Vendredi 3 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DIPLOMATIE - Création du Conseil Présidentiel pour l'Afrique

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 29/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 30/08/2017 à 09:54

Le président français Emmanuel Macron a officialisé mardi 29 août la création du Conseil présidentiel pour l'Afrique, dont les membres, pour la plupart entrepreneurs, seront chargés de le conseiller sur sa politique africaine

Promesse de campagne, le CPA est un outil de concertation et d'aide à la décision directement rattaché au président, afin de donner un nouveau visage à la relation entre l'Afrique et la France.

Le CPA, dont le bureau permanent se situera dans les locaux de l'Agence française de développement (AFD), rencontrera notamment Emmanuel Macron avant chacun de ses déplacements en Afrique et travaillera également à l'élaboration des discours importants prononcés en rapport avec le continent. Son premier chantier : le discours de politique africaine que prononcera le président français en novembre et sur lesquels le CPA sera invité à collaborer.

Le Conseil ne devrait pas excéder la quinzaine de membres, tous bénévoles, et
qui devront signer une charte de transparence censée éviter les problèmes de conflit d'intérêts.. Onze, parmi lesquels les entrepreneurs sont majoritaires, ont pour le moment été sélectionnés :

Jean-Marc Adjovi-Boco, 54 ans, ancien footballeur et entrepreneur franco-béninois
Jules-Armand Aniambossou, 55 ans, ancien ambassadeur du Bénin en France
Diane Binder, 37 ans, directrice adjointe française du département international du groupe Suez. Elle a lancé Action Emploi Réfugiés (AERé), plate-forme mettant en relation des employeurs et des réfugiés à la recherche d'un travail en France.
Yves-Justice Djimi, 36 ans, avocat français
Liz Gomis, 36 ans, journaliste et réalisatrice française
Jeremy Hajdenberg, 43 ans, directeur général adjoint français d'Investisseurs et Partenaires
Yvonne Mburu, 35 ans, chercheuse et consultante en santé kényane
Vanessa Moungar, 33 ans, directrice franco-tchadienne du département « Genre, femmes et société civile » à la Banque africaine de développement, après avoir travaillé pour le Forum économique mondial
Nomaza Nongqunga Coupez, 36 ans, entrepreneuse sud-africaine
Karim Sy, 49 ans, entrepreneur franco-libano-malien
Sarah Toumi, 30 ans, entrepreneuse franco-tunisienne

Focus Sarah Toumi

Sarah MagidaToumi, née en 1987 à Paris, est une entrepreneuse franco-tunisienne, connue pour son travail de lutte contre la désertification en Tunisie.

En 2008, alors qu'elle vit à Paris, elle fonde Dream, un organisme de mise en réseau et incubateur pour les étudiants en environnement. Après son retour en Tunisie en 2012, c'est Acacias pour Tous qui verra le jour, malgré le rejet du ministère de l'Environnement et des banques tunisiennes. Elle lève 3 000 euros grâce au financement participatif, et adapte son projet pour permettre à des agriculteurs locaux d'utiliser les acacias pour générer une source de revenu grâce à la vente de la gomme et de l'huile extraites d'acacias et de moringa résistants à la sécheresse. Même si elle s'est assurée que les premiers agriculteurs étaient toutes des femmes, elle réalise qu'elle souhaite voir de l'égalité entre les sexes et inclut des agriculteurs masculins.

Pour son travail sur ce projet, elle est la seule Arabe ou Africaine à figurer sur la liste 2016 des trente entrepreneurs sociaux de moins de 30 ans publiée par le magazine Forbes. Le projet est par la suite appelé 1milliontrees4Tunisia, alors que Sarah Toumi devient l'un des trente lauréats du prix Rolex (Rolex Awards for Enterprise) 2016 et la première représentante de son pays à le remporter. 

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mercredi 30 août 2017

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

M'jid El Guerrab - "Nous devons être solidaires"

M'jid El Guerrab​​​​​​​, député de la 9e circonscription, évoque avec vous les conséquences pour les Français expatriés au Maghreb et en Afrique de l'Ouest suite à la pandémie de coronavirus. 

Vivre à Tunis

TRADITIONS

TRADITIONS - Le mariage tunisien

Traditionnellement, le mariage tunisien dure 1 semaine pendant laquelle la mariée est le centre du monde. Par le passé, la mariée ne portait pas moins de 7 robes de cérémonie, aussi lourdes que

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles