Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

15ème anniversaire de l’adhésion de la Pologne dans l’UE, bilan

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 01/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/05/2019 à 00:00
europe

Gazeta Wyborcza et Rzeczpospolita consacrent leurs Unes au 15ème anniversaire de l’adhésion à l’UE. 

 

Selon Gazeta Wyborcza, l’adhésion a enraciné la Pologne dans les structures politiques et économiques de l’Occident. De plus, l’UE a permis « un saut civilisationnel » grâces aux aides directes, elle garantit la sécurité et la souveraineté de la Pologne et renforce le système démocratique du pays, aussi par sa défense de l’Etat de droit. En même temps, le journal observe que la démocratie européenne et polonaise devrait être réformée afin de devenir plus « bienveillante » pour les citoyens. Gazeta Wyborcza cite un sondage effectué par des ONG pro-européennes d’après lequel 80% des Polonais souhaitent que la Pologne reste dans l’UE contre 8%. Mais si on imposait à la Pologne l’accueil des migrants, 51% des Polonais s’y opposeraient, même au prix d’une sortie de l’UE. Pour illustrer la réussite européenne, le journal cite l’exemple du secteur agricole dont 45% de la production va aux exportations. La Pologne fournit 16% de la volaille (poulets) sur le marché européen. En revanche, la structure des terrains agricoles a peu évolué car 60% sont toujours des exploitations de 1 à 20 hectares. Cela devrait changer car l’Europe va vers la production de masse. « Les fonds européens devraient donc être alloués là où il y a un potentiel de développement et non plus là où ils servent d’aide sociale », écrit le journal. Il rappelle que la Pologne reste toujours loin derrière la France, premier producteur agricole, car sa production annuelle se chiffre à peine à 26 milliards d’euros contre 70 milliards d’euros pour la France. 

 

Pour sa part, Rzeczpospolita se concentre surtout sur les acquis économiques de l’adhésion. « Le niveau de richesse des Polonais est actuellement à un niveau de 70% de la moyenne européenne alors qu’avant le 1er mai 2004, il ne dépassait pas 50% », écrit le journal. « Le niveau de vie des Polonais augmente, l’écart entre les salaires diminue. Grâce à l’entrée à l’UE, nous avons plus d’investissements étrangers et les entreprises polonaises ont accès au marché européen. Et la chose la plus tangible, les infrastructures de notre pays ont été bien développées », remarque un expert économique cité par Rzeczpospolita. Parmi ce qui pourrait être amélioré, le journal cite le marché unique et la libre circulation des services qui se heurte au protectionnisme, en particulier celui de la France. Le journal observe enfin que la position de la Pologne n’est pas actuellement des meilleures à cause de l’Etat de droit et du refus d’accueillir des migrants. De plus, Varsovie n’appartient pas à la zone euro. Tout cela fait que la Pologne est désavantagée dans les négociations sur la directive sur le travail détaché ou le futur cadre budgétaire.

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Anna lun 06/05/2019 - 11:22

C'est une chance pour la Pologne de ne pas être dans la zone Euro, cela la rend très attractive au niveau investissements étrangers, c est ce qui booste son économie. Le jour où elle passera à l'Euro elle perdra toutes les entreprises étrangères qui y sont installées actuellement.

Répondre

Communauté

CULTURE

Kropka : un nouveau lieu d’échange franco-polonais

Lepetitjournal.com/Varsovie s’est rendu à la Willa Jutrzenka, située à Konstancin-Jeziorna, en périphérie de la capitale polonaise. Christophe Schittulli et Krzysztof Skonieczny nous y ont accueilli !