Samedi 31 octobre 2020

14 JUILLET - Discours de l'Ambassadeur de France en Tunisie

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 15/07/2020 à 00:00 | Mis à jour le 15/07/2020 à 12:53
discours 14 JUILLET Ambassadeur Tunisie

A l’occasion de la Fête nationale française, le 14 juillet 2020, l’Ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor a prononcé un discours diffusé en ligne :


Mes chers compatriotes, 
Chers partenaires et amis tunisiens, 
Chers amis des deux rives de la Méditerranée, 
Mesdames et Messieurs, 

1/ Cette année, nous fêtons un 14 juillet particulier.

Notre Fête nationale, nous ne pouvons la célébrer en 2020 de la même façon que les années précédentes. Car 2020 n’est pas une année comme les autres. 

C’est une année particulière à bien des égards, marquée par une pandémie et une crise sanitaire mondiale d’une ampleur sans précédent. 

J’ai donc choisi afin de ne pas occasionner le moindre risque de renoncer à la réception traditionnelle du 14 juillet et de m’adresser à vous, de Tunis, sous cette forme simple et amicale.

Après plusieurs mois d’incertitude, l’épidémie de Covid-19 semble faiblir dans nos deux pays. Ici en Tunisie, beaucoup ont parlé de miracle, tant l’épidémie est restée maîtrisée. Nos regards et nos pensées se sont portés vers la France, très sévèrement touchée, et je remercie sincèrement tous nos partenaires et amis tunisiens pour leurs nombreux messages de soutien.

Mais ce n’est peut-être malheureusement qu’une première phase de cette épidémie et c’est pourquoi nous devons rester très vigilants en continuant à appliquer toutes les mesures sanitaires nécessaires pour éviter une deuxième vague. 

Cette crise sanitaire, nous l’avons traversée ensemble, avec un esprit de solidarité et d’entraide que je veux saluer aujourd’hui : entraide au sein de la communauté française en Tunisie, mobilisation de tous les services de l’Etat en France et ici en Tunisie pour apporter assistance à nos compatriotes dans le besoin. C’est le même esprit qui a prévalu au sein des établissements scolaires français et à programme français et je tiens à saluer l’engagement de l’ensemble des personnels, enseignants, administratifs et de service. La continuité pédagogique a permis à nos élèves de poursuivre leur scolarité, pour certains jusqu’au BAC qu’ils ont pour la grande majorité obtenu avec succès. Félicitations à elles et eux et félicitations à leurs parents qui ont fait confiance à nos écoles.

Je tiens aussi à saluer particulièrement les agents de l’Ambassade, du consulat général de France et tous les autres services qui se sont largement mobilisés dans la gestion de crise. Mais également les élus, les conseillers consulaires, les consuls honoraires, les responsables d’associations, notre Député des Français de l’étranger, Mjid El Guerrab, dont je salue chaleureusement la présence aujourd’hui en Tunisie.

2/ En ce jour de Fête nationale, c’est un hommage fort que je souhaite adresser.

Nous pouvons et nous devons être fiers de notre pays, de notre Nation, qui s’est montrée engagée, unie et solidaire dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 ; 
Je souhaite rendre un hommage sincère et appuyé à tous les personnels soignants, personnel médical et les bénévoles qui se sont engagés dans nos deux pays et à travers le monde. Je veux leur dire toute notre reconnaissance.
Cette crise a été aussi l’occasion de démontrer notre solidarité : la France et la Tunisie se sont entraidées dans ce combat contre le Covid-19, notamment avec la fourniture de matériel et d’équipements sanitaires, médicaux et par l’appui en financements à travers l’Agence française de développement. Et de cette solidarité, cette entraide, nous pouvons être fiers.

3/ La France et la Tunisie, c’est beaucoup d’Histoire. Les disparitions récentes de Leila Menchari, de Jean Daniel, de Chedly Klibi et d’Albert Memmi nous l’ont très récemment rappelé. Mais la Tunisie et la France, c’est surtout beaucoup de projets et nous devons maintenant regarder ensemble vers l’avenir.

Nos deux pays ont rouvert leurs frontières, le 27 juin pour la Tunisie, le 1er juillet pour la France. C’est le signe que nos échanges, si riches sur bien des plans, vont pouvoir reprendre. Et je me réjouis que la Tunisie puisse accueillir dès maintenant de nombreux touristes français qui vont pouvoir retrouver le pays qu’ils aiment tant, ses régions intérieures, et ce magnifique littoral dont le Forum mondial de la mer qui se tiendra demain, le 15 juillet, à Bizerte, redira toute l’importance. 

Les conséquences de cette épidémie, sur nos deux économies, nos deux sociétés, seront évidemment lourdes. Je pense particulièrement à toutes les entreprises françaises qui ont beaucoup souffert, faisant du maintien de l’emploi et l’activité leur priorité. La relation forte, qu’entretiennent nos deux pays, à travers notamment nos communautés en France et en Tunisie, contribuera également à fortifier ce ciment. Ce ciment, ce sont les peuples, les sociétés civiles, les familles, nos familles, notre famille.

Malgré cette première partie d’année 2020 très particulière, la relation entre nos deux pays s’est par ailleurs beaucoup développée et les contacts ont été de grande qualité avec les nouvelles autorités tunisiennes, issues des élections de l’automne. Et cette relation continue de se développer, d’égal à égal.

La visite du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, en janvier 2020, a préparé cette très importante et amicale rencontre entre nos deux Présidents le 22 juin à Paris. Ce fut un moment de grande qualité, de grande franchise et très riche en perspectives. Ces échéances ont permis d’échanger de façon approfondie sur tous les dossiers phares de notre coopération bilatérale, mais également sur la situation régionale et l’indispensable recherche de la stabilité. Nous avons connu plusieurs importants succès diplomatiques, notamment au conseil de sécurité des Nations Unies, pour la paix dans le monde. Mais je voudrais aussi souligner notre engagement commun au service de l’égalité des genres et des droits des Femmes. Nous avons tous la responsabilité d’impulser ensemble cette dynamique, chaque jour, et je tiens à redire, aujourd’hui, toute l’admiration et la confiance totale que nous avons dans la Tunisie.

En France, le temps va aussi être à la reconstruction : 

une reconstruction économique pour soutenir nos entreprises et nos emplois ;
une reconstruction écologique (ré)conciliant production et climat ;
une reconstruction sociale et solidaire pour revaloriser nos personnels soignants ;
une relance sociale et inclusive par le biais d’un investissement massif en direction de la jeunesse par l’éducation, la formation et l’emploi mais aussi auprès des personnes les plus vulnérables tant socialement qu’économiquement.

Enfin et surtout, il va nous falloir retrouver la maîtrise de notre destin collectif, qu’il soit local, national, européen, mais aussi celui de l’espace francophone et de nos valeurs universelles. Et continuer à nous unir autour de ces valeurs de la République, comme nous avons su le faire ces derniers mois.

Je souhaite une bonne Fête nationale à tous. Vive la France, vive la Tunisie, vive l’amitié entre nos deux pays.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet