Mardi 25 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CAMPEONES ! (FC Barcelona 1 – 2 Valencia CF)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 26/05/2019 à 00:36 | Mis à jour le 26/05/2019 à 00:40
Photo : © www.valenciacf.com
Parejo soulève la Copa del Rey

Que grandes ! Que collonuts ! Ils l’ont fait ! Le Valencia CF remporte sa 8e Copa del Rey en battant le FC Barcelone dans un match tactiquement remporté par Marcelino. Comme quoi, la persévérance a toujours du bon.

 

Une première mi-temps parfaite

Il y a des signes qui ne trompent pas. Et quand Ernesto Valverde, le coach du Barça effectue un double changement en début de 2e période, c’est que ses choix tactiques n’étaient pas les bons. Ou tout simplement que les Catalans se sont vus trop forts, trop confiants, trop surs d’eux.

Gameiro, homme de coupe

En face, il y avait onze guerriers. Onze soldats blanquinegros qui n’ont pas eu peur de regarder l’ogre Barcelonais les yeux dans les yeux. Même si les blaugranas avait la maîtrise du ballon, ce sont les Valenciens qui se sont montrés les plus dangereux.

Rodrigo avait tenté sa chance à la 5e minute, mais Piqué effectuait un retour tonitruant pour sauver le ballon sur la ligne. Barcelone, effrayé par la vivacité des contres valenciens ne se risquait pas à l’attaque. Malgré cela, leurs filets ont tremblé par deux reprises. La première par Gameiro, sur une merveille de combinaison entre Paulista et Gaya, et la 2e sur une percée côté droit de Carlos Soler qui centrait pour Rodrigo.

 

Tenir malgré les coups du sort

Les entrées d’Arturo Vidal et de Malcom ont posé beaucoup de soucis aux Valenciens. Leur force de percussion conjugué aux assauts de Messi ont fait envisager le pire à plus d’un supporter. Marcelino haranguait ses joueurs à jouer avec patience. Une avance de deux buts, même face aux Barça, avec une défense aussi compacte… le titre ne pouvait pas s’échapper.

Parejo au top du top

Même après le poteau de Messi, les ches ont continué à résister. Parejo a sans doute joué un de ses meilleurs matchs depuis qu’il porte les couleurs du Valencia CF. Juste, précis, le capitaine a dû abandonner prématurément le terrain après s’être blessé en glissant sur un coup-franc. Une action bête qui a chamboulé le jeu des Valenciens.

 

L’équipe aura touché le fond, avant de connaître l’extase

Jaume aura résisté aux tentatives de Messi et ses coéquipiers mais il n’a rien pu faire sur le but blaugrana. Il restait 15 minutes de jeu. Marcelino blindait son milieu de terrain et effectuait ses derniers changements. Les minutes s’écoulaient et le Barça s’effaçait du terrain. Guedes aurait pu aggraver le score en fin de rencontre mais il a été trop maladroit devant le but ou sur sa tentative de loin.

Tonton Marcel

Au coup de sifflet final, l’extase envahit le terrain. Et il y avait de quoi. Quand on regarde en arrière, cette saison aura été paradoxale à tout point de vue. Une véritable montagne russe émotionnelle. Quasiment relégable fin 2018, il aura fallu le miracle de Piccini face à Huesca pour sauver la tête de Marcelino.

Le coach Asturien aura marqué la saison de son empreinte. Croyant dur comme fer à son schéma tactique en 4-4-2, vouant une confiance aveugle à ses joueurs et que son équipe était faite pour bâtir de grande chose, il n’a pas pu retenir ses larmes en fin de rencontre. Parejo n’ont plus. Moi non plus. C’est la magie du football. Souffrir avec son équipe. Continuer d’y croire. Et finalement savourer ces rares moments, ces moments rares.

Ce n’est que du foot mais qu’est-ce que c’est bon !

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Joval13 lun 27/05/2019 - 07:56

Tout est dit et bien dit ! La saison du centenaire s'est terminée en apothéose, comme le mérite l'afición Che. Quel plaisir de voir la joie et le bonheur du peuple valenciano, enfin récompensé. Merci à Marcelno et à toute l'équipe ! Amunt Valencia!

Répondre
Commentaire avatar

Murcielago dim 26/05/2019 - 02:05

Pour la première fois je suis allé à Valence de ma vie et quel folie !!! Vous n'étiez pas le seul à pleurer car quelle saison complètement folle avec au bout un premier titre depuis 11 ans. D'ailleurs j'en vient même à penser que si nous avions pas eu d'aussi dure moment dans la saison nous ne serions peut être pas aller si loin. Et cela a qui plus est décuplé la saveur des victoires de la remontada en liga et du titre en copa. Tout les supportez du VCF profitez bien !!! Amunt Valencia por sempre ❤️?

Répondre

Actualités

DROIT

Mourir sans testament

Souvent associé à un présage de décès ou uniquement réservé aux successions importantes, le testament est un acte de responsabilité que chacun d’entre nous devrait exercer dès sa majorité

Communauté

EDUCATION

Atelier du journalisme au LFV : un travail prolifique avec les 4e

Depuis deux ans, l’édition valencienne du site Lepetitjournal.com propose des ateliers sur le métier de journaliste et l’écriture journalistique au Lycée français de Valence.

Que faire à Valence ?

TRADITIONS

SAINT-JEAN – Une fête flamboyante

C'est ce dimanche soir qu'ont lieu de nombreuses célébrations autour de la Saint-Jean et du solstice qui marque le début de l'été. A cette occasion, des feux de joie sont allumés sur les plages...

Vivre à Valence

SANTÉ

Avortement en Europe : quels sont les délais à respecter ?

Chaque année, 3000 à 5000 Françaises se rendent dans des pays européens pour procéder à un avortement dans un délai plus large. Mais quels sont les délais dans le reste de l'Union Européenne ?