Mercredi 22 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HAUT CONSEIL DE COOPERATION - Cinq accords signés avec la France

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 15/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 15/02/2019 à 00:00
AFD, économie, Tunisie

Cinq accords ont été signés le jeudi 14 février 2019 à l’Hôtel de Matignon, en présence de S.E.M. Edouard Philippe, Premier ministre de la République française, et de S.E.M. Youssef Chahed, Chef du gouvernement de la République tunisienne, à l’occasion du deuxième Haut conseil de coopération entre la France et la Tunisie


Il s’agit de deux conventions de prêts d’un montant total de 103,3 millions d’euros pour soutenir le secteur de la santé en Tunisie visant  l’amélioration de l’accès aux soins des habitants de la région de Sidi Bouzid (76 millions d’euros) et un appui au déploiement de la e-santé en Tunisie (27,3 millions d’euros), auxquels s’ajoutent trois accords bilatéraux dans des domaines importants de la coopération franco-tunisienne : les transports, l’appui au développement des territoires et à la santé, la mise en œuvre du projet phare de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) :

1/ Améliorer l’accès à des services de santé de qualité pour les habitants de la région de Sidi Bouzid.
Cette convention de prêt a été signée, pour la partie tunisienne, par M. Zied LAADHARI, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, et pour la partie française par M. Remy RIOUX, Directeur Général de l’Agence Française de Développement.

Ce projet déployé sur l’ensemble de la région de Sidi Bouzid, comprend trois composantes complémentaires :  des travaux de modernisation et d’équipements de l’hôpital régional de Sidi Bouzid, projet phare du plan de réforme sectoriel 2016-2020 du Ministère de la Santé, qui bénéficiera également d’investissements d’efficacité énergétique grâce à une subvention de l’Union Européenne d’1 million d’euros ;  des actions de renforcement de l’accès aux soins de proximité, par la mise à niveau des structures de santé primaire du gouvernorat, particulièrement celles des hôpitaux régionaux de Regueb et Meknassy, et la promotion des initiatives territoriales de santé numérique (télémédecine) ; Enfin, le projet accompagnera le renforcement de la gouvernance du
système de santé au niveau régional, notamment en termes de ressources humaines médicales. 
Par l’amélioration de l’accessibilité des populations de la région de Sidi Bouzid à des services de santé de qualité, le projet va contribuer à réduire les disparités régionales et renforcer le développement des zones dites défavorisées.
 

2/ Promouvoir l’innovation et le numérique pour accroitre la qualité et l’efficience du système de santé.
Cette convention de prêt a été signée, pour la partie tunisienne, par M. Zied LAADHARI, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, et pour la partie française par M. Remy RIOUX, Directeur Général de l’Agence Française de Développement.

Le soutien de l’AFD au programme national de l’e-santé vise à accompagner la modernisation du secteur de la santé par le déploiement dans les hôpitaux tunisiens d’ applications du système d’information hospitalier parmi lesquelles,  le dossier médical informatisé pour les patients, la distribution journalière informatisée et nominative du médicament, la dynamique Tunisie sans films, qui associe le système de l’archivage des images médicales et le système d’information radiologique, et la gestion des archives médicales numérisées.
En complément, des initiatives territoriales de télémédecine seront déployées dans plusieurs spécialités médicales telles que la télé-cardiologie, la télé-périnatalité, les urgences cardiaques, la télé-radiologie et la télé-échographie obstétricale. Ces différents projets faciliteront le lien entre les médecins spécialisés et les équipements médicaux de pointes au profit des régions du Nord, du Sud et du Centre de la Tunisie.
Faisant suite à une coopération technique entre l’AFD et le Ministère de la Santé pour l’élaboration d’un programme d’investissement 2018-2020 pour l’e-santé, ce projet contribue à la réduction des disparités régionales dans l’accès aux soins de spécialité.
Pour le Ministre, M. Z. Laadhari, « ces deux financements s’inscrivent parfaitement dans le cadre du plan de développement 2016-2020 de la Tunisie en agissant sur les inégalités territoriales dans l’accès aux soins de santé et en renforçant le capital humain du pays. »
Rémy Rioux, Directeur Général de l’AFD s’est félicité de la signature de ces conventions, qui marquent « une première étape dans la coopération entre la Tunisie et l’AFD dans le domaine de la santé, nouveau secteur dans lequel intervient l’Agence. Ces deux projets ambitieux renforcent le lien social au cœur de la mission de l’Agence en Tunisie et ouvrent la voie à des appuis futurs en faveur de services de santé de qualité, en s’appuyant notamment sur des technologies de pointes confirmant la qualité de l’ingénierie et la place centrale de l’innovation et du numérique en Tunisie ».
 

3/ Promouvoir et développer l’activité commerciale de transport international routier de personnes entre nos deux pays.
Un accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République tunisienne sur le transport international routier de personnes a été signé, pour la partie tunisienne, par M. Hichem Ben Ahmed, Ministre du Transport, et pour la partie française par Mme Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports.
Les relations institutionnelles entre la Tunisie et la France dans le domaine des transports sont historiquement denses et sont régies par un accord général datant de 2009. L’Accord sur le transport international routier de personnes signé dans le cadre du Haut conseil de coopération vise à promouvoir et développer l’activité commerciale de transport international routier de personnes.
Sa bonne mise en œuvre est garantie par la création d’une commission mixte composée de délégués représentant les autorités concernées des deux pays, lesquels peuvent également convier des
représentants des organisations professionnelles du secteur du transport routier de personnes.
 

4/ Poursuivre la mise en œuvre du projet phare d’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée.
Un protocole d’accord entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Gouvernement de la République tunisienne et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Gouvernement de la République française sur l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée a été signé, pour la partie tunisienne, par Monsieur Slim KHALBOUS, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et pour la partie française par Mme Frédérique VIDAL, Ministre de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
Par ce texte, la France et la Tunisie ont souhaité renouveler leur engagement pour la mise en place, d’ici la rentrée universitaire 2019, de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) et fixer les choix retenus en matière de diplomation et de gouvernance.
 

5/ Assurer la continuité dans la bonne mise en œuvre des projets de développement financés par la conversion de dettes.
Un avenant à la Convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République tunisienne relative à la mise en œuvre de la conversion de dettes a été signé, pour la partie tunisienne, par M. Khemaies JHINAOUI, Ministre des Affaires étrangères, et pour la partie française par M. Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.
Cet avenant a permis d’acter le transfert de la gestion des projets issus de la conversion de dettes à l’Agence Française de Développement (projet de l’hôpital de Gafsa et projets éducatifs), en cohérence avec les actions de coopération menées dans le secteur de la santé et de l’éducation par l’AFD.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

SOCIÉTÉ

Elections européennes 2019

En 2019,  les citoyens français sont appelés à élire leurs représentants au Parlement européen. Les élections européennes ont lieu au suffrage universel direct à un tour.

Que faire à Tunis ?

IDÉE SORTIE

CULTURE ET LOISIRS - Fusion, théâtre et concerts

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

GASTRONOMIE - Les recettes du Ramadan : Basboussa

La Basboussa, dont une variante est appelée Larissa ou l'Harissa, est un délicieux gâteau de semoule aux amandes et à la fleur d’oranger, que l'on prépare pour les repas de fêtes