Lundi 22 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une heure de souffrance (Valencia CF 3 – 0 Sporting de Gijón)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 16/01/2019 à 00:01 | Mis à jour le 16/01/2019 à 00:06
Photo : © www.valenciacf.com
3 buts dans un meme match

Il aura fallu attendre 65 minutes pour que Mestalla exulte après l’ouverture du score de Santi Mina, qualifiant alors le Valencia CF pour les quarts de finale de la Copa del Rey.

Rodrigo Moreno focalisera (encore une fois) les attentions de la presse sportive locale. L’attaquant hispano-brésilien a bu le calice jusqu’à la lie durant toute la première mi-temps et n’est pas parvenu à se montrer utile aux avant-postes. Kevin Gameiro aura multiplié les appels en profondeur, mais n’a pas eu de bons ballons à se mettre sous le pied.

Faisant fi d’une quelconque tentative de redonner confiance à son attaquant vedette, Marcelino sortait l’international espagnol à la mi-temps et faisait rentrer Santi Mina. Coaching gagnant, puisque 20 minutes plus tard, et avec un brin de chance, Mina reprenait un très bon centre de Wass de la tête. Un but qui libérait les Valenciens.

Archi-dominateur mais fébriles, les Valenciens ont tout de même souffert sur le terrain. En s’obsédant pour marquer vite, les blanquinegros se sont enfermé dans un jeu brouillon et sans idée claires. Avec le but de Mina, la fluidité et la précision dans les transmissions de balles ont refait surface.

Dix minutes plus tard, le Galicien doublait la mise, bien servi cette fois par Ferran Torres. Ce dernier allait figer le score en y allant de son but en fin de rencontre.

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
0 Commentaire (s)Réagir