Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Valencia remporte le derby du Cap y Casal (Valencia 3 – 1 Levante)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 14/04/2019 à 22:45 | Mis à jour le 15/04/2019 à 00:06
Photo : © www.valenciacf.com
Guedes et Mina, les deux buteurs du soir

Il ne fallait pas être en retard ce soir à Mestalla ! Après une ouverture du score express par Santi Mina à la 2e minute, le Valencia CF a dominé le Levante malgré une première mi-temps ennuyeuse. Santi Mina, Carlos Soler et Gonçalo Guedes auront marqué de leurs crampons ce derby valencien.

 

Entre faux rythme et ajustements tactiques forcés.

Un onze remanié avec Guedes en pointe associé au revenant Santi Mina. Tout semblait signaler un match plaisant dès les premiers instants. Une sensation confirmée par l'ouverture du score précoce de Santi Mina, qui retrouvait le chemin des filets 89 jours après son dernier but.

Et après plus rien. La première mi-temps aura été rythmé par une désorganisation des deux camps : précipitation pour le Valencia CF et manque de dynamisme pour le Levante.

la paire Guedes-Cheryshev a donné un plus de vitesse

 

Parejo malgré tout parvenait à tirer son épingle du jeu. Mais orphelin de Kondogbia, et avec Coquelin encore sur le banc au coup d’envoi, le capitaine peinait à organiser le jeu. Le Valencia CF semblait être dans une impasse, jusqu’à la 27e minute et la blessure de Cristiano Piccini.

 

Coquelin dans le vif du sujet

Avant cette blessure, c’est Daniel Wass qui était associé au capitaine dans l’entrejeu. Le danois a eu toutes les peines du monde à trouver sa place et le tempo de la rencontre. Piccini sorti sur civière, c’est contraint et forcé que Marcelino faisait rentrer le milieu français Coquelin, plus à l’aise dans cette position mais en manque de rythme après sa blessure qui la éloigné des terrains durant deux semaines.

Gaya a hérité du brassard de capitaine en fin de rencontre

 

Sur ses premiers ballons, Francis Coquelin a rassuré son coach par ses prises de balle et son aisance défensive. Si certaines de ses passes manquaient de précision, les premières sensations étaient bonnes. Un retour en forme à confirmer jeudi prochain avec la demi-finale retour de l’Europa League face à Villarreal.

Le retour du français sur le pré a aussi permis à Parejo de bénéficier de plus d’espaces. Aussi, Guedes ne devait plus reculer au milieu de terrain pour aller chercher le ballon. Une réorganisation tactique sous la contrainte qui a augmenté la pression sur le camp Granotas.

 

Soler, ange et démon

Auteur d’une première mi-temps en demi-teinte, il aura fallu que Carlos Soler se rende coupable d’un but contre son camp pour être piqué au vif, se réveiller et changer le visage de la rencontre.

Carlos Soler en mode double face

 

Percutant sur son côté droit, il aura fait bouger toute la défense du Levante à deux reprises, tout d’abord avec une merveille de passe dans le dos de la défense pour Guedes qui trompait d’une frappe croisée puissante Aitor Fernandez. Quelques instants après, Soler voyait sa reprise de volée détournée par le gardien du Levante dans les pieds de Santi Mina qui signait un doublé pour son retour dans le 11 de départ.

Avec cet avantage de deux buts, Marcelino faisait respirer ses cadres, en sortant Parejo et Guedes pour Gameiro et le jeune prodige Kang In Lee. Si le français n’a pas eu beaucoup de ballons, le jeune Coréen a régalé de quelques dribbles Mestalla et montré une vista d’exceptions qui confirme son statut de diamant à polir.

Nous vous recommandons

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

JOVAL13 lun 15/04/2019 - 10:56

Cette victoire dans le derby fait plaisir, surtout après la réussite (heureuse) à Villareal. Dommage que trop de points aient été perdus contre des équipes de milieu ou de bas de classement. Ne reste plus qu'à souhaiter une fin de saison digne de notre Valencia Club de Futbol. Avec en bonus une spéciale dédicace à sa petite colonie française ;-)) Amunt!

Répondre

Vivre à Valence

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Valencia

Pendant de très nombreuses années, Valencia fut l’épicentre de la fête avec la célèbre Ruta del Bakalao. Il n’était pas rare de partir prendre un verre le jeudi soir et de rentrer quatre jours plus...

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi