Chiffres du jour et projet de loi sur l’assistance des réfugiés d’Ukraine en Pologne

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 09/03/2022 à 14:00 | Mis à jour le 10/03/2022 à 20:20
Photo : compte Twitter de Katarzyna Lubnauer
Débat texte Ukrainiens Sejm Twitter

Guerre en Ukraine : le point sur l'actualité en Pologne, en ce mercredi 9 mars 2022 ! 

D’après les chiffres communiqués par l’ONU, à ce jour :

  • La Pologne a accueilli 1 204 000 réfugiés.
  • La Hongrie a accueilli 191 000 réfugiés.
  • La Slovaquie a accueilli 141 000 réfugiés.
  • La Moldavie a accueilli 83 000 réfugiés.
  • La Roumanie a accueilli 82 000 réfugiés.
  • La Russie a accueilli 99 300 réfugiés.
  • La Biélorussie a accueilli 453 réfugiés.

- Plus de 210 000 personnes ont quitté ces 7 pays pour d’autres destinations en Europe, toujours selon l’ONU.

 

Comment les réfugiés parviennent-ils à quitter l’Ukraine ?

La porte-parole de l’ONU, Joung-ah Ghedini-Williams, a déclaré, de Varsovie à la BBC que c’était principalement des femmes et des enfants qui arrivaient jusqu’en Pologne, certains faisant face à des attentes de 24 heures.

Dans certains cas, les enfants voyagent avec des parents éloignés ou des membres de leur famille qui retournent ensuite en Ukraine après les avoir déposés, précise-t-elle.

Sur son compte twitter elle a commenté ainsi les 6 jours passés en Roumanie, Moldavie et Pologne :

" Un long fil conducteur #IWD2022 :

J'ai passé les 6 derniers jours en Roumanie, Moldavie et Pologne à discuter avec des #réfugiés forcés de fuir la guerre en #Ukraine. 

Presque tous étaient des femmes : 

Mères, épouses, grands-mères, filles et sœurs. 

Chacune avait laissé derrière elle quelqu'un qu'elle aimait. "

 

 

Selon les gardes-frontières polonais, 1.33 millions de réfugiés ont passé la frontière ukraino-polonaise

"Depuis le 24.02 de 🇺🇦 à 🇵🇱 1,33 millions de personnes sont arrivées.

Parmi eux, 93% sont originaires d'Ukraine, 1% de Pologne, 6% de près de 100 pays différents.

Hier, c'est-à-dire le 08.03, les agents du #SG ont dédouané 125.8 mille voyageurs de🇺🇦.

Aujourd'hui jusqu'à 07.00 z🇺🇦 33.5 mille personnes sont arrivées."

 

 

 

Autre sujet qui occupe l'actualité :  le projet de loi du gouvernement sur le soutien aux réfugiés en provenance d'Ukraine

Que contient exactement le texte visant à réglementer les questions liées à la légalité du séjour des Ukrainiens en Pologne?

1 - Un numéro de PESEL donnant accès à un séjour pour une durée de 18 mois

Ce projet de loi spéciale du gouvernement vise à réglementer les questions liées à la légalité du séjour des Ukrainiens en Pologne. Selon les changements proposés, les réfugiés ukrainiens qui sont arrivés en Pologne pourront, après confirmation de leur identité, obtenir un numéro PESEL, et leur séjour en Pologne sera considéré comme légal pendant 18 mois.

2 – L’accès au marché du travail

Les Ukrainiens dont le séjour en Pologne sera légalisé pourront travailler et avoir accès aux soins de santé.

3 – L’accès au système public de santé

L'accès au système public de soins de santé sera fondé sur les mêmes principes que pour les Polonais, et les services médicaux des Ukrainiens seront payés par le Fonds national de santé.

4 – La Poursuite des études pour les élèves et les étudiants

Selon le projet, les élèves et étudiants ukrainiens pourront poursuivre leur éducation dans les écoles et universités polonaises. Les changements permettent la création de départements supplémentaires dans les écoles, qui assureront l'éducation des citoyens ukrainiens. De même, les enseignants universitaires ukrainiens pourront être employés dans les universités polonaises.

5 – Une aide pour les personnes et entreprises apportant une aide aux réfugiés

Le projet prévoit également le versement d'une allocation aux personnes et entités qui fournissent un logement et de la nourriture aux citoyens ukrainiens fuyant la guerre. Il est prévu que ce montant soit de 40 PLN par jour, soit environ 1 200 PLN par mois, payé pour un maximum de 60 jours.

La loi prévoit également la création d'une nouvelle réserve à vocation spéciale dans le budget de l'État, dont les fonds pourront être affectés à la mise en œuvre de tâches liées à l'assistance aux citoyens ukrainiens ou au coût du service de la dette. Le Premier ministre pourra également décider de bloquer les dépenses prévues pour l'ensemble du budget de l'État afin d'accomplir des tâches dans ce domaine.

6 – Une aide financière pour les réfugiés

Une aide financière sera également disponible pour les réfugiés d'Ukraine. Selon la proposition, ils recevront un paiement unique de 300 PLN par personne.

7 - Les réfugiés en provenance d’Ukraine seront exonérés de l’impôt sur les dons

Selon le ministère des Finances, les Ukrainiens en Pologne seront exonérés de l’impôt sur les dons reçus. Toute forme d’aide sera exemptée - des particuliers, des entreprises, des organisations non gouvernementales, l’exemption ne sera pas non plus limitée dans son montant. La préférence fiscale dans ce cas s’appliquera du 24 février au 30 juin 2022. Ceux qui viennent d’Ukraine seront également exonérés de l’impôt sur le revenu (PIT) sur les avantages obtenus des particuliers et des entreprises (jusqu’à la fin de 2022).

 

Le manque d'intérêt des députés pour le débat est pointé sur de nombreux comptes Twitter

Débat sur la loi visant à aider les réfugiés d'Ukraine. Intérêt des députés du PIS. #StandWithUkriane pic.twitter.com/CWkRiby5Sf

- Katarzyna Lubnauer (@KLubnauer) 9 mars 2022 "

 

La question du jour qui augure de nombreuses frictions : peut-on être contre un texte venant en aide à une population victime de la guerre ?

La question peut surprendre, mais s'avère totalement légitime : ce projet de loi, qui était censée  traiter uniquement de l’aide aux Ukrainiens, cache en fait de nombreux sous-points très controversés.

Sur son compte Twitter l’avocate, historienne et membre du conseil d'administration et secrétaire du parti Mouvement national (Ruch Narodowy), Anna Bryłka pointe une nouvelle faille :

"Mouvement national Le décret de la #Sejm sur l'aide aux citoyens ukrainiens étend de manière permanente les pouvoirs du Premier ministre - il pourra donner des ordres aux entrepreneurs. Les changements proposés constituent une violation de la liberté d'activité économique et ne devraient s'appliquer qu'en cas d'état d'urgence."

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale