Mardi 15 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RENCONTRE - Riadh Ben Zazia, fondateur des Foulées du Megara

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 31/03/2015 à 00:00 | Mis à jour le 31/03/2015 à 12:45

Nous avons rencontré Riadh Ben Zazia, fondateur des Foulées du Megara "semi marathon de la marsa". La 7e édition de cette course s'est déroulée le 22 mars, 4  jours après le drame du Musée du Bardo, qui a endeuillé la Tunisie

Lepetitjournal.com/tunis : Malgré le contexte, vous avez maintenu les Foulées du Megara. Quel sens donner à cette décision ?
Riadh Ben Zazia : Je voudrais d'abord préciser que la décision de maintenir l'organisation des Foulées du Megara à sa date initiale, est une décision concertée, prise conjointement par le comité d'organisation et les autorités locales afin essentiellement d'adresser plusieurs messages à la fois :
. Message de force et de fermeté face au terrorisme et ses auteurs leursignifiant que leur acte n'atteint en rien le moral et le psychique citoyens des tunisiens.
. Message de solidarité avecles familles et les états d'origines des victimes innocentes de l'attentat traître.
. Message de courage et de détermination aux citoyens et de soutien aux forces armées tunisiennes pour la lutte contre le terrorisme.

C'est aussi une décision doublement responsable car elle marque d'une part le respect de soi pour les membres du comité d'organisation à travers le respect des engagements pris tant envers les sponsors qu'envers les sportifs tunisiens et étrangers qui ont effectué des préparations et ont nourri des ambitions pour cette échéance et d'une manière générale envers tous les intervenants qui ont payé de leurs efforts.

D'autre part il ne fallait pas donner aux auteurs de l'attaque qui a eu lieu au Musée du Bardo, un quelconque argument de satisfaction et il fallait leur dire que nous lutterons contre eux pour rester forts et unis et pour mener le pays vers la stabilité et la prospérité.

Crédit photo :  journaldutrail.com http://www.journaldutrail.com/foulees-megara-tunisie.html avec nos remerciements

Vous enregistrez un nombre record de participants. Pensez-vous qu'il s'agit d'une réaction positive à ce qui se passe en Tunisie ?
Cela est vrai bien qu'en partie seulement. Nous avons effectivement observé après les événements du Bardo une grande affluence sur les inscriptions et nous avons ressenti l'élan de solidarité de la part d'un nombre important de personnes inscrites. Mais il faut dire aussi que le rôle des organes médiatiques a été très influent dans la promotion de la course et a engendré la participation massive des coureurs (6500), ainsi que le dépassement du record de l'année écoulée puisque, déjà à la conférence de presse tenue une semaine plus tôt, nous annoncions ce débordement au vu du nombre de personnes inscrites à cet instant. Je voudrais à l'occasion et par votre biais remercier tous les journalistes et tous les organes médiatiques ainsi que tous les sponsors qui nous ont accompagnés.

Quels enseignements tirer de cette édition ?
Les enseignements sont nombreux et il nous faudrait des pages entières pour les énumérer mais ceux qui ressortent avec la plus grande évidence, indiquent que le sport de la course à pieds constitue un langage commun et uniforme de communication et de communion entre les personnes de différents âges et les peuples de toutes origines.
On apprend aussi que le Tunisien est capable de l'insoupçonnable lorsqu'il est motivé et qu'il dispose des moyens d'exprimer ses capacités.
La solidarité des Tunisiens entre eux dans les moments difficiles est également mise en relief et avec force dans le vécu de cette 7ème édition.

Quels sont vos objectifs futurs et les moyens que vous vous donnerez pour donner aux foulées du Megara une dimension supérieure ?
Depuis les premières éditions, nous avons ambitionné de donner aux Foulées du Megara une dimension internationale. Aujourd'hui elle s'est imposée au-delà de nos frontières comme compétition de grand renom. Nous souhaitons qu'elle devienne une compétition qui figure dans l'agenda des courses internationales et nous allons travailler pour la prochaine édition sur l'engagement de grands renoms de la course à pieds outdoor tout comme nous allons adopter un système de chronométrage électronique pour une plus grande fiabilité des résultats.

Voir les photos de la course ICI


Isabelle Enault (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 31 mars 2015

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet