes ou la Roumanie.


Des atouts en Europe Centrale

Par rapport aux autres pays d'Europe centrale et orientale, la Pologne bénéficie en revanche d'atouts considérables. La géographie du pays, historiquement handicap majeur de la Pologne, est aujourd'hui vantée pour ses vertus économiques. Aucun obstacle géographique ne s'impose ainsi au transport de marchandises depuis la Pologne, ni à l'Est, ni à l'Ouest. Un avantage pour l'investissement industriel en Pologne, à condition que les infrastructures puissent permettre des exportations rapides. Une situation qui explique les investissements massifs de l'Etat polonais en matière d'infrastructures routières. L'ouverture au nord existe également grâce aux ports de la Baltique, à Gdynia et Gdańsk. Mais la Pologne ne compte pas que sur l'exportation : 6ème pays le plus peuplé de l'UE, elle bénéficie d'un marché intérieur solide, de quoi trouver des consommateurs pour tout investissement réalisé sur place.

La Pologne des clichés : une réalité ?

On se souvient qu'en 2005, lors des débats sur la constitution européenne, l'épouvantail du « plombier polonais » avait été agité. Travailleurs à bas salaires, les polonais auraient alors déferlé en masse sur l'Europe occidentale. Si rien de tout cela ne s'est réellement produit, il est indéniable que la question du coût du travail motive largement l'investissement en Pologne. Le pays n'en fait d'ailleurs pas mystère, s'en vantant même sur son portail internet francophone. Avec des coûts 4 à 10 fois moindres selon les secteurs, l'industrie polonaise se trouve compétitive au niveau mondial. Cependant le coût du travail n'est pas le seul élément. L'impôt sur les sociétés, en baisse depuis 10 ans, est l'un des plus faibles d'Europe (19%, contre 33% en France), de même que les charges sociales (34% du salaire, 49% en France). Les salaires ne sont donc pas l'unique cause de l'attractivité de l'économie polonaise, encouragée par des facteurs géographiques et fiscaux importants.

Charles Hubert (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) vendredi 7 décembre 2012

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...

Sur le même sujet