Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Intervention du Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, jeudi 2 avril

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 03/04/2020 à 12:45 | Mis à jour le 03/04/2020 à 12:47
ELYES FAKHFAKH INTERVENTION CORONAVIRUS 2 AVRIL 2020

Le Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, est intervenu jeudi 2 avril dans la soirée. Son discours, retransmis par Elhiwar Ettounsi et Al Watanya1 a évoqué tous les points sociaux, sanitaires, économiques et sécuritaires liés au coronavirus

Sur le confinement :
« nous sommes en guerre contre le coronavirus (COVID-19), l’État est présent à travers ses institutions, la loi sera appliquée. Une guerre que la Tunisie pourra remporter si le confinement est respecté jusqu’au bout et si les citoyens ne se relâchent pas »
Par ailleurs, le Chef du gouvernement considère que le ras-le-bol exprimé par certains citoyens est compréhensible, étant donné  leur situation précaire.

Sur les mesures sociales :
Près de 3 milliards de dinars seront débloqués  au profit des retraités, des familles démunies, des artisans et des entreprises. 

Les 900 000 professionnels – qui regroupent les artisans et les commerçants, les ouvriers de chantier et les agences de voyages, pourront demander une aide via une plateforme numérique qui sera opérationnelle dès ce samedi 4 avril 2020. 
« Notre objectif est de sauvegarder les emplois et les entreprises. Nous visons surtout les chômeurs techniques, quel que soit leur salaire. La CNSS leur fournira, au maximum, 200 TND. Nous espérons que les employeurs qui sont en bonne situation leur accorderont un petit plus »
Les 130 000 retraités qui touchent une pension inférieure ou égale à 180 TND bénéficieront d’une aide de 100 TND, pour toucher, de ce fait, 280 TND. 

Trouver les fonds nécessaires
La Tunisie peut déjà compter sur ses relations solides avec l’étranger : Fonds Monétaire International (FMI), Banque Mondiale (BM), etc. Les fonds de l’étranger pourront atteindre les 2 milliards de dinars. Certains fonds, dans cette même optique, seront accordés à la Tunisie sans conditions et sans délais. 

Recours à la chloroquine
La Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT) dispose d’une quantité suffisante d’équipements de protection pour les agents et les médecins en première ligne dans la guerre contre le COVID-19.
Le recours à la chloroquine est à l’ordre du jour, cependant l’AMM (autorisation de mise sur le marché) n’est pas encore disponible. « Nous disposons d’un stock suffisant pour traiter 20 000 patients. De plus, seuls 8% des personnes infectées par le COVID-19 ont besoin de médicaments », a-t-il précisé.
Les établissements de santé disposent de 500 lits de réanimation, dont 100 lits dédiés aux patients atteints par le COVID-19. « On compte 700 lits pour l’oxygénation, sachant que le potentiel du secteur privé n’a pas encore été exploité. Nous avons commencé à agir depuis le 9 mars 2020 »

Les analyses médicales intensifiées
 « D’ici le 10 avril 2020, 10 000 analyses médicales auront été effectuées. Concernant le dépistage, nous avons commandé 400 000 tests rapides que nous recevrons le 10 avril 2020. Ils seront ciblés : corps médical, sécuritaires et clusters. Néanmoins, leur efficacité ne sera que de 70%. Le Nord-Ouest sera doté d’un laboratoire d’analyse. Notre objectif est d’effectuer 800 000 tests. Nous étudions tous les scénarios possibles, même les pires d’entre-eux »

Rapatriement des Tunisiens confinés à l'étranger
Le ministère des Affaires Étrangères est en contact permanent avec ces ressortissants. 
Au total, 10 000 chambres seront mises à la disposition des Tunisiens rapatriés, grâce au soutien des hôteliers. 4000 foyers universitaires seront aussi exploités. « Pour l’instant, 1025 Tunisiens ont été rapatriés jusqu’à présent. Nous comptons, en revanche, 2200 compatriotes encore coincés à l’étranger. Même les résidents dans d’autres pays seront rappelés car nous voulons protéger tout le monde »

D'autre part, Elyes Fakhfakh a rappelé que le président de la République a dernièrement décrété une amnistie, l’objectif était de faire baisser la pression dans les prisons. « Tout est sous contrôle jusqu’à présent. Il est important de libérer ceux qui n’ont pas commis de délits graves et ceux qui sont sur le point d’achever leur peine ».

La guerre contre le terrorisme
Le plan sécuritaire était aussi un autre volet capital abordé par le Chef du gouvernement dans son interview. Malgré la crise du COVID-19, Elyes Fakhfakh a assuré que l’appareil sécuritaire et militaire est en état d’alerte. « La lutte contre le terrorisme a même été renforcée. Il y a des dangers au niveau des frontières libyennes, mais nous sommes prêts. Toutes les ressources sont mobilisées »

Reprise scolaire
« Si le confinement se poursuit jusqu’à la fin du mois d’avril, rien ne changera dans notre programme : l’épreuve sportive du baccalauréat restera annulée et les examens nationaux seront maintenus. En revanche, si le confinement est prolongé jusqu’en mai 2020, les examens nationaux auront lieu mais avec un peu de retard. Nous prendrons en compte, de ce fait, les moyennes du 3ème trimestre. Nous espérons, dès la fin du mois d’avril, qu’il y aura un retour progressif. L’année scolaire n’est pas menacée, et c’est aussi valable pour la formation professionnelle et pour l’enseignement supérieur »


 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.

Sur le même sujet