Samedi 7 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA SAISON BLEUE - 21 projets innovants, en compétition pour AMWEJ

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 30/07/2019 à 01:00 | Mis à jour le 30/07/2019 à 06:21
amwej

Le 9 mai dernier, la Saison Bleue lançait pour la première fois AMWEJ, l’appel à projet destiné à soutenir des initiatives portées par des municipalités, des ONG, associations ou start-up liées au domaine maritime.

Jusqu’au 30 juin, le jury a reçu près de 70 propositions dont la plupart présentaient des qualités indiscutables. Cet afflux d’initiatives variées témoigne sans doute de l’intérêt croissant des Tunisiens pour la protection et la mise en valeur de leur littoral. Les membres du comité, présidé par Habib Ben Haj Kouider, directeur général de la Banque Nationale Agricole, ont pourtant dû s’accorder sur le choix des 21 projets les plus créatifs, les plus innovants mais aussi les plus réalisables. Les candidats non retenus pourront disposer d’une présentation de leur projet sur le site internet de La Saison Bleue après leur accord, et leurs initiateurs seront tous conviés au Forum de la Mer de Bizerte, où ils pourront rencontrer des partenaires potentiels.

Les projets présélectionnés feront quant à eux l’objet d’un examen plus approfondi par les membres du jury, qui choisiront les 10 finalistes le 5 août prochain. Ceux-ci seront auditionnés le 7 septembre par le comité, qui rendra son verdict final le 21 septembre , au cours du Forum de la mer de Bizerte : les trois meilleurs projets seront récompensés, financés et accompagnés, pour s’assurer de leur mise en œuvre dans les meilleurs délais.

Olivier Poivre d’Arvor a précisé que des bailleurs de fonds notamment de la Banque Mondiale (BM), de la BEI (Banque Européenne d’Investissement), de l’Agence Française de Développement (AFD), du Bureau de la coopération allemande au développement (GIZ), de l’Agence de coopération internationale du Japon (JICA), seront présents, en mi-septembre avant l’annonce du lauréat.

LA SAISON BLEUE

Née en Tunisie avec succès à l’été 2018, La Saison Bleue revient en force pour une seconde édition 2019 avec son concept original : offrir à un vaste public un programme de manifestations célébrant les richesses de la mer sous toutes ses formes. Au menu de ce label original, symbolisé par l’éponge bleue de l’archipel tunisien des Kerkennah : festivals, patrimoine maritime, culture vivante, sports nautiques, tourisme côtier, débats économiques… Près de cent évènements qui, de juin à septembre, font vivre de Tabarka à Zarzis les 1400 kilomètres des côtes tunisiennes et sensibilisent décideurs, citoyens et touristes à une exploitation vertueuse d’un littoral magnifique mais cependant de plus en plus fragilisé. 

La Saison Bleue s’arrêtera tout particulièrement à Zarzis, Gabés, Nabeul, Sfax ainsi qu'aux Kerkennah en y organisant des événements mettant en valeur I'importance stratégique du littoral face aux enjeux d'un développement économique «bleu» et durable.

Le Forum de la Mer


Après la conférence de presse du 17 juin, la Saison Bleue a été lancée le 19 juin aux Ports puniques, sur le site emblématique de la grande histoire maritime de Carthage, sous l'égide d'Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur de France, et en présence de René Trabelsi, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mehdi Ben Haj, président de l’association tunisienne de l’ingénierie côtière, portuaire et maritime (Atim), Patrice Bergamini ambassadeur de l'Europe en Tunisie, et de Rym Ben Zina Bourguiba co-fondatrice d’Images et Actions, membre du comité d’organisation.

rené trabelsi

Elle se conclura le 21 septembre par la seconde édition du Forum de la Mer de Bizerte, désormais présidé par Pascal Lamy, ancien directeur général de l'organisation Mondiale du Commerce.

Le Forum de la Mer doit un être dans la durée un engagement et un Forum de projets fédérateurs pour faire vivre la mer”. C’est d’ailleurs dans cet esprit, a-t-il mentionné, que le Forum de la Mer de Bizerte, qui ambitionne de devenir un rendez-vous incontournable pour discuter des enjeux maritimes à l’échelle euro-méditerranéenne à l’exemple de Marseille ou Barcelone, sera désormais présidé par Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Mehdi Ben Haj a mentionné que des efforts sont entrepris pour faire de Bizerte, ville du sud de la Méditerranée, un lieu de réflexion autour des enjeux maritimes et du forum, et égament une occasion d’exposer les différentes recherches scientifiques mais aussi une manifestation pour lancer des actions tangibles pour préserver la richesse maritime.

Ainsi, la saison bleue mettra en valeur la Mer dans plusieurs villes pour en faire de véritables “quais d’art et de culture”. Plusieurs festivals et événements sont associés à la programmation dont Mood Talent, Tabarka Sky Lantern’festival, Manarat, Enviro-Fest, le salon international de la bande dessinée de Tazarka, le collectif Dream City, le festival international de musique symphonique d’El Jem ...

L'éponge symbolique


L’événement est labellisé par une éponge naturelle teintée "bleu Klein"

En effet, l’artiste français Yves Klein (1928-1962) a donné une valeur incroyable à la fameuse éponge de Kerkennah, en l’imprégnant de peinture et en l’utilisant pour peindre ses œuvres, dans le style du body painting. Ces éponges ont atteint 300 000 dolllars aux enchères, alors qu'elles sont vendues 4 dinars à Kerkennah, a rappelé Olivier Poivre d’Arvor en parlant avec passion du célèbre avant-gardiste qui achetait ses éponges naturelles pêchées à Zarzis chez un marchand à Sfax.

Ce symbole rappelle la valeur économique accordée à la mer par la Saison Bleue.

site officiel LA SAISON BLEUE

page facebook 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

TRADITIONS

TRADITIONS - Le mariage tunisien

Traditionnellement, le mariage tunisien dure 1 semaine pendant laquelle la mariée est le centre du monde. Par le passé, la mariée ne portait pas moins de 7 robes de cérémonie, aussi lourdes que

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO

Sur le même sujet