Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IDÉE BALADE-  A la découverte du Parc national de Kampinos

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 16/10/2017 à 00:00 | Mis à jour le 16/10/2017 à 00:00
Photo : @ Wikimedia
Parc de Kampinos

Du vert au brun, rouge ou jaune: les couleurs annonciatrices de l'automne pointent leur nez en cette période à Varsovie et la proximité de la nature à la capitale polonaise donne envie de s'aventurer dans de grandes balades... Alors laissez-vous séduire par la découverte du parc national de Kampinos!

A environ 20 kilomètres au nord-ouest de Varsovie, le parc national de Kampinos s’étend sur 35 500 hectares (plus de 385 km²), ce qui en fait le deuxième parc national le plus vaste de Pologne. Il a été officiellement créé en 1959, mais l’idée remonte à environ 30 ans plus tôt, avec la création des premières réserves. Il se situe à l’endroit de l’ancienne forêt Kampinos, à proximité du confluent de la Vistule et de la Narew. En 2000, le parc de Kampinos a été classé à l’UNESCO dans la liste des réserves de biosphère, dont la richesse s’explique par sa présence en zone particulièrement humide. Il se démarque par ses 1245 espèces de plantes présentes, dont une soixantaine sont protégées. En outre, 16 000 espèces animales sont présentes : en majorité des insectes (plus de deux mille) et des oiseaux, mais y vivent aussi environ 120 élans (symbole du parc) qui y ont été réintroduits vers 1950, ainsi que des castors et des lynx. Aujourd’hui, la forêt et les bois recouvrent plus de 70% de l’espace du parc, et 12% de la superficie est une réserve naturelle, donc protégée.

Outre sa faune et sa flore très riches, le parc de Kampinos est également connu en Pologne pour sa riche histoire. Il fut en effet le théâtre des batailles contre les Russes lors de l'insurrection de janvier 1863, alors que les rebelles polonais s'y étaient réfugiés. Les résistants anti-allemands s'y cachèrent également lors de la Seconde Guerre mondiale.

Comment s’y rendre ?

Si vous n’avez pas la possibilité d’y aller en voiture, le plus simple est peut-être de se rendre dans un premier temps à la station de métro Młociny. De là, vous êtes partis pour environ 30 minutes de bus. Il est possible de prendre le bus numéro 708 jusqu’au terminus à la station Skibińskiego 01. Vous êtes alors à l’une des entrées du parc, à Truskaw.

Que faire au parc de Kampinos ?

Ce vaste parc offre de nombreuses options loisirs à pratiquer à deux, en groupes ou en famille : ski de fond en hiver, randonnées pédestres, à vélo ou à cheval. Une multitude de chemins balisés et 4 circuits pour les vélos, sont à la disposition des promeneurs couvant un total de 200km. Le centre d'éducation du Parc National de Kampinos qui se trouve au village d'Izabelin propose des balades éducatives et met à disposition sur son site, la carte complète des différents itinéraires et endroits du parc à ne pas manquer. (http://kampinoski-pn.gov.pl)

Vous pouvez aussi vous rendre au lac (ou plutôt marécage) dénommé « Mokre Łąki ». Celui-ci se situe à 15 minutes de l’arrêt de bus, et munis de la carte des chemins disponible sur le site du parc, vous le trouverez sans trop de difficultés. Mais attention, il n’y a pas de chemin pour faire le tour du lac. Vous pouvez donc facilement vous perdre dans la forêt qui entoure le lac. Sous un beau temps, vous serez néanmoins témoins d’un magnifique paysage, surtout si la météo s’y prête ! A noter que des concours de pêche y sont parfois organisés, comme c’était le cas le samedi 7 octobre.

Aller découvrir Kampinos peut aussi être l’occasion de visiter le cimetière Palmiry où reposent des centaines de membres de l'intelligentsia polonaise, secrètement tués dans le cadre de l'AB-Aktion par les Allemands dans les années 1939-1943. Caché dans cette forêt, le cimetière Palmiry est un endroit assez émouvant ; on y ressent une vraie tension, l’atmosphère est très sombre dans ce lieu où les Polonais ont combattu pour ce en quoi ils croyaient, la liberté.  Une plaque commémorative le rappelle : « Ici reposent les Polonais tués par les partisans d’Hitler dans les années 1939-1943 pour avoir combattu pour la liberté et le progrès ».

Votre promenade peut aussi se prolonger jusqu’à Żelazowa Wola, village situé au sud-ouest du parc, qui n'est autre que le lieu de naissance de Frédéric Chopin.

Agathe Indihar (lepetitjournal.com/Varsovie) - Lundi 16 octobre 2017 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Kropka : un nouveau lieu d’échange franco-polonais

Lepetitjournal.com/Varsovie s’est rendu à la Willa Jutrzenka, située à Konstancin-Jeziorna, en périphérie de la capitale polonaise. Christophe Schittulli et Krzysztof Skonieczny nous y ont accueilli !