Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRESIDENTIELLE - Les 26 candidats s'expriment dans 3 émissions

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 09/09/2019 à 01:00 | Mis à jour le 11/09/2019 à 15:03
PRESIDENTIELLE - Les 26 candidats s'expriment dans 3 émissions

Quelques jours après le lancement de la campagne officielle, et à une semaine du premier tour de la présidentielle tunisienne, trois grandes soirées de débats télévisés devant permettre à ses citoyens de choisir entre 26 candidats ont été programmées, une initiative démocratique rarissime dans le monde arabe.

Cette programmation est intitulée «La route vers Carthage. La Tunisie fait son choix», et se déroule du 7 au 9 septembre à 21h00.

La première émission a eu lieu en direct le 7 septembre. Huit candidats, parmi lesquels :
. Abdelfattah Mourou (Ennahdha - Avocat, premier vice-président de l'ARP), 
. Moncef Marzouki (Hizb el-Harak, premier président de la Tunisie post-révolutionnaire, fondateur du CPR et opposant au régime Ben Ali)
. l'avocate Abir Moussi (PDL - Parti Destourien Libre) 
. Mohamedd Abbou (Fondateur et candidat Courant Démocrate, avocat, opposant au régime Ben Ali, ancien secrétaire général du CPR, ancien ministre chargé de la Réforme administrative dans le gouvernement Hamadi Jebali)

. Mehdi Jomaâ (Fondateur et candidat Al Badil Ettounsi, ingénieur, ancien Ministre de l'Industrie dans le gouvernement Ali Larayedh, et ancien chef du gouvernement sous Moncef Marzouki, , 
. Neji Jalloul, historien et ancien ministre de l'éducation du premier gouvernement Chahed, 
. Omar Mansour, ancien président de chambre à la Cour de cassation de Tunis, ancien gouverneur de l'Ariana et de Tunis, ancien ministre de la Justice dans le gouvernement de Habib Essid. 

. Abid Briki ancien ministre de la Fonction publique sous Chahed et syndicaliste.

Nabil Karoui, président de la chaîne Nessma, et incarcéré depuis le 23 août pour une affaire de blanchiment d'argent et de corruption, devait être le 9e participant.

Plus qu'un débat véritable, les journalistes posaient des questions tirées au sort portant sur un large éventail : diplomatie, sécurité, libertés individuelles, économie... Prochaines émissions :

 Dimanche 8 septembre 2019 :

. Mongi Rahoui (Mouvement des patriotes démocrates)
. Elyes Fakhfakh (Ettakatol, ingénieur, ancien ministre du tourisme et ancien ministre des finances au sein du gouvernement Hamadi Jebali), 
. Hechmi Hamdi (président de la chaîne de télévision par satellite Al Mustaquilla, parti Tayar Al-Mahabba-Courant de l'amour).  
. Abdelkrim Zbidi (médecin, ancien ministre de la Santé publique sous Mohamed Ghannouchi, ancien ministre de la défense sous 3 gouvernements) 
. Sghaier Ennouri (ingénieur et entrepreneur, candidat indépendant)
. Hamadi Jebali (ancien chef du gouvernement sous Marzouki, ex-ennahdha)
. Lotfi Mraihi (UPR - médecin, écrivain, musicologue)
. Hatem Boulabiar (consultant - Mouvement des Indépendants Démocrates - ex membre du conseil de la choura Ennahdha)
. Mohsen Marzouk (MACHROUU TOUNES - membre de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, ancien ministre-conseiller politique au cabinet de Beji Caïd Essebsi, ex Nidaa Tounes).

Lundi 9 septembre 2019 :

. Kais Saied (universitaire et juriste - candidat indépendant)
. Slim Riahi (hommes d'affaires - fondateur de l'UPL - ex président du Club Africain)
. Safi Said (journaliste, écrivain - candidat indépendant)
. Hamma Hammami (Parti des Travailleurs - militant des droits de l'homme, opposant du régime Ben Ali)
. Seif Eddine Makhlouf (Avocat - Candidat et Fondateur Coalition Dignité)
. Said Aïdi (Fondateur et candidat Bani Watani -ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi au sein du gouvernement d'union nationale de Mohamed Ghannouchi, puis sous Béji Caïd Essebsi, ancien ministre de la Santé sous Habib Essid.)

. Selma Elloumi (Parti Al Amal, ex députée Nidaa, ancienne directrice du cabinet présidentiel sous Essebsi, ex ministre du Tourisme et de l'Artisanat 

. Youssef Chahed (Nidaa Tounes, actuel chef du gouvernement (pouvoirs délégués à Kamel Morjane), ex ministre des Affaires au sein du gouvernement de Habib Essid.

Les émissions sont diffusées sur 11 chaînes de télévision dont deux publiques, et une vingtaine de radios.

Le plateau, installé dans les locaux de la chaîne publique Wataniya, est organisé en forme de demi-cercle autour duquel les places des candidats sont tirées au sort.

Les questions sont préparées par des journalistes et tirées au sort la veille de chaque débat, tout comme les candidats à qui elles doivent être posées.

Chaque postulant a 90 secondes pour répondre et peut être relancé ou interrompu. 

Au total, tous les candidats disposeront d'un quart d'heure de temps de parole au cours des trois émissions.

ORGANISATION DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE

L’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a dévoilé le 14 août la liste préliminaire des candidats à la présidentielle anticipée (mi septembre), dont les dossiers ont été retenus : 26 candidats retenus sur les 97 candidatures reçues, soit 26,8%.

Les candidatures étaient ouvertes à toute personne de nationalité tunisienne ayant rempli les critères de parrainage : 10 signatures de députés, 40 signatures de maires ou 10 000 signatures d’électeurs, ainsi qu’une caution de 10 000 dinars, rendue au candidat s’il dépasse le seuil des 3 %.

Le premier tour est prévu le 15 septembre (13,14,15 pour les Tunisiens de l'Etranger). Le scrutin, initialement programmé pour la mi-novembre, a été avancé à la suite du décès, le 25 juillet, du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi. C’est la première fois que la présidentielle se déroulera avant les élections législatives qui sont programmées le 6 octobre.

La date du deuxième tour de la présidentielle n'a pas été décidée.

« Chnowa Barnemjek ? » la première plateforme d'aide au vote

Initiative associative lancée par un groupe de jeunes tunisiens apartisans , elle présente à la fois un comparateur de programme politique et un Quiz présidentiel et législatif qui seront des outils d’aide à la décision pour les citoyens lors des élections présidentielles et législatives.

A travers la plateforme « Chnowa Barnemjek ? », les citoyens tunisiens pourront découvrir et comparer les programmes des candidats à la présidentielle et des partis politiques sur différentes thématiques.

Les citoyens pourront également répondre au Quiz qui comprend 45 questions sur 10 thématiques. Ces questions sont le fruit d'un sondage réalisé par l'équipe de « Chnowa Barnemjek ? » auprès de la jeunesse tunisienne pour sonder leur opinion et cerner les thématiques qui préoccupent la jeunesse tunisienne d'aujourd'hui.

La plateforme vise à promouvoir la transparence en politique et l’accès à l’information politique. Nous souhaitons créer chez la classe politique la tradition de la redevabilité et rationnaliser le vote des citoyens tunisiens afin que ceux-ci votent pour une vision, des programmes et des propositions concrètes.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

MOULED - Assida au zgougou

Le dessert roi du Mouled, qu'on déguste en famille et que l'on offre à ses voisins. Ce mets très particulier est typiquement tunisien, à base de graines de pin d'alep et de fruits secs

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet