Mardi 12 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - Nefta, le joyau du Djerid

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 29/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 29/11/2018 à 09:13
DSC_0284

Nefta est une ville-oasis du Djerid située au sud-ouest de la Tunisie et rattachée au gouvernorat de Tozeur. Célèbre pour sa corbeille et sa palmeraie, c'est aussi le deuxième lieu saint de Tunisie

Nefta compte environ 20 000 habitants (variable selon les saisons touristiques).  La ville est reliée par la route à Tozeur et à l'Algérie, la frontière se situant à une trentaine de kilomètres de la ville. Elle est desservie par l'aéroport international de Tozeur-Nefta à une vingtaine de kilomètres.

Située idéalement entre le Chott el-Djerid et les dunes du Sahara, son climat est doux et sec en hiver (20° C). L'été est très chaud et le sirocco y souffle souvent.

Nefta était jadis une cité numide puis romaine, vandale, byzantine et enfin arabe. Haut lieu du soufisme, elle est considérée comme le deuxième centre religieux du pays après Kairouan, et compte près de 24 mosquées et plus d'une centaine de marabouts.

C'est avec Sidi Bou Ali, venu du Maroc au 13ème siècle que Nefta s'orienter vers le sunnisme orthodoxe  et développe ce courant mystique prônant l'unité extatique avec Dieu. 

La vieille ville est séparée par le passage qui raccorde la corbeille à la palmeraie, avec une architecture de briques aux couleurs ocre et sables, comme celle de Tozeur. Les toits ainsi que les portes des maisons sont fabriqués à partir de bois de palmier.

Nefta et ses environs ont accueilli de nombreux tournages :  "Le Patient anglais" d'Anthony Minghella a été tourné en partie dans les rues de la ville en 1996, mais aussi le célèbre "Star Wars", dans le désert non loin de là, "Pirates" de Roman Polanski en 1986, "le tigre et la neige" de Roberto Benigni en 2005, Or Noir de Jean-Jacques Annaud en 2011.

La corbeille de Nefta

L'oasis Ras El Ayoun, connue aussi  sous le nom de La Corbeille de Nefta, est l'un des plus beaux spectacles qu'offrent la région du Djerid.

Autrefois, 150 sources coulaient depuis la corbeille et l'eau était canalisée en un oued qui se ramifiait ensuite pour abreuver la palmeraie qui s'étend sur 300 hectares et compte près de 500 000 palmiers-dattiers.

Au début des années 1980, le tarissement des sources a causé la disparition de nombreux palmiers.

Depuis la grande route, vue imprenable sur la corbeille. En face, une petite route vous amènera à l'entrée des jardins de la corbeille : palmiers dattiers, ruisseaux et petits ponts, fleurs et arbres fruitiers : une jolie balade ombragée.

A voir dans les environs :

Tozeur, Ong Jmel, le chott El Djerid

Les bonnes adresses :

Dar Hi (luxe) hôtel contemporain, écologique et équitable

Dar Zargouni (traditionnelle)

Le Sud tunisien avec Léa

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

HISTOIRE

HISTOIRE - Abou El Kacem Chebbi, poète de la liberté

Abou El Kacem Chebbi a donné un souffle nouveau à la poésie tunisienne et arabe, au siècle dernier. Amoureux de son pays, il écrivit 135 poèmes sur ses thèmes de prédilection : la nature, la

Que faire à Tunis ?

IDÉE SORTIE

A VOIR A FAIRE - L'agenda de la semaine

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

MOULED - Assida au zgougou

Le dessert roi du Mouled, qu'on déguste en famille et que l'on offre à ses voisins. Ce mets très particulier est typiquement tunisien, à base de graines de pin d'alep et de fruits secs

Expat Mag

Varsovie Appercu

Le 11 novembre, fête nationale de l'Indépendance en Pologne

La Pologne fête le 11 novembre non pas l’Armistice de la Première Guerre mondiale, comme en France, mais son indépendance retrouvée après 123 ans de domination austro-hongroise, russe et prussienne

Sur le même sujet